mercredi 14 novembre 2018

La N-VA ne veut pas signer le pacte mondial sur les migrations


Le Vif
Charles Michel souhaite signer l'accord des Nations Unies sur les migrations, mais la N-VA refuse, selon les informations de De Standaard, Het Nieuwsblad et Het Belang van Limburg publiées mercredi.

En septembre, le Premier ministre belge avait annoncé devant l'Assemblée générale de l'ONU que la Belgique signerait ce pacte à Marrakech en décembre. Six semaines plus tard, il pourrait bien ne pas être en mesure de tenir sa promesse.
"Nous ne signerons pas ce texte", a confirmé une porte-parole du Secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) à De Standaard.
La Belgique pourrait dès lors se ranger du côté du Premier ministre hongrois Viktor Orban et du Premier autrichien Sebastian Kurz. En tous cas, le texte ne peut plus être modifié 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
MOST EMBARRASSING 
 
Le Premier ministre semble plus que jamais le jouet des nationalistes flamands commente De Standaard.
Fin septembre, Charles ¬Michel (MR) avait  été très clair dans son discours à l'Assemblée générale des Nations Unies. "Mon pays signera le pacte mondial sur la migration à Marrakech en décembre. Ce texte représente un grand pas en avant (...) et constitue un levier important pour une gestion organisée et maîtrisée de la mobilité internationale."
Mais six semaines plus tard, la N-VA a contraint le Premier ministre à manger son chapeau.
Nous ne signerons pas ce texte ", a confirmé hier la porte-parole de Theo Francken (N-VA) au De Standaard car il n'est compatible avec  "l'accord de coalition et notre  programme de parti".
Le Secrétaire d'Etat est persuadé que le Pacte mondial sur l'immigration perpétuera le " chaos de l'immigration clandestine " que " l'Europe est en train de surmonter ".
Mais voilà: la Belgique est membre du Conseil de sécurité de l'ONU depuis janvier. Un pays qui ferait le contraire de ce que son premier ministre a promis au principal forum de l'ONU ne saurait faire une très bonne impression.
Plusieurs  autres pays refusent de signer ce texte,  l'Autriche en tête et la Hongrie. La Belgique est-elle  sur la même longueur d'onde que le président hongrois Viktor Orban ou le premier ministre autrichien Sebastian Kurz? Most embarrassing!
Pour le MR ceci est vraiment problématique, six mois avant les élections européennes, fédérales et régionales.
L'électeur francophone risque de sanctionner un parti qui apparaît de plus en plus être sous la coupe de la N-VA. Question: le MR ne serait-il pas bien inspiré de tirer la prise maintenant et de provoquer des élections fédérales? N'a-t-on pas observé un sérieux rapprochement entre les socialistes et le MR au niveau communal au détriment du PTB partout renvoyé dans l'opposition?
Par ailleurs la nomination d'un dur de la NVA au poste de ministre de la défense et l'achat de F35 ne doit elle pas être interprétée comme un raidissement de la part de Bart De Wever?  Décidément, le MR est carrément à la croisée des chemins, à moins qu'il se soit engagé dans la pire des impasses.
MG



Aucun commentaire: