lundi 1 octobre 2018

Pourquoi les seniors sont plus sujets aux accidents de la route


C.D. 
La Libre

A l'occasion de "la journée internationale des personnes âgées", l'institut VIAS publie un rapport sur la vulnérabilité des seniors sur la route.
Depuis 2008, la proportion des seniors dans les accidents explose. Alors que moins d’une personne sur 6 (16%) tuée sur la route avait 65 ans ou plus, il s’agit à présent d’une personne sur 4 (25%), indique l'institut VIAS. En 2017, 151 seniors ont perdu la vie à la suite d’un accident de la circulation.
"Par kilomètre parcouru, le risque d’être tué ou gravement blessé est 4 fois plus élevé pour une personne âgée que pour l’ensemble des usagers. Un tiers des accidents graves impliquant un automobiliste de plus de 65 ans est provoqué par un problème médical : infarctus, problèmes d’orientation, hypoglycémie, ..." explique Benoit Godart, porte-parole de VIAS.
Ce risque plus élevé d’être tué ou blessé dans la circulation est surtout dû à leur plus grande vulnérabilité : leurs os sont plus fragiles et le temps de guérison plus important.
Entre 2017 et 2050, la part des 60 ans aura doublé. Il est donc certain que les personnes âgés seront plus actifs, l'institut VIAS préconise donc d'adapter les véhicules lors de l'achat. Par exemple une boite de vitesse automatique, systèmes anticollision, systèmes de détection de l’angle mort et systèmes d'assistance temporelle (pour indiquer au conducteur qu’il reste assez de temps pour effectuer une manœuvre).
En matière d’aptitude à la conduite, les études montrent qu’une obligation de passer un examen médical à partir d’un certain âge n’améliore pas la sécurité routière, puisque le vieillissement est un processus personnel. Certaines personnes déclinent déjà à partir de 50 ans alors que d’autres sont en pleine forme à 75 ans.

        

COMMENTAIRE DU SCHAERBEEKOIS RECALCITRANT
HARO SUR LES SENIORS? 

Y en a marre des articles qui discriminent les seniors en insinuant en l'occurrence qu'ils pourraient représenter un danger pour autrui, singulièrement dans le trafic automobile. Qu'on se le dise, les seniors sont des conducteurs plus expérimentés et surtout plus prudent que la majorité des usagers de la route.
Ce haro systématique à l'égard des seniors m'exaspère et me révolte.
Les seniors sont un atout majeur de notre société. Simplement ils sont trop peu sollicités par nos dirigeants locaux qui contrairement à la liste MR CITOYENS

Pour rappel voici ce que nous proposons:
PROMOUVOIR LE VIVRE ENSEMBLE PAR LE FAIRE ENSEMBLE AU CARREFOUR DES GÉNÉRATIONS"
Nous autres les  seniors schaerbeekois  valides sommes des trésors de compétence, d'expérience et d'intelligence par notre vécu et parce que nous appris, parfois à nos dépens.
Mais, ne disposons du plus précieux de tous les capitaux?  Nous avons  du temps.
Nous avons du savoir être, de la sagesse et de l'expérience de vie à transmettre
Seuls, nous autres les ainés nous ne  pouvons pas grand chose et nous risquons l'isolement.
En collaboration  avec les jeunes Schaerbeekois tout devient possible ou presque.
Nous, MR schaerbeekois  voulons créer une vraie coopération  entre jeunes citoyens  fougueux et citoyens expérimentés toujours jeunes.
Comment? En  créant une dynamique  intergénérationnelle ouverte en même temps aux  cadets et aux aînés.
Notre grande ambition: rester jeunes, actifs et autonomes le plus longtemps possible, de préférence au service des plus jeunes générations, lesquelles ont beaucoup à nous apporter.
Beaucoup de jeunes retraités désirent  retrouver une activité.
Jeunes et moins jeunes  ne sont pas concurrents; ils sont complémentaires.
Quand nous travaillons ensemble, nous devenons plus innovateurs et plus  inventifs.
Les seniors pourraient par exemple assurer le soutien scolaire qui manque tellement à nos jeunes issus des classes les plus défavorisées. Le tutorat senior c'est  mieux que des leçons particulières pour lesquelles certains parents se saignent aux quatre veines et plus efficace que les écoles de devoir généreusement subsidiées mais peu ou pas contrôlées.
Par ailleurs, tous les seniors n'ont malheureusement pas été initiés aux technologies de l'information et de la communication (TIC) et à Internet.  Voici que le “baby boom” des années 50 se transforme en véritable  “Papy boom”.
Nous MR schaerbeekois voulons donner à  tous les seniors un accès au numérique.
Les écoles et les bibliothèques  communales disposent d'ordinateurs. Ces appareils très peu utilisés le soir, le week-end et pendant vacances. Ils ont été achetés avec de l'argent public Pourquoi ne pas les rendre  accessibles aux seniors en dehors des heures scolaires. 
Concrètement: nous voulons organiser massivement des formations informatiques par le biais de notre  enseignement schaerbeekois  de Promotion Sociale.   Un partenariat peut également être organisé entre les pouvoirs locaux et le réseau associatif: les jeunes étudiants schaerbeekiois enseigneront l'informatique aux citoyens toujours jeunes!.
Dans ce but nous voulons créer un échevinat intergénérationnel et un conseil consultatif des aînés et des jeunes réunis .
• pour faire connaître, comprendre et prendre en compte les besoins, les préoccupations et les droits de l’ensemble des aînés résidant dans la commune
• pour tisser des liens entre citoyens de tous âges.
• pour  favoriser les échanges de savoir et de compétences.
• La participation, c'est l'avenir. C'est au niveau local, que se tissent le plus solidement les liens de participation entre citoyens jeunes et toujours jeunes.
Nous avons l'intention de créer un site internet interactif qui soit  chargé de transmettre en temps réel un maximum d'informations concernant les seniors et les initiatives de caractère intergénérationnel.  
“ Organiser des activités sportives, culturelles intergénérationnelles.

Proposons du logements adaptés aux Seniors: habitat groupé dans une perspective intergénérationnelle, colocation intergénérationnelle permettant aux étudiants, au budget limité, de trouver une alternative innovante et enrichissante à leur problème de logement. Ce style de cohabitation, permet de recréer du lien social et d’améliorer la compréhension et le respect entre les générations...
Pas de vivre ensemble sans faire ensemble : à l'école et dans d'autres domaines et notamment le sport  (coaching sportif) et la culture (seniors conteurs, témoins d'une autre époque aujourd'hui dévalorisée ou simplement incomprise à cause de l'obsession de l'immédiateté) .
Comment?
• Organisons au niveau communal une véritable bourse des savoirs et des savoir faire. On y échangerait des crédit temps. Je m'explique. Un chèque rémunérant une leçon d'anglais peut s'échanger contre un chèque baby sitting; un chèque réparation du lave linge contre un chèque leçon d'anglais; un chèque préparation d'un repas contre un chèque récit de voyage; un chèque dégustation vin contre un chèque "je remplis ta déclaration fiscale"; un chèque je te rédige ton courrier contre un chèque je lave ta voiture etc etc.
• Encourageons la présence des grands-parents dans le Conseil des écoles Les seniors sont, pour un grand nombre d'entre eux, des éducateurs expérimentés capables de socialiser des jeunes en décrochage et de les remettre sur la bonne voie.
• personne mieux équipée qu'une mère de famille qui a fait réussir ses enfants dans l'enseignement supérieur, pour aider des jeunes menacés par le décrochage scolaire, prélude au décrochage scolaire

EN UN MOT:POUR VIVRE ENSEMBLE, COMMENCER PAR POUR FAIRE ENSEMBLE POUR DIMINUER LA FRACTURE SOCIALE CULTURELLE ET GÉNÉRATIONNELLE 

Nous proposons de fusionner en un seul échevinat à vocation intergénérationnelle les échevinats de la jeunesse et des seniors. 
Les MR schaerbeekois veulent  promouvoir les Seniors
• en leur apportant l’enrichissement par des activités,  et
• en multipliant les contacts et en participant à la défense de leurs intérêts  tout
• en  luttant contre l’isolement
Schaerbeek   doit veut devenir  la ville pilote intergénérationnelle. 


Marc Guiot , le Schaerbeekois récalcitrant, 23 ème sur la liste MR CITOYENS









   

Aucun commentaire: