dimanche 23 décembre 2018

Elections européennes : le RN en tête des intentions de vote mais serait pénalisé par une liste "gilets jaunes", Les Républicains s'effondrent


Le parti de Marine Le Pen recueille 24% des intentions de vote, en progression de trois points par rapport à la précédente enquête du mois de septembre. Derrière, La République en marche est créditée de 19% des intentions de vote. 
 
franceinfoRadio France
LA NEWSLETTER ACTU 

Le Rassemblement national arrive largement en tête des intentions de vote pour les prochaines élections européennes, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo publié ce vendredi. Le parti de Marine Le Pen recueille 24% des intentions de vote, en progression de trois points par rapport à la précédente enquête du mois de septembre.
LES RÉPUBLICAINS, GRANDS PERDANTS
Derrière, La République en marche est créditée de 19% des intentions de vote, en nette baisse  (-2,5 points en 3 mois). Mais le grand perdant de ce sondage est le parti Les Républicains, crédité de 8% des intentions de vote, en baisse de six points en trois mois. Le parti de Laurent Wauquiez ne profite pas du mouvement des "gilets jaunes", au contraire. Il est désormais talonné par Debout la France, la formation de Nicolas Dupont-Aignan qui obtient 7% des intentions de vote. A gauche, la liste France insoumise est en baisse d'un point en trois mois à 11,5%. Le Parti socialiste progresse de 2,5 points à 7% et les écologistes sont crédités de 6,5% des intentions de vote (+1,5 
point). 
UNE LISTE "GILETS JAUNES" RECUEILLERAIT 8%
Par ailleurs, ce sondage s'est intéressé à la possibilité d'une liste conduite par des "gilets jaunes". Celle-ci recueillerait 8% des suffrages selon cette enquête. Un score qui se ferait principalement au détriment du Rassemblement national, qui ne serait alors crédité que de 21% des voix mais qui resterait encore en tête. Les élections européennes auront lieu le dimanche 26 mai en France.
Le sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo a été réalisé les 19 et 20 décembre auprès d'un échantillon de 995 Français interrogés par internet. 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
LA FIN DU JAMBON 

Les nationalistes ont le vent en poupe. Si cette tendance française qui est la même que celle qui se dessine ailleurs en Europe et singulièrement en Flandre où NVA/Belang totalisent ensemble 40% des intentions de vote devait se confirmer le 26 mai, nous  nous réveillerions le 27 avec un Parlement européen rebelle et hostile à l'Union. Il est vrai que c'est dans cinq mois et qu'une demi année c'est long, très long en politique. Ayons donc comme nous y invite Edgar Morin foi dans l'imprévisible.
"Comment se réinventer ? C’est la question à laquelle se trouve confronté Emmanuel Macron, alors que la mobilisation des "gilets jaunes" a entamé depuis le week-end dernier un mouvement de reflux. Une tendance que l’acte VI, prévu ce samedi, devrait a priori confirmer, si l’on en croit la moindre mobilisation ces derniers jours sur les réseaux sociaux." Just wait and see.
MG




Aucun commentaire: