mercredi 2 août 2017

Menacée, que va devenir la forêt de Soignes ?


Olivier RogeauJournaliste au Vif/L'Express
Avec sa hêtraie cathédrale et son relief non modifié depuis plus de dix mille ans, la forêt de Soignes est unique au monde. Mais que va devenir le massif, menacé par le changement climatique et l'explosion démographique à Bruxelles ?


Ce n'est pas un futurologue alarmiste qui l'affirme, mais le très sérieux Bureau fédéral du plan : selon les projections actuelles, la population de Bruxelles aura augmenté de près de 30 % à l'horizon 2060. Une croissance deux fois supérieure à celle attendue dans les autres Régions. La capitale comptera alors plus d'1,5 million d'habitants. Quel rapport avec l'avenir de la forêt de Soignes ? " Ce boom démographique va accroître la pression sur le massif ", répond Stéphane Vanwijnsberghe, ingénieur forestier et expert au cabinet de Céline Fremault, la ministre régionale de l'Environnement. " Une question se pose déjà avec acuité : quelle valeur donne-t-on à la nature sauvage dans le développement de la ville ? Tout le défi est d'éviter un basculement vers une nature-décor. "


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
PAUVRE FORÊT DE SOIGNES

Mon petit fils aura 45 ans en 2060. Peut-être aura-t-il émigré depuis longtemps vers les belles forêts de Nouvelle-Zélande ou du Canada,  pays sous-peuplés en manque d'immigration et de population jeune?
La Belgique aura cessé d'exister depuis longtemps et la belle forêt de Soignes s'étendra sur trois nations: wallonne, flamande et qui sait bruxelloise. Sa gestion déjà difficile aujourd'hui sera devenue impossible.  Il est clair que l'explosion démographique et/ou migratoire grignotera la forêt comme une invasion de castors en mal d'habitat.  La Flandre fera face à une vraissemblable montée des eaux et à de possibles déplacements de sa population maritime.
J'ai rencontré autrefois le vieux professeur Vlaminck, biologiste à l'ancienne, il s'exprimait avec la clarté de Linné et, grand ami des arbres comme Jean Dardenne, il fut le  premier président des amis et défenseurs de la forêt de Soignes. Il redoutait que la percée d'un autoroute à travers sa belle forêt de lui fût fatale. La forêt de Soigne survécut à cette blessure et à beaucoup d'autres qui lui furent infligées ensuite. André Vlaminck n'est plus depuis très longtemps et plus personne ne se souvient de lui. Ainsi vont les choses. Rien n'arrêtera l'outrage que l'homme inflige à la nature, si ce n'est sa disparition.
MG

Aucun commentaire: