vendredi 24 août 2018

UNE UTOPIE REALISTE POUR RÉENCHANTER SCHAERBEEK


RÉFLÉCHIR À CE QUI S’EST PASSÉ ET PENSER L’AVENIR (G Verzin) . 

Suite à une longue conversation avec une jeune sexagénaire schaebeekoise plutôt bobo intello, artiste rebelle et échevelée (il y en a plus qu'on imagine) qui adore sa maison et son jardin au coeur  du quartier des fleurs, mais s'y "emmerde comme un âne mort", au point qu'elle envisage sérieusement de quitter la commune, j'ai réfléchi à l'offre de loisirs à Schaerbeek et me suis rendue compte qu'elle était fort déficitaire notamment par rapport à Ixelles ou Saint-Gilles." Suite à cet échange et des conversations avec des seniors de ma génération je me suis dit qu'il serait bon de réfléchir sérieusement à la  question du loisir à Schaerbeek. Quels loisirs pour quels Schaerbeekois, de quel âge,  avec quels profils socio-culturels dans quels lieux, dans quel but, avec qui, comment et surtout avec quels budgets?
Question: a-t-on jamais pensé à Schaerbeek la question des loisirs autrement qu'en termes purement occupationnels et quelles conclusions en a-t-on tiré? On ne peut pas dire que la majorité sortante s'en soit beaucoup soucié. Quant aux nolsistes et post nolsistes de naguère, c'était le cadet de leurs soucis. 

Commençons par les plus jeunes: l'offre de l'"Oeuvre des Colonies Scolaires" dont Georges Verzin a conservé la gestion  mériterait un solide dépoussiérage au niveau des contenus. N'est il pas essentiel d'occuper nos gamines et gamins pendant les congés scolaires et en profiter pour organiser pour eux  un vrai rattrapage scolaire et social? Je me souviens que lorsque préfet,  je confiais  des heures de rattrapage à un.e. prof la réaction était toujours: je suis punie(e)? Ils détestaient ça  et il fallait expliquer longuement en quoi c'était essentiel.
Je me souviens vaguement aussi  d'un slogan prôné par l'actuelle majorité "Schaerbeek a du talent, les Schaerbeekois ont du talent" . Mais que fait la commune de ce talent, surtout que fait-elle pour le développer?
La commune a entrepris pas mal de choses de choses, j'en conviens, et quelquefois elle les fait même bien.  Je songe notamment à l'entretien des espaces verts et aux contrats de quartiers. Toutefois si elle s'est beaucoup souciée de l'instruction publique autrefois, un peu moins aujourd'hui,  elle n'en a pas assez fait pour le bien-être et le bien vivre des Schaerbeekois.
Je voudrais évoquer deux ou trois souvenirs de gamin de Schaerbeek. Le théâtre de marionnettes de monsieur Bartholeyns à l'école 9 dite Ecole heureuse. On fabriquait nos propres marionnettes  en chiffons et nos mères les habillaient en cousant des robes gaines , nos pères nous aidaient à rédiger des dialogues : c'était fabuleux.  Je me souviens de la chorale et des séances de cinéma à l'école 9, animée par le même instit et aussi des séances de western au Century le mercredi après-midi. Le cinéma était bourré et on adorait ça.
Je me souviens avoir vu à l'athénée: Fanfan la tulipe, l'Ecole buissonnière, Nacht und Nebel.  La grande Illusion. Je me souviens de la naissance de l'Esprit Frappeur dans une classe préfabriquée et la réaction du préfet Berré qui autorisa ensuite la grande soirée littéraire organisé par trois rhétoriciens: Jacques De Decker, Lheureux et Beerenboom,  de la conférence de Raymond Rifflet sur l'existentialisme dont JDD dira que ce fut son chemin de Damas à l'envers. La Cantatrice chauve, le Ménage de Caroline de Ghelderode, montés dans la salle de F Blum.
Je me souviens de la classe de cinéma d'André Delvaux, le club cinéma qu'il anima aux Beaux-Arts à la demande du préfet. Je me souviens du Blum Times, journal scolaire subversif dont je fus, jeune professeur, l'éditeur irresponsable aux dires du Préfet de l'époque, je me souviens des Jeunesses scientifiques et des Jeunesses musicales. Je me souviens des conférences de l'Extension de l'ULB, des Midis pédagogiques Berré que j'organisais à l'école normale de Schaerbeek. Je me souviens  les tables rondes interculturelles organisées à la Ruche. Je me souviens du parascolaire de théâtre de madame Colaris, des tables d'orientation scolaire Lycée -Athénée. des expos de la Ruche, des concerts de guitare sèche à la Ruche.
Tout cela a contribué à mon "bien être schaerbeekois" et  fut organisé à très petit budget.
Je me souviens des Le Parc illuminé et le Parc fou, de la fête des ânes qui attira 20.000 personnes au Josaphat. De Bob Dylan au stade du Crossing. Et je ne suis pas près d'oublier les dominicales de Gaston Williot à la Maison des Arts.
Vous me direz que ce ne sont là que des souvenirs de vieux monsieur nostalgique.
Traçons une ligne et pensons l'avenir.
J'ai pris un carnet vierge et me suis installé à une table de la Laiterie du parc Josaphat pour inventorier les lieux accessibles , les activités à y organiser, les synergies possibles avec la RTBF, l'ULB Saint Louis, les Halles de Schaerbeek l'église Saint Servais et surtout Sainte Marie.  (les anciens cinémas).
Je vous propose de parcourir ensemble mon carnet.
LES  LIEUX COMMUNAUX À ANIMER:
1. La parc Josaphat
2. sa laiterie reconstruite en matériaux robustes  enfin réouverte au public
3. son orangerie
4. ses deux maisonnettes
5. son kiosque et son esplanade magique: la plus belle des 19communes
6. le musée de la bière
7. la maison des femmes
8. le centre culturel de la rue De Locht
9. la maison des Arts et son estaminet fabuleux, ses jardins.
10. l'école industrielle de la rue de la Ruche, ses cimaises à éclairage son restaurant Art nouveau.
LES LIEUX MIXTES
11. le golf miniature
12. le Saint Sébastien
13. l'autre buvette du haut du parc
14. La buvette du Terdelt
15. la buvette du Neptunium
LES LIEUX PRIVÉS SOUS-EXPLOITÉS
1. Cocoza
2. Espérance
3. bouillon de culture
4. etc etc
Serait ce vraiment compliqué d'y organiser des CLUBS et des  ATELIERS loisirs intergénérationnels?
Par exemple:
• un club de bridge et /ou d'échecs comme autrefois au Greenwich, rue Pleetings
• cun lub de lecture et de rencontres littéraires.
• un club des arts de la parole (avec l'académie St Josse Schaerbeek)
• un ateliers d'écriture
• un ateliers d'impro
• un atelier scrabble
• atelier informatique (avec la promotion sociale)
• un ateliers de cuisine
• un atelier théâtre (avec les milieux théâtraux)
• un atelier bricolage  (avec l'aide de Brico)
• tables de conversation anglais /néerlandais (échevinat flamand et Emmanuel Hiel) 
• café philo
• dégustation vin (avec Delhaise)
• dégustation bière (au musée de la bière)
• club interculturel
• club des mélomanes
• atelier potager (avec l'aide du service plantations)
• activité exploration du monde ou similaires
• le sport au sens large
• relancer une activité tir à l'arc.
SYNERGIES POSSIBLES AVEC
• Les bibliothèque
• le service des plantations
• la Maison des Arts et l'échevinat culture
• l'échevinat des sports
• l'échevinat des classes moyennes
• RTBF (les concerts de guitare à la Ruche).
• l'académie de musique
• la promotion sociale de Schaerbeek
• nos deux académies
• ext ension de l'ULB
• Saint Louis et Ucl
• les théâtres schaerbeekois
• le service des plantations
• les écoles
• les associations seniors.
• Le tissu associatif. etc

PENSER LE LOISIR SENIOR
• pétanque
• natation adaptée
• rencontres culturelles/ musicales
• dégustation vin et bière
• bridge
• échecs
LOISIRS JEUNES
• repenser toute l'offre sportive comme alternative au désoeuvrement
• créer dans le cadre de l'oeuvre des colonies scolaires
• une école des parents
• un atelier méthode de travail où on apprenne à développer les aptitudes: la mémoire, l'analyse et l'observation la synthèse, la résolution de problèmes, la recherche d'info, la communication, la résolution de problèmes et surtout la bonne gestion  de son temps. Former des autodidactes
• Repenser les activités de vacances et congés qui sont un casse tête pour les parents.
• Activités français pour étranger
• néerlandais parlé
• anglais : du globish à l'English
• un cinéclub jeunes
• comment regrouper tous les parascolaires de la commune
LOISIRS CHÔMEURS ET DESOEVRES
• avec le CPAS et la promotion sociale de Schaerbeek.
• hommes et femmes dits "inutiles"
• formations diverses avec la promotion sociale
PRINCIPES GÉNÉRAUX ET GÉNÉREUX
• Il faut impérativement que ce soit convivial
• que cela ne coûte pas cher
• que cela permettre d'optimaliser les formidables outils bâtiments (stades, écoles, Neptunium, centres divers)
• que cela procure du plaisir de la bienveillance du dialogue.
• que cela fasse la, promotion du bien vivre ensemble et de l'interculturel
• la démocratie est menacée de faillite.
• allons vers les gens, écoutons-les
• faisons participer les citoyens.
• répondons à leurs attentes. Interrogeons les sur leurs attentes.
• Soyons à leur écoute/à leur service
• cela n'a jamais été fait
C'est cela le rôle de la commune: être vraiment au service des Schaerbeekois pour contribuer à la qualité de vie et au bien être  dans un esprit de participation citoyenne et intergénérationelle. J'y reviendrai. 

Marc Guiot, le Schaerbeekois récalcitrant. (n°46, l'avant dernier)


Aucun commentaire: