vendredi 2 juin 2017

Macron s’adresse en anglais aux Américains: «Make our planet great again»


Le président français invite les scientifiques et les entrepreneurs américains à venir travailler en France sur le climat.

Après avoir entretenu le suspense pendant des semaines, Donald Trump a annoncé jeudi la sortie de l’accord de Paris sur le climat, isolant les Etats-Unis sur la scène internationale et suscitant une immense déception parmi les 194 autres pays signataires de ce texte historique.
«  L’heure est venue de quitter l’accord de Paris  », a lancé le président américain dans les jardins de la Maison Blanche dans un long discours au cours duquel il a souvent retrouvé les accents de sa campagne électorale rythmée par un slogan : « L’Amérique d’abord  ».
« UNE FAUTE POUR L’AVENIR »
Sans surprise, les réactions ont fusé des quatre coins de la planète, entre stupeur et effarement.
Pour le président français Emmanuel Macron – qui s’est à un moment adressé en anglais aux Américains – Trump a commis «  une faute pour l’avenir de notre planète » et invite les scientifiques et les entrepreneurs américains à venir travailler en France sur le climat. «  Il n’y a pas de plan B, ni de planète B » […] Make our planet great again !  », a-t-il poursuivi, en référence au fameux slogan de Donald Trump, « Make America great again » (« Rendez à l’Amérique sa grandeur »).
French president Macron (speaking in English): "Make our planet great
Berlin, Paris et Rome ont en outre «  regretté  », dans une déclaration commune, la sortie des Etats-Unis de l’Accord, et estimé qu’il n’était «  pas renégociable  ». Le président américain avait en effet dit vouloir négocier «  un accord plus équitable  » pour l’Amérique et ses contribuables.
Emmanuel Macron l’a affirmé à son homologue d’outre-Atlantique dans un échange téléphonique, ont rapporté des sources proches de l’Elysée. 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
TRUMP, PRÉSIDENT DE RÊVE POUR BOOSTER L’EUROPE

C’était à Merkel à le dire haut et clair. Macron a dégainé plus vite et « straight in the bull’s eye » ?
Impeachment? Pas si vite. Si Trump doit tomber ce sera à cause des connivences russes de son entourage imp(r)udent.
Le climat, c'est un coup d'oeil à son électorat, son seul interlocuteur en vérité.
C'est un renard, pas un politique à la Clinton. Pourvu qu’il tienne un peu, le temps de réveiller les Européens assoupis par le consumérisme et les désenchantements.
Macron est au taquet malgré les premiers revers induits par le Canard Déchaîné.
Patience, ce jeune homme commence à beaucoup plaire et pas qu’aux Français…On verra un peu plus clair dimanche.

MG


Aucun commentaire: