vendredi 13 octobre 2017

La première statue de Jacques Brel a été inaugurée à Bruxelles


Le Soir
La sculpture intitulée «L’envol» est en bronze. Elle est située place de la Vieille Halle aux Blés. 


             
L’échevine des Affaires économiques Marion Lemesre et le président de l’association des commerçants de la place de la Vieille Halle aux Blés Jean-Pierre Malherbe ont inauguré mercredi à Bruxelles la première statue de Jacques Brel. Elle a été réalisée par le sculpteur belge Tom Frantzen.
La sculpture intitulée «L’envol» est en bronze. Elle représente l’artiste derrière son micro, les bras ouverts. Elle est orientée en direction de la rue du Chêne.
Cette initiative en mémoire du chanteur belge disparu il y a bientôt 40 ans est né de la demande de l’association des commerçants de la Vieille Halle aux Blés. Ils espèrent que cette oeuvre participera à la renommée de leur place. «Même les plus jeunes connaissent les célèbres chansons de son répertoire», remarque Marion Lemesre. «J’ai donc décidé de porter ce projet qui contribuera à renforcer la convivialité de la place de la Veille Halle aux Blés qui abrite déjà la Fondation dédiée à l’artiste».
Les commerçants du quartier se sont grandement impliqués dans l’inauguration de la statue. Le studio Baxton a installé dans chaque vitrine de la place des reproductions d’illustrations de Jacques Brel, réalisées par Gabrielle Vincent et généreusement prêtées par la Fondation Monique Martin. Après la cérémonie d’inauguration, les commerçants ont proposé des dégustations de leurs produits dans une ambiance musicale créée par les musiciens du Conservatoire royal de Bruxelles. 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
LE BROL POUR CELEBRER LE BREL

En somme ceci résume tout ce que Brel détestait, l'esprit boutiquier des commerçants de quartier- lui rappelant la cartonnerie paternelle-, la récupération politique de l'événement et le mauvais goût criard de sa représentation statufiée en bronze clinquant.  
Tout ceci nous donne très envie de fredonner:
Le cœur bien au chaud
Les yeux dans la bière
Chez la grosse Adrienne de Montalant
Avec l'ami Jojo
Et avec l'ami Pierre
On allait boire nos vingt ans
Jojo se prenait pour Voltaire
Et Pierre pour Casanova
Et moi, moi qui étais le plus fier
Moi, moi je me prenais pour moi
Et quand vers minuit passaient les notaires
Qui sortaient de l'hôtel des "Trois Faisans"
On leur montrait notre cul et nos bonnes manières
En leur chantant
Les bourgeois c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux plus ça devient bête
Les bourgeois c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux plus ça devient c-





Aucun commentaire: