dimanche 4 juin 2017

Attentat à Londres: Trump crée la polémique en plaidant pour son décret migratoire

Le Soir 

Le président américain a également repris et diffusé des informations non-vérifiées. 



• © Reuters
Donald Trump a suscité l’indignation avec deux tweets postés après l’attentat qui a coûté la vie à au moins 6 personnes et en a blessé une cinquantaine d’autres ce samedi en cours de soirée à Londres.
Après avoir retweeté une information d’un média jugé non-fiable qui faisait état d’une information non-vérifiée, le président américain a « profité » des événements de la capitale britannique pour vanter son combat face à la justice américaine pour imposer son décret migratoire aux Etats-Unis. « Nous devons être intelligents, vigilants et durs. Nous avons besoin que la justice nous rende nos droits. Nous avons besoin d’un « travel ban » pour plus de sécurité  », a tweeté le président américain. 

Donald J. Trump
✔@realDonaldTrump
We need to be smart, vigilant and tough. We need the courts to give us back our rights. We need the Travel Ban as an extra level of safety!

C’est seulement après ce tweet qu’il a fait part de sa compassion pour les événements qui avaient eu lieu à Londres. «  Quoi que les Etats-Unis puissent faire pour apporter leur aide à Londres et au Royaume-Uni, nous sommes là – NOUS SOMMES AVEC VOUS. QUE DIEU VOUS BENISSE !  », a-t-il écrit.
Donald J. Trump 
  ✔@realDonaldTrump
Whatever the United States can do to help out in London and the U. K., we will be there - WE ARE WITH YOU. GOD BLESS!


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
EN PLEIN RAMADAN 

C’est bien évidemment notre mode de vie qu’ils visent en fonçant sur les terrasses conviviales où l’on sert de la bière et du vin quand eux font ramadan. Ces gens-là ont la haine de notre système et le mépris du «vivre ensemble ». Leurs convictions radicales sont si ancrées dans leur mental qu’ils n’hésitent pas à mourir pour elles. Comment « déradicaliser » ces fanatiques ? Par un enseignement efficace de l’éthique coranique dans sa dimension universelle ?
Leur rêve est de nous enfermer dans une sorte de couvent islamiste où règnerait seulement la loi coranique appelée charia, comme en Iran. Ces gens-là n’ont cure de l’éthique coranique du Bel Agir qui sous-tend le texte fondateur de l’islam et le parcourt comme un fil rouge. Ce sont des « égarés », des « dénégateurs », des disciples d’Iblis, le premier et le prince des dénégateurs que le Coran nomme « l’instigateur sournois ».
La réaction de Trump, cet autre « maître d’illusion » est odieuse et, comme chaque fois, ne s’adresse qu’à son électorat de base. Il serait naïf de penser que les Trumps de toutes farines aient jeté l’éponge depuis l’arrivée sur la scène internationale de Macron l’Enchanteur.
MG 


  

Aucun commentaire: