mardi 17 janvier 2017

UN GOUVERNEMENT EST LÀ POUR GOUVERNER


Un chef, comme disait Chirac, ça doit "cheffer". "The duty of an opposition is to oppose", écrivait Lord Randolph Churchill, père de Winston. Mais pendant ce temps-là, les citoyens observent, médusés, le niveau des débats politiques. Ainsi, donc, va la vie politique en Belgique. Charles Michel décide, Bart De Wever surveille, applaudit ou détruit. Elio Di Rupo condamne. Hedebouw fait dans le "poujade".
C’est le petit jeu politique classique. Evidemment, on aimerait tous que le débat vole un peu plus haut. Car ces derniers jours, nos éminences n’étaient pas très loin de la rigole. Mais qui rigole ? On voudrait pourtant que les arguments échangés soient solides, charpentés. Qu’il y ait dans les déclarations du fond, une vision, quelque chose qui nous transporte.
(...) La Libre Belgique


LE MR EST-IL "GALANT" ?

Renaud Duquesne
Avocat à Marche-en-Famenne
"Le Livre de Jacqueline Galant, "Je vous dis Merde ", ne laisse pas indifférent, surtout au sein du Mouvement Reformateur.
(…)À chacun sa liberté d'être juge de son action et d'en tirer les conclusions qu'il lui sied.
On aime ou on aime pas Jacqueline Galant. Et c'est très bien ainsi. Il est en effet toujours inquiétant de faire l'unanimité.
(…)On a déjà fait comprendre à Jacqueline Galant, si on a bien lu divers journaux et regardé les JT, qu'elle devait faire attention à son avenir si elle persistait dans son attitude et que tout ce qu'elle publiait dans son livre n'était que victimisation. On a même été jusqu'à parler de vulgarité.
(…) Elle est une élue du peuple. Elle fait des scores formidables aux élections communales et aux élections fédérales dans une région où le rouge domine. Elle vient de gagner l'élection sans contestation possible pour la présidence provinciale de son arrondissement face à Georges-Louis Bouchez le trublion du MR. Ses électeurs la soutiennent ainsi que beaucoup d'adhérents du parti.


MAYEUR: «LE SUCCÈS DES PLAISIRS D’HIVER? LA MEILLEURE RÉPONSE AUX CRÉTINS»
Le Soir



Le bourgmestre de Bruxelles estime que le succès de l’événement est la meilleure réponse à ceux qui critiquent l’accessibilité du centre-ville.
Invité ce lundi midi sur le plateau de BX1, Yvan Mayeur est revenu sur le succès des Plaisirs d’Hiver. Selon lui, la forte affluence de l’événement «  est la meilleure réponse aux crétins sur les réseaux sociaux qui ont dit que le centre ville n’était pas accessible  » «  Ces gens sont ou des malveillants, ou des cons  » a-t-il poursuivi.
Pour rappel, entre le 25 novembre 2016 et le 1er janvier 2017, près de 2,5 millions de visiteurs, dont un tiers d’internationaux ont visité les Plaisirs d’Hiver de Bruxelles.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
GALLANT ET MAYEUR : « JE FAIS PARLER DE MOI DONC JE SUIS »

C’est la recette de tous les populistes et des démagogues qu’un certain Roger Nols pratiqua avec succès bien avant que Trump n’en fit son miel.
Pour être élu et surtout pour demeurer en place, il faut, non pas du talent, des idées, une vision, une compétence. Il faut avant tout des voix, beaucoup de voix, infiniment de voix. Gallant et Mayeur sont très doués pour ce type d’exercice qui dénature l’éthique démocratique. Mayeur n’hésite pas à mettre en danger la vie des Bruxellois (feu d’artifice de la Saint-Sylvestre) ad majorem Mayeuri Gloriam.
Les Flamands les appellent des canons à voix (stemkanonnen).
Il arrive que tirant à l’aveugle dans tous les azimuts, de tels canonnades fassent du dégât à leur propre parti.
C’est de plus en plus souvent le cas.
MG

Aucun commentaire: