dimanche 4 février 2018

La Pologne, dans la tourmente de sa loi sur la Shoah


L'adoption d'une loi condamnant ceux qui rappelleraient l'implication du pays dans l'extermination des Juifs provoque l'indignation. Explications.
PAR FRANÇOIS-GUILLAUME LORRAIN
| Le Point.fr 


Un monument à la mémoire du pogrom de Jedwabne, en Pologne, lors duquel 340 Juifs ont été tués en 1941, avait été vandalisé en 2011. 

Ira-t-on au-delà de la simple indignation internationale ? Jeudi, Washington et Jérusalem ont mis en garde Varsovie après que le Sénat polonais a adopté une loi pénale condamnant à trois ans de prison et à une amende tout citoyen « coupable d'attribuer à la nation ou à l'État polonais, de façon publique, et en dépit des faits, la responsabilité ou la coresponsabilité des crimes commis par le IIIe Reich allemand ». L'inquiétude sous-jacente qui s'est emparée de tous ceux qui critiquent cette loi est la suivante : sera-t-il encore légal, en Pologne, d'évoquer les crimes commis par des citoyen...

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
LE RETOUR DU REFOULÉ
S'inquiète-t-on assez du virage à la droite extrême des pays de l'Est européen anciennement sous la coupe soviétique?
A l'évidence, ils renouent avec les démons d'un fascisme de moins en moins larvé. Cela se marque singulièrement dans leur refus unanime d'ouvrir leurs frontières aux cohortes d'immigrés qui s'y agglutinent en grand nombre.
Répétons-le, l'arrivée des beaux jours va entrainer la remise en marche des colonnes de réfugiés en direction de l'Europe.
On peut redouter une crispation de tous les nationalistes d'Europe face au courant mondialiste et cosmopolite favorable à une immigration dynamique et régénératrice.
L'été sera chaud, très chaud et les élections européennes de 2019 se rapprochent à grands pas. Danger!
MG










Aucun commentaire: