mardi 27 juin 2017

Crise politique: voici vos coalitions favorites dans les différents gouvernements

Le Soir
GLADYS LEBRUN (ST.)
CRISE POLITIQUE FRANCOPHONE 

Certaines coalitions se détachent nettement, selon un sondage en ligne du « Soir ».

© Photo News / Philip Reynaers.

Une semaine après l’annonce du CDH de ne plus vouloir gouverner avec le PS, les supputations de nouvelles coalitions font rage. Si au gouvernement wallon, la coalition MR-CDH semble se dessiner, il en est tout autre à Bruxelles et en Communauté française où les partenaires potentiels de Benoît Lutgen ne lui facilitent pas la tâche.
Pour vous aider à voir les possibilités dans les différents gouvernements si le PS était définitivement écarté, Le Soir avait lancé un sondage afin de connaître vos préférences. Si la méthode n’est - naturellement - pas scientifique, les 713 participants au sondage en ligne ainsi que vos nombreux commentaires offrent une tendance. Après une semaine de crise politique, certaines coalitions se détachent nettement.
Pour le gouvernement bruxellois, la majorité des sondés (52,8 %) ont une préférence pour une coalition MR - Défi - CDH - Open VLD - SP.A - CD&V. 26.7 % y ajouteraient les écolos tandis que 20.5 % choisiraient un gouvernement sans le CDH réunissant MR - Défi - Ecolo - Open VLD - SP.A - CD&V.
Même combat du côté du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, plus de la moitié des sondés (52,9 %) choisissent une association MR -CDH - Défi contre 23,7 % MR-CDH-Ecolo et 23.4 % MR- CDH - Ecolo - Défi. Cependant, certains internautes souhaiteraient simplement une coalition «  sans le MR et sans le CDH  ». «  Si le CDH part, pourquoi devrait-il être dans le gouvernement ?  », s’interroge Jean-Michel D.
Sans surprise, du côté wallon, 55,5 % des sondés préconiseraient une coalition MR - CDH, les autres ajouteraient simplement Ecolo à l’équation. Mais en cas de retrait total du CDH, les internautes penchent vers un retour de la coalition PS - MR. D’autres sondés aimeraient simplement voir plus de changements. Dans les différents gouvernements, Philippe G. aimerait voir «  le PTB à l’essai avec le PS à certaines conditions comme le départ de Di Rupo de la présidence du PS. Je préfère encore ça à une coalition CDH - MR, vu l’austérité vis-à-vis des plus faibles depuis 3 ans au fédéral  ».
« DE NOUVELLES ÉLECTIONS »
Au-delà, de l’avenir incertain des constitutions des différents gouvernements, de nombreux internautes veulent des élections anticipées, ce qui n’est pas prévu dans la loi au niveau régional. Olivier M. souhaiterait «  de nouvelles élections avec les personnes qui ne sont pas entachées par des affaires (cela risque d’être compliqué). Le CDH oublie qu’ils ont des casseroles énormes comme d’autres partis. Aucun de ceux-ci n’a plus aucune crédibilité. La loi doit nous rendre le droit de dire ‘stop’ car nous allons devoir attendre qu’un parti décide de l’avenir des francophones, c’est une honte. Le citoyen en a marre de ce copinage et ces jeux de bacs à sable  ». 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
NOUVELLES ELECTIONS? 

Hypothèse à écarter, le PS s'y opposera bec et ongles, il est en grande difficulté. Sauf si évidemment un des partenaires de la suédoise décidait de tirer la prise au fédéral. Le CD&V par solidarité avec le CDh? Son maigre électorat lui demeurant fidèle ne le lui pardonnerait pas.
Revenons à notre hypothèse préférée mais franchement surréaliste: une coalition PS-MR à la Région wallonne , comme à la Région bruxelloise. En effet Chastel, président du MR refuse de rencontrer Di Rupo. Shadow boxing?
Elle permettrat aux deux protagonistes de faire sérieusement le ménage à l'intérieur de leurs partis respectifs. Magnette succède alors à Di Rupo à la présidence du PS. Un MR le remplace éventuellement à l'Elysette. Mais qui?
Vervoort reste à la tête de la Région bruxelloise et le CDh rejoint l'opposition.  C'est un peu sommaire comme raisonnement mais permet de gouverner au centre, "macroniquement", et de donner plus de poids au MR dans sa relation difficile avec la N-VA.
Cela prépare et aplanit le terrain pour les grande manoeuvres de 2019 et renforce le front des francophones face au front flamand.
On imagine que cela consulte beaucoup en interne.
MG



Aucun commentaire: