vendredi 9 février 2018

Didier Reynders n'exclut pas de gouverner avec la N-VA à Bruxelles

La Ĺibre
BELGA


Le président de la régionale bruxelloise du MR, Didier Reynders s'est dit prêt, mercredi, à travailler avec la N-VA, en Région bruxelloise, en fonction des résultats du scrutin de 2019. "Je n'ai pas d'exclusive en la matière à part l'extrême gauche ou l'extrême droite", a indiqué celui qui est actuellement également vice-premier ministre libéral au gouvernement fédéral, interrogé mercredi par la chaîne de télévision régionale Bx1.
Rappelant que pour pouvoir changer les choses, il fallait avant tout sortir vainqueur du scrutin, Didier Reynders a précisé qu'il n'était pas favorable à une formule de gestion séparée du gouvernement bruxellois par les majorités dans chaque groupe linguistique si la N-VA est incontournable.
Cette hypothèse a été envisagée récemment par le président de DéFI Olivier Maingain.
"Je ne vais pas vous dire que nous n'allons pas pouvoir gouverner avec la N-VA quand on voit ce que nous faisons au gouvernement fédéral", a commenté M. Reynders, se disant également opposé à une formule de gestion des affaires courantes.
"On a réussi à mettre l'institutionnel de côté et à travailler la N-VA sur le socio-économique. A Bruxelles, nous sommes prêts à travailler avec celles et ceux qui voudront changer un certain nombre de choses", en matière de mobilité et sur des sujets très présents dans l'opinion publique, a-t-il encore dit, évoquant notamment les domaines de la sécurité et de la propreté.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
CARRÉMENT UN SCOOP MAIS PAS VRAIMENT UNE SURPRISE.

On imagine que Vervoort avale de travers. Va-t-il proposer une alliance au PTB et aux verts, comme celle qui s'esquisse en Wallonie? Ce ne devrait pas être du goût de Défi.
Mais qui fera l'appoint de voix? Le PS? avec la NVA c'est hors de question. Défi? idem? Le CDH? combien de divisions en octobre 2018? Ecolo? c'est peu probable.
Reynders envisagerait-il un raz de marée NVA à Bruxelles poussé par l'effet Francken? C'est vraiment mal connaître les Bruxellois. Il est vrai que le chef de file des MR est liégeois, comme la cheffe du PS bruxellois, du reste. Comment ces deux-là pourraient ils avoir la fibre bruxelloise?
MG

Aucun commentaire: