lundi 13 novembre 2017

Frédéric Van Leeuw: «Le Thalys, le 13-Novembre et le 22-Mars, c’est peut-être une grande et unique opération de Daesh»


Le Soir
Le procureur fédéral remarque des liens entre les différents dossiers. 

© Belga 

L’enquête sur les attentats qui ont frappé par le 13 novembre avance. Lentement, mais sûrement. «  On y est presque, commente Frédéric Van Leeuw, procureur fédéral, au micro de La Première. On se rend compte, effectivement, que Verviers, le Thalys, le 13-Novembre et le 22-Mars sont peut-être une grande et unique opération de Daesh. Les dossiers s’entrecroisent, il faut creuser. Même si le temps rend les choses plus difficiles. »
Concernant les commanditaires aussi, l’enquête progresse. «  Nous avons une idée de plus en plus claire, mais il est encore un peu trop tôt pour mettre des noms sur la hiérarchie qui a organisé ces attaques  », poursuit-il.
Les enquêteurs ont, durant leurs recherches, été surpris par l’ampleur de la complicité locale, de l’importance de ces «  petites mains qui ont fait plus qu’on ne le pensait  ».
En attendant un procès, qui pourrait avoir lieu «  après celui des attentats de Bruxelles  », aura lieu le procès de Salah Abdeslam, le 18 décembre. «  On espère toujours qu’il parle, ça pourrait aussi être libérateur pour lui, soutient Frédéric Van Leeuw. Cependant, le droit au silence est un droit fondamental de notre démocratie. »


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
NOUS SAVONS QUE LA VOLONTÉ DES DJIHADISTES DE PASSER À L'ACTION EST INTACTE. 

En somme Paris dit le contraire de Bruxelles qui s'étonne de "l’ampleur de la complicité locale, de l’importance de ces «  petites mains qui ont fait plus qu’on ne le pensait  ».
"La menace visant la France très forte, comme en témoigne la propagande de Daech. Le bruit de fond de cette menace est permanent. Nous savons que la volonté des djihadistes de passer à l'action est intacte."
Que faut-il en penser?
Chacun jugera en fonction de sa sensibilité, de son niveau d'information de son esprit critique.
MG


LE PATRON DE LA DGSI AU FIGARO : «LA VOLONTÉ DE DAECH DE NOUS ATTAQUER EST INTACTE»
• Par  Jean Chichizola   Christophe Cornevin

EXCLUSIF - Laurent Nuñez, nommé en juin 2017, livre son premier grand entretien. Il souligne que la propagande de l'État islamique fait toujours de la France un objectif majeur.
Le 13 novembre 2015, des commandos terroristes envoyés par l'État islamique tuaient 130 personnes et en blessaient des centaines d'autres, à Paris et à Saint-Denis. Ce lundi, le chef de l'État, Emmanuel Macron, se rend sur les lieux des attentats. Son prédécesseur, François Hollande, sera également présent. À l'heure où la France se souvient, le directeur général de la sécurité intérieure (DGSI), Laurent Nuñez, nommé en juin 2017, livre son premier grand entretien en exclusivité pour Le Figaro. Chef de file de la lutte antiterroriste en France, il s'inquiète notamment d'une menace interne à l'Hexagone utilisant des moyens de plus en plus sophistiqués. Sans écarter le risque d'un commando aguerri projeté depuis la zone syro-irakienne.
LE FIGARO. - AU PRINTEMPS 2016, VOTRE PRÉDÉCESSEUR, PATRICK CALVAR, AVAIT CONSIDÉRÉ DEVANT LA COMMISSION DE LA DÉFENSE DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE QUE «LA FRANCE EST AUJOURD'HUI, CLAIREMENT, LE PAYS LE PLUS MENACÉ». EST-CE TOUJOURS LE CAS AUJOURD'HUI?
Laurent NUÑEZ. - La menace visant la France reste en effet très forte, comme en témoigne la propagande de Daech. Le bruit de fond de cette menace est permanent. Ce qui nous préoccupe, ce sont toujours des projets d'attaques terroristes préparées par des équipes encore implantées dans les zones de combats, en Syrie et en Irak. Cette menace exogène, sur laquelle nous consacrons beaucoup de moyens, reste à nos yeux très sérieuse. Au cœur de nos préoccupations, elle se trouve liée à la capacité qu'a encore l'État islamique - mais aussi al-Qaida, qu'il ne s'agit pas d'oublier - de projeter un commando sur le territoire français pour commettre un attentat.
Nous savons que la volonté des djihadistes de passer à l'action est intacte. Toute la question est de savoir s'ils ont encore la capacité de le faire. Daech est en train de se déliter et nombre de ses combattants ont été ...

Aucun commentaire: