dimanche 9 avril 2017

Le CD&V «nouveau parti des musulmans»: Charles Michel recadre Zuhal Demir


La secrétaire d’Etat N-VA a qualifié le CD&V de « nouveau parti des musulmans » dans une interview parue ce dimanche. 


• Zuhal Demir © Belga
Le Premier ministre Charles Michel rappelle Zuhal Demir à l’ordre, après l’interview donnée par la nouvelle secrétaire d’Etat N-VA au journal De Zondag dans laquelle elle s’en prend au CD&V, qu’elle qualifie de «nouveau parti des musulmans».
«Le Premier ministre a vivement réagi par téléphone auprès de la secrétaire d’Etat», a indiqué son porte-parole à l’agence Belga. «Les mots qu’elle emploie sont déloyaux et inacceptables au sein d’une coalition. Le Premier ministre ne tolère absolument pas ce comportement.»
Dans l’interview, Mme Demir, en charge de l’Egalité des chances, accuse le président des démocrates-chrétiens flamands Wouter Beke de considérer les musulmans comme du «bétail électoral». Elle déplore notamment que M. Beke n’ait pas recadré certains membres de son parti ayant pris des positions qu’elle considère favorables au président turc Erdogan. 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
TÊTE DE TURC

Zuhal Demir est la nouvelle Jacqueline Gallant du gouvernement Michel. Sauf que la nouvelle tête de Turque du gouvernement fédéral ne gaffe pas par ignorance mais à bon escient dans la droite ligne de Bart De Wever.  Le gouvernement de Charles Michel a un nouveau gros problème de coalition. Pour Van Rompuy junior, après les propos de Zuhal Demir: «Il y a un problème de gouvernement»
Nous avons si souvent prédit, à tort, sa démission que nous garderons de le faire une nouvelle fois.
Pour Beke qui a perdu beaucoup de plumes dans cette coalition ce serait un alibi en or massif.
Wait and see.
MG 


LE CD&V «NOUVEAU PARTI DES MUSULMANS»: ZUHAL DEMIR NE COMPTE PAS S’EXCUSER
Le Soir Belga

Zuhal Demir a accusé les démocrates-chrétiens flamands de considérer les musulmans comme du « bétail électoral ».

La secrétaire d’Etat N-VA Zuhal Demir ne compte pas présenter ses excuses après ses propos tenus lors d’une interview publiée dimanche, a indiqué son porte-parole à Belga. Elle est cependant prête à répondre à la demande du Premier ministre Charles Michel de baisser un peu le ton.
Zuhal Demir a accusé les démocrates-chrétiens flamands de considérer les musulmans comme du «  bétail électoral  ». Elle déplore notamment que M. Beke n’ait pas recadré certains membres de son parti ayant pris des positions qu’elle considère favorables au président turc Erdogan. Le président du CD&V a jugé les déclarations «  peu respectueuses  » et «  grossières  » et exigé des excuses publiques.
PAS D’EXCUSES
Des excuses que la secrétaire d’Etat N-VA n’a clairement pas l’intention de présenter. «  Nous ne savons pas pourquoi nous devrions présenter des excuses  », affirme son porte-parole Luc Demullier. Zuhal Demir va cependant accéder à la demande du Premier ministre qui «  lui a demandé d’être un peu plus diplomate dans ses formulations  ».
Pour le porte-parole, les déclarations de Mme Demir ne représentent en aucun cas un problème pour la coalition gouvernementale. «  Il ne s’agit pas d’une affaire du gouvernement. Il n’y a aucune discussion sur les dossiers fédéraux.  »



Aucun commentaire: