lundi 24 septembre 2018

La vie insoupçonnéedes seniors sur les sites de rencontres



Les seniors les plus âgés n’hésitent plus à franchir les portes des sites de rencontre en ligne. Discrets derrière leurs écrans, ils sont même de plus en plus nombreux à se rencontrer. 

Le Figaro

A l’encontre des idées reçues, 8% des plus de 75 ans surfent sur des sites de rencontres en France. Loin des regards et des jugements, ces 500.000 Français nouent en ligne de nouvelles amitiés, vivent de véritables histoires d’amour ou explorent parfois pour la toute première fois leur sexualité. "Finis les papys et les mamies gâteau. «Il n’y a pas de date de péremption à partir de laquelle on ne pourrait plus avoir de relation.»

Tout un marché répond déjà à la demande de «baby boomers», nés un peu après la Seconde Guerre mondiale, aujourd’hui retraités, et prêts à investir pour se rencontrer. Avec les promesses de cette «silver economy», les sites de «dating» entre seniors se sont multipliés.
DisonsDemain.fr, dernier né lancé par Meetic à destination des 50 à 99 ans, a enregistré plus de 300.000 inscrits en six mois.

A PARTIR DE QUAND EST-ON UN(E) «SENIOR» ?
La question fait débat et tout le monde a sa définition. Si Pôle Emploi considère les plus de 50 ans comme des seniors, la SCNF propose une carte «Senior+» aux plus de 60 ans. Chez les universitaires, la question n’est pas tranchée non plus mais on distingue généralement deux générations chez les seniors : les «jeunes-vieux» de 65-75 ans, appartenant aux «Baby boomers» nés après 1945, et les «vieux-vieux», de plus de 75 ans.
Même s’ils ne sont pas nés avec une souris d’ordinateur entre les mains, les baby-boomers (65-75 ans) et les plus âgés (75 ans et plus) sont contre toute attente plutôt à l’aise avec le numérique.

(...) «Les seniors sont aussi plus transparents pour parler de leurs petits défauts, sont plus directs sur leurs attentes et passent plus vite au premier rendez-vous » ajoute-t-elle.
(...)Leur seule coquetterie ? L’âge. C’est un sujet délicat pour Jean, qui indique sur son profil avoir 73 ans alors qu’il en a 85. «Si je dis la vérité, je suis sûr que j’aurai moins de succès», se défend-il.
Les utilisateurs les plus âgés que nous avons trouvés avaient 90 ans passés.

BRISER LA SOLITUDE
(...)Parler des seniors sur les sites de rencontres amène forcément à évoquer leur solitude.

Pour le Dr Ribes, il n’est pas surprenant que les «baby boomers» investissent davantage des sujets tel que leur sexualité : «C’est une génération qui s’est construite dans une dynamique de développement personnel et pour laquelle la sexualité est un élément important», décrypte-t-il, tout en rappelant que les années 1960 ont été marquées par de profonds changements qui ont contribué à une certaine libération des mœurs.
(...)Internet serait-il synonyme de libération sexuelle pour les seniors ? «Le web ouvre des horizons mais ne change pas fondamentalement la vie sexuelle des gens», nuance la chercheuse Lucie Delias.


  
COMMENTAIRE DU SCHAERBEEKOIS RÉCALCITRANT 

Pour celles et ceux qui n'auraient toujours pas compris, cet article décoiffant du Figaro nous explique de la façon la plus claire que les seniors d'aujourd'hui ne sont vraiment pas les seniors d'hier ou d'avant hier. Malheureusement les communes, les villes les municipalités continuent à regarder les seniors comme une espèce de réserve naturelle à choyer particulièrement aux périodes d'élections.
Mais les seniors s'organisent comme en témoigne l'article du Figaro  et aussi  le dynamisme de la FIS. La fédération Indépendante des Seniors laquelle nous montre en effet exactement la ligne à suivre. "LE BRASSAGE DE POPULATION IMPRESSIONNE. De l’ouvrier retraité au cadre universitaire, du jeune cinquantenaire ou du septuagénaire avancé, tous et toutes se croisent au hasard des rencontres et activités proposées."
Une amie enseignante retraitée de ma génération avec qui j'échangeais sur le thème de l'intergénérationnel m'a fait part de son enthousiasme à l'égard des activités de cette association qui me dit- elle donne des "couleurs" à sa vie actuelle.
Sans doute est-il grand temps que la Commune de Schaerbeek prenne toute la mesure du potentiel des ses ainés valides et actifs et lance des initiatives intergénérationnelles qui aillent dans le même sens que la FIS. 
 
Marc Guiot 23ème

LA FÉDÉRATION INDÉPENDANTE DES SENIORS (FIS) est une association d’Éducation Permanente n’ayant aucune attache politique ou philosophique.
Son but principal est de promouvoir les Seniors en leur apportant l’enrichissement par des activités, l’occasion de multiplier des contacts et en participant à la défense de leurs intérêts.

Le caractère indépendant de cette  association ne s’est jamais démenti. "Nous maintenons et continuons à maintenir le cap pluraliste. Notre association est ouverte à toutes et à tous, dès l’âge de cinquante ans."
Aujourd’hui, la FIS assure le lien entre la fin de carrière et la pension pour permettre aux seniors de rester de véritables acteurs économiques, sociaux, culturels et politiques.
"Par notre activité, nous réfutons les préjugés qui lient vieillesse avec retrait et dépendance."

Animateurs, bénévoles, élèves et membres viennent régulièrement au secrétariat, dont la porte est toujours ouverte, pour proposer de nouvelles initiatives, parler de problèmes qu’ils rencontrent dans leur activité ou exprimer des desiderata. La disponibilité des responsables de la FIS et leur écoute facilitent le dialogue.


LA FIS C'EST ...
- Plus de 40 cours différents chaque semaine
- 2500 Adhérents
- 200 personnes par jour dans nos locaux (en moyenne)
- Tous les mois des excursions, des spectacles, des visites guidées, des voyages ...
L’ASSOCIATION VUE PAR UN DE SES MEMBRES
« Pépinière de talents, source de contacts humains, et donc en lutte perpétuelle contre l’isolement qui peut mener à la dépression, la FIS est à la fois une immense famille, un lieu où, chacun et chacune peut trouver des activités éducatives, culturelles, ludiques et enfin, un espace d’investissement personnel. »
LA FIS, UN VIVIER SANS ATTACHE POLITIQUE OU PHILOSOPHIQUE
S’il fallait en quelques vocables définir la Fédération Indépendante des Seniors, ce qui vient à l’esprit est : accueil, convivialité, participation active des membres, gamme étendue d’activités, ouverture d’esprit, approches plurielles, éducation citoyenne, volonté de demeurer « acteurs » dans la société.
Tout ce monde ne reste pas inactif, mais prend sa vie en main en collaborant de la façon la plus active qui soit à l’élaboration des programmes et à la réflexion générale sur les thèmes à développer.
LE BRASSAGE DE POPULATION IMPRESSIONNE. De l’ouvrier retraité au cadre universitaire, du jeune cinquantenaire ou du septuagénaire avancé, tous et toutes se croisent au hasard des rencontres et activités proposées.
LES SENIORS SONT ACTEURS
En venant à la FIS, plusieurs ont retrouvé le désir de se réinvestir dans la société, aident les enfants défavorisés, deviennent des consommateurs avisés et profitent pleinement du progrès et du temps libre que leur nouvelle vie leur permet. Les questions, avis et suggestions pleuvent et l’humour est toujours au rendez-vous.


Aucun commentaire: