jeudi 30 novembre 2017

Le SP.A ouvre le débat sur une Ville-Région pour Bruxelles


Le Vif
Source: Belga
Le président du SP.A, John Crombez, et son ministre bruxellois, Pascal Smet, formulent le désir de voir émerger une Ville-Région pour Bruxelles, dans les colonnes du Soir et du Standaard jeudi. 



Pascal Smet © Belga
Le projet des figures socialistes flamandes consiste à unifier totalement Bruxelles. Les 19 communes seraient supprimées, faisant place à une Ville-Région, qui épouserait le même territoire (hors, donc, les communes à facilités). Elle aurait son propre parlement, baptisé Conseil de la région urbaine, garantissant toujours la représentation flamande.
Les communes disparaitraient remplacées par une vingtaine d'arrondissements seraient créés. Ils n'épouseraient pas les frontières des communes actuelles, mais des frontières physiques (voies ferrées, canal, ring). Le nombre d'habitants de chaque arrondissement serait globalement identique. L'arrondissement disposerait de compétences très locales, comme la propreté, la sécurité, l'embellissement, l'écologie ou la vie communautaire et associative.
Enfin, les élus misent sur le trilinguisme: le français et le néerlandais resteraient les deux langues administratives, mais l'anglais devrait également faire sa place. "Ce que nous proposons, ce n'est pas communautaire", insiste M. Smet. "Il y a une nouvelle génération à Bruxelles (...) que je n'appelle pas "francophone", mais des Bruxellois qui parlent français. Et en leur sein, il y a une demande de changement, d'une bonne gestion, peu importe la langue. On doit sortir des anciennes pensées. A Bruxelles, nous sommes tous des Bruxellois", conclut-il. "Ce que nous voulons, c'est lancer un débat pour que le dialogue commence", indique pour sa part John Crombez. 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
LA BOITE DE PANDORE 

Le SPa a bien sûr ouvert la boîte de Pandore et déchaîné (à dessein?) une riposte en série des partis francophones. Même le parti frère a éructé par la voix de Laurette.  Curieusement le MR est demeuré silencieux jusqu'ici; Flamands et Francophones ont une vision diamétralement opposée de la gestion et de la gouvernance de Bruxelles. Ce n'est pas un scoop mais le thème d'une campagne électorale qui s'invite un an avant les communales et deux ans avant les régionales. Ca promet d'être violent.
MG


«N’IMPORTE QUOI!», «LAISSEZ-MOI RIRE!»…: LES RÉACTIONS AU PROJET DU SP.A POUR BRUXELLES
Le Soir
Révolutionner les structures et le fonctionnement de la capitale, une utopie ? Le parti flamand a assuré « ouvrir le débat avec un projet clair ».
Les réactions au sein des politiques bruxellois ne se sont pas fait attendre ce jeudi matin.
DU CÔTÉ PS
Pour la présidente du PS Bruxellois, Laurette Onkelinx : «  C’est n’importe quoi  ! ». La vice-présidente du parti socialiste estime que «  Bruxelles a besoin qu’on l’aime et pas qu’on la déconstruise !! Pourquoi tous les Belges auraient des communes et pas les Bruxellois  ? » Avant de terminer : «  Faire de Bruxelles un district européen ? Pas question !  »


Laurette Onkelinx
✔@LOnkelinx
C'est n'importe quoi ! Bruxelles a besoin qu'on l'aime et pas qu'on la déconstruise !! Pourquoi tous les Belges auraient des communes et pas les bruxellois ? Et enfin : Faire de Bruxelles un district européen ? C'est hors de question

«  Monsieur Smet, faites votre job  », écrit le député bruxellois, Ridouane Chahid (PS), sur Twitter. «  Les Bruxellois attendent des résultats concrets et des ministres qui bossent jusqu’à la fin de la législature  ».
Ridouane Chahid@RidouaneChahid

LE CDH RÉAGIT ÉGALEMENT
Le député bruxellois et bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre, Benoît Cerexhe (CDH), réagit sur Twitter. «  Réinventer Bruxelles ? Laissez-moi rire : la suppression des communes est une idée flamingante vieille comme le monde », écrit-il.

Benoît CEREXHE@Cerexhe
@lesoir présente le plan du @sp_a qui prétend RÉINVENTER Bruxelles. Reinventer? Laissez-moi rire : la suppression des communes est une idée flamingante vieille comme le monde.


Aucun commentaire: