mardi 21 août 2018

INCIDENTS RACISTES AU PUKKELPOP: JE SUIS EFFRAYÉ PAR MON COMPORTEMENT"




BELGA 

Un jeune Gantois qui a été filmé en train d'entonner un chant raciste au festival Pukkelpop, samedi, affirme être "effrayé" par son propre comportement.
"A mon grand regret, je suis l'un des jeunes qui chantent la chanson en question dans cette vidéo. C'était sans réfléchir et sans prendre conscience des conséquences", a-t-il réagi auprès du journal Het Belang van Limburg. "Je suis effrayé de mon propre comportement, qui n'est pas du tout en adéquation avec la personne que je suis ou souhaite être", dit le jeune homme. "Je trouve très grave la manière dont je suis aujourd'hui rendu public. Je présente mes excuses auprès de tous ceux qui se sentent offensés et en particulier aux deux femmes qui ont, à juste titre, jugé cela inacceptable."
Le parquet du Limbourg a ouvert une enquête, lundi, après qu'une jeune femme bruxelloise et sa soeur ont dénoncé avoir été victimes de violence physique et verbale, et cela sans réaction des témoins. Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre un groupe de jeunes seriner des paroles racistes en néerlandais: "Handjes kappen, de Congo is van ons" ("Couper les mains, le Congo est à nous").
Unia, le centre interfédéral pour l'égalité des chances, a confirmé avoir reçu une plainte. Les organisateurs du Pukkelpop ont aussi fermement dénoncé les incidents.
Belga 


COMMENTAIRE DU SCHAERBEEKOIS RECALCITRANT
RACISTES, XÉNOPHOBES ou HOMOPHOBES " MALGRÉ EUX?" 

La réaction de ce jeune Gantois effrayé "de son propre comportement, qui n'est pas du tout en adéquation avec la personne qu'il croit ou souhaite être" est tout à fait intéressante. Elle montre que le réflexe xénophobe peut être induit par une situation d'excitation collective, le cas échéant sous l'influence de l'alcool. Ce jeune homme qui reconnaît son image sur la vidéo refuse de se reconnaître dans son comportement avéré par les images. Il a honte de lui. En fait il prend conscience de son comportement dilatoire et totalement inadéquat .
Cette prise de conscience est le début de la sagesse. Plutôt que de lui jeter la pierre constatons que nous avons (presque) tous tendance à réagir lestement quand des personnes qui ne sont pas de notre "communauté" se manifestent par des incivilités ou des comportement qui nous paraissent étranges. Le jeune Gantois présente "ses excuses auprès de tous ceux qui se sentent offensés et en particulier aux deux femmes qui ont, à juste titre, jugé cela inacceptable."
Cette attitude  de remords est tout à fait interpellante et de nature à faciliter le dialogue interculturel.
L'échevin de l'Environnement et de l'Égalité des chances d'Ans, Henri Huygen (PS), accusé de propos homophobes à l'encontre du premier échevin Thomas Cialone (MR), démissionne de son poste d'échevin et ne se présentera pas aux élections communales d'octobre, a-t-il indiqué dimanche en fin de matinée à l'agence Belga.
Le futur ex-échevin a eu le grand mérite de tirer les conclusions de son dérapage verbal. C'est tout à son honneur.
Ces deux exemples montrent la nécessité d'un prise de conscience individuelle de notre discours et de nos actes.  La réussite du dialogue interconvictionnel et du  vivre ensemble  ne saurait faire l'économie de ce type de réaction. Puissent les Schaerbekois, tous les Schaerbeekois en prendre consience!
MG

 

Aucun commentaire: