mercredi 17 octobre 2018

Boris Dilliès: "On s'est pris une gigantesque tole à Bruxelles"


Le Vif

"On s'est pris une gigantesque tole à Bruxelles", reconnaît dans les colonnes du Soir Boris Dilliès, l'un des deux "derniers" bourgmestres MR en Région bruxelloise. Dans La Libre, son confrère d'Etterbeek, Vincent De Wolf, veut monter un groupe de réflexion pour que le futur programme régional du MR ne reproduise plus les erreurs du passé.
"Quand on n'a pas gagné, on a perdu. On s'est mieux comportés en Wallonie, mais ce n'est pas un lot de consolation", estime Boris Dilliès, bourgmestre d'Uccle.
Le maïeur libéral souhaite que son parti tire les leçons des élections communales de dimanche et insiste sur la nécessité de mieux expliquer les mesures du fédéral.
Concernant Bruxelles, Boris Dilliès souligne: "On doit en tout cas construire un projet qui ne se résume pas à dire que l'autre est nul." Il pointe la section régionale bruxelloise du MR qui, dit-il au Soir, doit se "dynamiser". Quant à Didier Reynders (président du MR bruxellois, NDLR), sa popularité doit davantage être "exploitée". "Il doit donner le ton, il ne peut pas rester au balcon."
A Etterbeek, Vincent De Wolf rempile pour un mandat supplémentaire à l'hôtel de Ville. "Il va falloir remotiver les troupes, on a touché le fond de la piscine, là", constate-t-il dans La Libre.
Le chef de groupe MR au Parlement bruxellois a aussi ses solutions en vue des élections régionales de 2019. "Il s'agit de redéfinir un programme plus adapté aux réalités bruxelloises. J'irai voir bientôt Didier Reynders au sujet de la constitution (d'un) groupe de réflexion."
Pour Vincent De Wolf, le MR doit s'empreindre davantage de libéralisme social: "Il faut que le MR vienne en aide aux plus démunis, qu'il encourage les gens à progresser socialement. Si notre projet ne reflète pas ces préoccupations, ce sera sans moi pour 2019."


COMMENTAIRE DU SCHAERBEKOIS RECALCITRANT
VASSALITÉ À L'ÉGARD DE LA N-VA?

Ce groupe de réflexion existe: c'est la liste Verzin qui a développé une vision citoyenne cohérente, pragmatique à la fois ni de droite, ni de gauche. Le problème c'est que l'électeur n'en veut pas, par principe. Plusieurs bobos à qui j'ai proposé le livre "Schaerbeek vaut mieux que Schaerbeek" me l'ont rendu avec une moue dégoûtée, sans daigner même l'ouvrir.
MR est regardé comme un pestiféré à cause de son lien de vassalité à l'égard de la N-VA. C'est inscrit en lettres de feu dans l'inconscient collectif bruxellois. On lui préfère encore le PS malgré les affaires et le scandale du  samu social. A défaut on fait confiance à Ecolo pour se donner une bonne conscience écologique face au défi du réchauffement. On observera que le SP.A est le grand perdant en Flandre et c'est la deuxième fois d'affilée. On constatera également que la tentative de la N-VA de proposer des listes dans certaines communaes bruxelloise a lamentablement échoué. Tant mieux.
Avec de pareils résultats aux élections fédérales de 2019 le MR ne sera plus en mesure d'offrir une majorité de type suédoise à la N-VA.
Dans ce cas la N-VA exigera le confédéralisme et c'en sera fini de la Belgique pour de bon.
C'est très préoccupant.
La solution c'est une vision à la Verzin mais le rejet viscéral du MR s'est révélé plus fort que Georges Verzin. La solution c'est de promouvoir une dynamique interculturelle et intergénérationnelle et de réformer l'enseignement en profondeur.
Reste à savoir si cela est compatible avec l'ADN du MR version Chastel/Reynders.
MG

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Qui ?

Qui a commencé sa carrière politique au FDF et s'en est fait exclure parce qu'i; voulait y prendre le pouvoir ?

Qui a ensuite été flirter avec le PS ?

Qui a trahi la section MR de Schaerbeek en 2012 pour satisfaire sa soif de pouvoir ?

Qui a mené le MR "officiel" de Schaerbeek au désastre en 2012 en le confinant à un ridicule 4 sièges ?

Qui a passé 6 ans à insulter le bourgmestre et le collège ?

Qui a mené la liste MR à un nouveau désastre en 2018 en la réduisant à presque rien, 2 conseillers communaux ?

Qui accuse autrui, le gouvernement MR-NVA, le temps qu'il a fait, les bobos qui ne comprennent rien ?

C'est évidemment votre "chef de file" (si on peut encore parler de file)

Ce serait tout simplement ridicule si ce n'était avant tout pathétique.