dimanche 26 août 2018

SCHAERBEEK VEUT "PROMOUVOIR LE VIVRE ENSEMBLE PAR LE FAIRE ENSEMBLE AU CARREFOUR DES GÉNÉRATIONS"SCHAERBEEK ENTEND DEVENIR LA CITE PILOTE DE LA DYNAMIQUE INTERGENERATIONELLE


Il est temps que la Commune de Schaerbeek prenne enfin conscience que ses seniors valides sont des trésors de compétence, d'expérience et d'intelligence par leur vécu et parce qu'ils ont vu et appris, parfois à leurs dépens.
Les seniors disposent du plus précieux de tous les capitaux: les seniors ont du temps.
Nos ainés actifs sont un joker, un élément essentiel de la vision pour un développement téméraire  de Schaerbeek. Seuls ils ne peuvent rien en synergie avec les jeunes tout leur devient possible ou presque.
Ce développement sera intergénérationnel ou il ne sera pas.
Créons une synergie entre jeunes Schaebeekois  fougueux et Schaerbeekois expérimentés "toujours" jeunes .
Innoveons hardiment  et créons un échevinat intergénérationnel ouvert aux  cadets et aux aînés.
Il s'agit  de valoriser le capital de temps, de compétence et d'expérience de nos seniors.
Leur plus grande ambition: rester jeunes, actifs et autonomes le plus longtemps possible, de préférence au service des plus jeunes générations, lesquelles ont beaucoup à leur apporter.
Beaucoup de jeunes retraités désirent  retrouver une activité.
Jeunes et moins jeunes  ne sont pas concurrents, mais complémentaires.
Quand ils travaillent ensemble, ils se révèlent plus innovateurs et inventifs.
Nous vivons une crise de la transmission: des valeurs, des savoirs et des savoir faire! Surmontons la!
Les seniors peuvent par exemple assurer le soutien scolaire qui manque tellement à nos jeunes élèves schaerbeekois. Le tutorat senior c'est  mieux que des leçons particulières pour lesquelles certains parents se saignent aux quatre veines.
Schaerbeek peut/doit devenir, la cité pilote de la dynamique intergénérationnelle.
Mais voici que le “baby boom” des années 50 se transforme en véritable  “Papy boom”. Tous les seniors n'ont malheureusement pas été initiés aux technologies de l'information et de la communication (TIC) et à Internet.
Nous voulons que la commune de Schaerbeek prenne l'initiative de leur donner tous accès au numérique.
Comment? Schaerbeek dispose de batteries d'ordinateurs , notamment à l'institut Frans Fischer de la rue de la Ruche. Ces appareils sont totalement inutilisés le soir, le week-end et pendant vacances. Ils ont été achetés avec de l'argent public Ils doivent devenir  accessibles aux seniors en dehors des heures scolaires.  Concrètement:  la Commune de Schaerbeek a la capacité d'organiser massivement des formations informatiques par le biais de son enseignement de Promotion Sociale.   Un partenariat peut également être organisé entre les pouvoirs locaux et le réseau associatif: les jeunes Schaerbeekois  enseigneront l'informatique aux Schaerbeekois toujours jeunes!.
Cela doit leur permettre de nouer des contacts, de participer aux activités de la commune et des milieux associatifs et surtout de sortir de l’isolement.


NOS  PRIORITÉS INTERGÉNÉRATIONNELLES  POUR LES ÉLECTIONS COMMUNALES 2018

1. Créons le premier échevinat intergénérationnel (avec attribution d’un budget significatif et affectation d’une administration propre.) (Il s'agirait de mettre un ou deux employés/ fonctionnaires à disposition de l'Echevinat qui devrait recruter une équipe de seniors bénévoles motivés.)
2. Créons le Conseil consultatif des aînés .
• pour faire connaître, comprendre et prendre en compte les besoins, les préoccupations et les droits de l’ensemble des aînés résidant dans la commune
• pour tisser des liens entre citoyens de tous âges
• pour  favoriser les échanges de savoir et de compétences.
3. Créons la maison de l'intergénérationnel. Il existe des maisons de jeunes, une maison des femmes, il manque un local réservé aux contacts intergénérationnels.
4. . Organisons la participation active de seniors à la vie communale dans un esprit interculturel et intergénérationnel. La participation, c'est l'avenir. Organisons la consultation des citoyens  sur leurs désirs et besoins réels. C'est au niveau local, que se tissent le plus solidement les liens de participation entre citoyens
5. créons un périodique pour les Seniors pour les informer des activités culturelles, sportives et de loisirs. Communiquer c'est vivre.
Créons  un site internet interactif qui soit  chargé de transmettre en temps réel un maximum d'informations concernant les seniors et les initiatives de caractère intergénérationnel. Interactif dans le sens où il transmettrait des infos aux seniors et il en relayerait d'autres : les seniors schaerbeekois parlent aux seniors et aux juniors de schaerbeekois.  
6. Proposons aux Seniors qui le souhaitent des repas et des soins à domicile de bonne qualité.   Si on veut que les Seniors restent le plus longtemps possible chez eux, il faut s'en donner les moyens et leur offrir une qualité de vie à la maison pour reporter aussi longtemps que possible le placement en maison de repos.
On ne déracine pas les vieux chênes sans les menacer.
7. Proposons des chèques-taxi aux Seniors privés de moyens de transport. Les seniors ont besoin de se déplacer autrement qu'en voiture, à vélo, à pied ou dans les transports en communs.
L'achat d'un minibus -de préférence vintage- pourrait être envisagé pour des transports collectifs. Il permettrait d'acheminer les seniors vers diverses activités organisées par la commune et au delà.
8. Proposons du logements adaptés aux Seniors: habitat groupé dans une perspective intergénérationnelle, colocation intergénérationnelle permettant aux étudiants, au budget limité, de trouver une alternative innovante et enrichissante à leur problème de logement. Ce style de cohabitation, permet de recréer du lien social et d’améliorer la compréhension et le respect entre les générations...
9. Pas de vivre ensemble sans faire ensemble : à l'école mais dans d'autres domaines et notamment le sport  (coaching sportif) et la culture (seniors conteurs, témoins d'une autre époque aujourd'hui dévalorisée ou simplement incomprise à cause de l'obsession de l'immédiateté) .
Comment?
• Organiser au niveau communal une véritable bourse des savoirs et des savoir faire. On y échangerait des crédit temps. Je m'explique. Un chèque rémunérant une leçon d'anglais peut s'échanger contre un chèque baby sitting; un chèque réparation du lave linge contre un chèque leçon d'anglais; un chèque préparation d'un repas contre un chèque récit de voyage; un chèque dégustation vin contre un chèque "je remplis ta déclaration fiscale"; un chèque je te rédige ton courrier contre un chèque je lave ta voiture etc etc.
• Encourageons la présence des grands-parents dans le Conseil des écoles Les seniors sont, pour un grand nombre d'entre eux, des éducateurs expérimentés capables de socialiser des jeunes en décrochage et de les remettre sur la bonne voie.
• personne mieux équipée qu'une mère de famille qui a fait réussir ses enfants dans l'enseignement supérieur, pour aider des jeunes menacés par le décrochage scolaire, prélude au décrochage scolaire

10. ACTIVITES À ENVISAGER:
• club d'échecs
• club de bridge
• club de scrabble
• club de lecture
• Atelier d'écriture (
• club informatique
• club de photo  
• club des bricoleurs
• club/festival des conteurs interculturels  
• aide aux devoirs et méthode de travail
• café philosophique et citoyen.
• tables de conversation anglaise:
• tables de conversation néerlandaise avec de kriekelaar.
• gym troisième âge parcours de santé
• natation au neptunium: idem gym 3ème âge. 
• club et bourse des réparateurs
• conseils de gestion, fiscalité, rénovation, primes
• dégustation de bière
• dégustation de vins
• conseil du troisième âge
• club de marcheurs
• club expos une expo par semaine
• tir à l'arc au Josaphat
• pétanque
• golf
• tir à l'arc
• club des pêcheurs à la ligne (vider les étangs avec un concours de pêche annuel)
• danses de salon
• scarenbeca  folklore
• club de mélomanes  (concert reine élis, musique intercult)
• club des philatélistes et numismates
• créer avec l'académie de musique un orchestre interculturel et intergénérationnel

11. INCUBAATEURS INTERCULTURELS ET INTEGENERATIONELS SOUS UTILISÉS.

• Les écoles scharebeekoises assez richement équipées et pourvues, du moins pour les plus anciennes d'entres elles de vastes préaux capables d'abriter et d'accueillir -comme les églises- des centaines de Schaerbeekois pour des festivités, des repas collectifs, des spectacles et évidement les distributions des prix annuelles.
• le parc Josaphat: C'est l'un de plus beaux des 19 communes. Les dimanches d'été il grouille de monde et constitue un véritable incubateur interculturel et intergénérationnel.  Il conviendrait d'y organiser au moins une fois par an un dimanche de pêche autorisée en synargie avec les club de pêche locaux et sur une base intergénérationnelle avec un concours récompensant les meilleurs prises.
• l'orangerie située en face de la nouvelle Laiterie est franchement sous utilisée. Elle pourrait, moyennant de faibles aménagements devenir la maison des seniors où se centralise l'organisation des activités organisées par l'échevinat inter générationnel.  
• au kiosk: il conviendrait d'organiser l'été un festival  de musiques du monde
• a l'esplanade : organiser les samedis un marché bio.  Il faudrait y organiser en été de vastes dégustation de nourritures du monde. L'interculturel se développe par la musique et par la gastronomie. Y organiser également sur le modèle des marchés de Noël un festival et un marché de l'artisanat et des arts interculturels.
• dans la petite maison du parc: créer un club de joueurs de cartes. de même que sur les tables restaurées (près de la statue de Borée) conçues à cet effet.
• au club de golf miniature: organiser un trophée intergénérationnel ouverts au jeunes de 7 à 77 ans et plus.
• au tir a l4arc Saint Sébastien: Proposer une formation de tir à l'arc pour les ainés et les jeunes et renouer de la sorte avec une tradition ancienne.
• A la Maison des Arts et des Cultures: organiser des expositions d'arts de toutes les cultures présentes sur le territoire de la commune. Egalement à la salle du musée de la Maison communale et dans le préau supérieur de La Ruche qui est pour vu de cimaises et d'un éclairage d'exposition rarement employé.
• Dans son estaminet: festival des conteurs interculturels et aussi activités mettant l'accent sur l'histoire et le folklore schaerbeekois.
• a la ruche: y organiser les ateliers informatiques et utiliser  le magnifique restaurant pour des rencontres et des dégustations de vin.
• les préaux a Renan: peuvent accueillir des centaines de schaerbeekois par exemple pour un banquet interculturel. Un tournoi d'éloquence (songeons au film con brio) un concours de chats interculturel
• les préaux a Roodebeek: idem
• l'immense préau de l'Ecole 1 rue Josaphat : il n'est pratiquement jamais utilisé. Il a une capacité de plusieurs milliers de personnes à condition d'y acheminer les chaises communales et une estrade via les services des travaux de la commune. On y a organisé une fête turque des enfants qui eut un succès immense.
• la serre du parc: y organiser les activités de jardinage intergénérationnel.
• dans les theâtres: Organiser à côté du théâtre jeunesse des activités théâtrales intergénérationnelles.
• à  saint Servais: Organiser un festival de musique interculturel intergénérationnel. Imaginer un concours de la meilleure chanson ethnique.
• à Sainte Marie: Transformer cet édifice sous utilisé en un lieu pluri culturele en synergie avec les Halles de Scchaerbeek. En faire le premier lieu interconvictionnel d'Europe.
• au musée de la bière: des dégustations de bières belges et du monde.
• à la maison Autrique: y accueillir des exposition architecturales du monde entier mais singulièrement du Maroc/Turquie/Portugal/Albanie etc. 
• dans les bibliothèques: accueillir diverses activités notamment interculturelles et d'écoles des devoirs.
• à Pater Baudry
• au neptunium: gym aquatique pour les séniors
• centre culturel De Locht
• à la maison des femmes: cuisines du monde et débats interculturels du vendredi, après le marché.

EN UN MOT:
On parle toujours du vivre ensemble.
Proposons plutôt le faire ensemble! 
Certaines initiatives de ce genre sont organisées dans diverses villes et commune du royaume. Il n'existe aucune ville ou cité où  la dynamique intergénérationnelle soit mise en place d'une manière systématique à l' initiative de la commune. 
C'est en cela que Schaerbeek peut et doit se démarquer des autres communes.
De même que nous voulons transformer la maison des Arts en maison des Arts et des cultures au carrefour de la diversité, de la même manière nous proposons de fusionner en un seul échevinat à vocation intergénérationnelle les échevinats de la jeunesse et des seniors. 
Schaerbeek,  Bruxelles, comme Marseille ou Berlin est un véritable phare transculturel . C'est un atout majeur au sein d'une Europe mondialisée. Un atout que nous envient la Flandre et la Wallonie lesquelles  se plaisent à dénigrer le caractère cosmopolite de la Capitale des Belges et des Européens. Donnons lui une dimension  supplémentaire de caractère trans générationnel.
Il est urgent de redresser la tête et de prendre toute la mesure de cet atout majeur pour les décennies à venir.
Nos villes ne seront vivables demain que pour autant qu'on  mette un frein au trafic automobile, qu'on repense radicalement la mobilité  et qu'on repense et redessine les espaces publics en véritables lieux de rencontre des cultures et des générations. Schaerbeek avec ses magnifiques espaces publics pourrait jouer un rôle pilote dans ce domaine. Que l'on s'inspire enfin des  exemples de Gand, de Séville, de Bordeaux, de Montpellier.
  Schaerbeek doit devenir la Cité pilote intergénérationnelle. 


Marc Guiot, le Schaerbeekois récalcitrant (n°46 sur la liste Verzin) 



Aucun commentaire: