samedi 11 mars 2017

Quatre ans après son élection, le pape François face à l'adversité


Par lefigaro.fr


DOSSIER - Si sa popularité reste intacte à l'extérieur de l'Église, le Pape est de plus en plus isolé à Rome. 


Le pontificat du pape François est dans sa pleine maturité. Lundi 13 mars cela fera quatre ans qu'il aura été élu sur le siège de Pierre. Sur le plan de la santé, cet homme robuste et infatigable travailleur, tient bon. Il a fêté ses 80 ans le 17 décembre 2016. Mais quatre ans après son élection, le Pape voit sa popularité, intacte à l'extérieur de l'Église, se dégrader à l'intérieur. Sa cinquième année de pontificat s'annonce donc davantage centrée sur les questions internes et il entend achever son œuvre réformatrice.
Elle touche d'ailleurs plus la culture de l'Église que ses structures. Et tient en trois axes: spirituelle, une «révolution de la tendresse» doit saisir l'Église catholique, dont le maître mot n'est plus la règle morale mais «la miséricorde»  ecclésiale, ce pape fustige tout ce que le sacerdoce pourrait recéler de «mondain», théâtre des apparences ou comédie du pouvoir ; géopolitique, François, le Sud-Américain, veut une planète écologique dominée par la fraternité et la solidarité, il harcèle, aussi puissants soient-ils, ceux qui érigent des «murs» ou qui méprisent les pauvres. Quitte à choquer en appelant à l'immigration en Europe en tendant la main à l'islam…


LE PAPE FRANÇOIS, HONORÉ PAR LE MAGAZINE ROLLING STONE ET ATTAQUÉ À ROME
Autant l'image de François progresse dans la population et auprès des jeunes, autant il doit faire face à des conflits dans la curie romaine.
L'ACCUEIL DES DIVORCÉS REMARIÉS PROVOQUE UNE CONFUSION IDÉOLOGIQUE DANS L'ÉGLISE CATHOLIQUE
Le document Amoris laetitia, publié après le synode sur la famille, est interprété de façon diamétralement opposée selon les prêtres ou les évêques.

LE PAPE FRANÇOIS FAIT AVANCER SES RÉFORMES EN DOUCEUR
Le souverain pontife recourt notamment aux synodes pour contourner les résistances internes auxquelles il est confronté.

Le pape François est ouvert à l'ordination d'hommes mariés, les «viri probati»
Dans une interview accordée à l'hebdomadaire allemand Die Zeit, le pape François confirme pour la première fois officiellement que l'Église catholique pourrait bientôt ordonner au sacerdoce des «viri probati», des hommes d'âges mûrs qui ont fait leur preuve pour remédier au manque de prêtres dans des régions reculées. 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
DON CAMILLO 
Le pape Don Camillo, immensément sympathique, imprégné des évangiles, adulé par le peuple de Jésus se rend compte qu’il est beaucoup plus difficile d’être catholique romain que d’être simplement chrétien. Quelle fabuleuse métaphore de notre temps.
Longue vie à ce sacré bonhomme qui rappelle Jean XXIII le débonnaire. La curie est pour lui le diable ; c’est son Pépone, à moins que ce ne soit carrément l’antéchrist.
MG

Aucun commentaire: