samedi 1 septembre 2018

Schaerbeek : Georges Verzin livre son histoire dans la Cité des Ânes



MDK Publié dans la DH le jeudi 30 août 2018



En 105 pages, l'ex-édile offre un témoignage d'une vie entière passée à Schaerbeek.
"Ceci n'est pas un programme politique", a d'emblée assuré Georges Verzin (MR) lors de la présentation de son tout premier livre "Schaerbeek vaut mieux que Schaerbeek", ce jeudi matin. Dans cet ouvrage sur lequel le chef de file libéral planche depuis des mois, on y retrouve une grande partie de son histoire semée d'embûches, le tout dans une et même cité: Schaerbeek.

En hommage à cette commune qu'il connait depuis son plus jeune âge, Georges Verzin publie ce livre qui contient ses secrets d'enfance, ainsi qu'une deuxième partie sur ses projets pour la cité des Ânes. S'il nous confirme que ce n'est pas partie intégrante de sa campagne, l'auteur sort tout de même au moment idéal ses mémoires schaerbeekoises. "C'est un heureux hasard. Il était prêt depuis le mois de juillet, mais je ne voulais pas le sortir pendant les vacances", explique-t-il.
Et l'ex-échevin justifie cette sortie par son âge et son expérience. "J'ai 69 ans, ce sera mon dernier mandat. Je suis donc dans la transmission. Pour moi ce livre est un outil que je mets à disposition de la génération suivante. Et quand je dis qu'il ne s'agit pas d'un programme, c'est parce qu'il est destiné à tous les partis démocratiques, pas uniquement au mien. Je veux que toutes les formations s'approprient mon livre et le mettent à leur sauce."

Le mot d'ordre du livre? Le vivre ensemble, que l'auteur développe à travers quatre axes principaux: la laïcité politique, la citoyenneté, l'éducation et la culture. Dans cette partie Georges Verzin fait part de plusieurs projets qui permettraient de continuer à retisser le lien social à Schaerbeek. "Aujourd'hui Schaerbeek est sortie de cette période très noire qu'elle a connue, j'en suis pleinement conscient. Mais selon moi, la commune est tout de même encore marquée au fer rouge par une rupture sociale", affirme l'auteur qui pense notamment à une partie du territoire (le bas de Schaerbeek) encore fort exclue de la société. "La population du sud de Schaerbeek se voit comme étant simplement tolérée et ne se sent pas intégrée."


COMMENTAIRE DU SCHAERBEEKOIS RECALCITRANT
"CECI NEST PAS UN PROGRAMME POLITIQUE" NON PEUT ÊTRE?

Schaerbeekoises, Schaerbeekois, vous qui aimez votre commune, vous qui  voulez la comprendre, pas la peine de lire le bouquin de Van Gorp, il n'évoque que le passé avec nostalgie et avec une certaine amertume. C'est joliment écrit mais sans beaucoup d'intérêt. Lisez plutôt le bouquin de Verzin qui ouvre des perspectives, propose enfin une vision , un projet pour les dix ans à venir . Comment se le procurer? Il est en vente dans toutes les meilleures librairies de Schaerbeek. Vous me direz qu'il n'y en  a plus beaucoup et vous n'aurez pas tort. Cela fait partie du problème!
Sa thèse: "Schaerbeek vaut mieux que Schaerbeek". Sa méthode: proposer du concret sans éreinter ses adversaires politiques: positiver et ouvrir de nouveaux chantiers de réflexion. Il est le seul à faire ça de façon concrète et pragmatique sans à priori idéologique.
Lisez son livre, ça vous prendra une paire d'heures mais  vous comprendrez mieux les enjeux de l'élection d'octobre. C'est une vraie réflexion de municipaliste de terrain.  
Bernard Clerfayt a triomphé sans difficulté en 2012 face à Laurette de Lasnes. 
On attend avec impatience son bouquin en 2018, sa feuille de route, son programme... Quelle est sa vision face aux innombrables défis auxquels Schaerbeek est confrontée? 
MG

Aucun commentaire: