lundi 6 mars 2017

Présidentielle française : Guy Verhofstadt affiche son soutien à Emmanuel Macron




Le chef de file du groupe de l'Alliance des démocrates et des libéraux (ADLE) au Parlement européen, Guy Verhofstadt (Open Vld), affiche son soutien à Emmanuel Macron pour l'élection présidentielle en France. "Le projet européen d'Emmanuel Macron, tel qu'il ressort de son discours de Berlin, ne peut que me séduire: on le croirait sorti de mes propres écrits", s'enthousiasme l'ancien Premier ministre belge sur le site web du quotidien l'Opinion. "L'UE peut survivre au Brexit, elle ne survivrait pas à la sortie de la France: elle pèse un quart de la zone euro, sa position géographique en fait un axe crucial du marché intérieur, ses traditions juridiques étayent le droit communautaire et pour parler trivialement, sans l'apport français au budget européen, plus aucune politique commune ne serait finançable", souligne notamment M. Verhofstadt, qui évoque la perspective d'une victoire de la candidate d'extrême-droite Marine Le Pen, ouvertement opposée au projet européen.
"Ce cauchemar, le candidat de la droite conservatrice aurait dû nous l'épargner. Son incapacité à élargir son électorat si près du scrutin augure cependant qu'il ne sera pas en mesure de jouer ce rôle de rempart. Au demeurant son projet européen, notamment cette idée fumeuse de dessaisir la Commission de la gestion de la zone euro pour la confier au Conseil européen, m'aurait trouvé comme adversaire. Ne parlons pas de la gauche, éclatée, perdue dans ses rêves et ses rengaines, bien en peine de disputer l'élection au premier rang", ajoute-t-il, avant de louer les qualités de M. Macron.
"L'ancien ministre de l'Economie connaît la logique européenne sur le bout des doigts et son élection ne pourra que réjouir le Tout Bruxelles (...) L'Europe ne pourra être réformée qu'avec les citoyens et seule une démocratie paneuropéenne permettant l'élection, par exemple du ministre des Finances que propose Emmanuel Macron, permettra d'intégrer les peuples dans le processus décisionnel dont ils se sentent exclus", conclut-il. 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
« L'UE PEUT SURVIVRE AU BREXIT, ELLE NE SURVIVRAIT PAS À LA SORTIE DE LA FRANCE »
 
Guy Verhofstadt, le Tyl Ulenspiegel européen, ne cessera de nous surprendre et de nous fasciner. Et voilà que le plus libéral des Flamands se détourne du candidat libéral français en faveur du plus jeune ancien ministre de François Hollande. Impressionnant.
Puisse son message en faveur de Macron, qui fait écho à celui de son comparse Daniel Cohn-Bendit, être entendu dans la France profonde tellement ulcérée et dépitée qu’elle s’apprête à se jeter dans les bras de Marine. « L'Europe ne pourra être réformée qu'avec les citoyens et seule une démocratie paneuropéenne permettant l'élection, par exemple du ministre des Finances que propose Emmanuel Macron, permettra d'intégrer les peuples dans le processus décisionnel dont ils se sentent exclus ».
Comment ne pas être d’accord avec cela. On aimerait que Schulz en prenne de la graine.
MG


Aucun commentaire: