mercredi 9 janvier 2019

Un ancien ministre français appelle les policiers à riposter contre les gilets jaunes: "Qu'ils se servent de leurs armes une bonne fois"

La Libre

Luc Ferry, ancien Ministre de l'Education nationale, a donné son avis tranché sur les débordements qui se sont déroulés à Paris en marge des manifestations des gilets jaunes.

Les images ont fait le tour du web et font énormément parler d'elles en France. D'un côté, on voit deux CRS se faire frapper par un ancien boxeur à Paris, de l'autre un policier décoré occupé à tabasser des gilets jaunes à Toulon. Les débats font évidemment rage sur tous les plateaux de télévision ainsi que dans la presse en général chez nos voisins.

Luc Ferry, philosophe et ancien Ministre sous la deuxième présidence de Jacques Chirac, a été interrogé à ce propos dans l'émission Esprits libres, diffusé sur Radio Classique. "Ce que je ne comprends pas, c'est que l'on ne donne pas les moyens aux policiers de mettre fin aux violences", explique l'ancien sympathisant de l'UMP."Franchement, quand on voit des types qui tabassent à coup de pieds un malheureux policier qui est par terre, voilà.... Qu'ils se servent de leurs armes une bonne fois, ça suffit !"

L'homme âgé de 68 ans enchaîne. "Ces espèces de nervis, ces espèces de salopards d'extrême droite, d'extrême gauche ou des quartiers qui viennent taper du policier, ça suffit," déclare-t-il. "Cette violence est insupportable. On a, je crois, la 4e armée du monde, elle est capable de mettre fin à ces saloperies. Il faut dire les choses comme elles sont." 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
UN ANCIEN MINISTRE NE DEVRAIT PAS DIRE CA 

Donc Luc Ferry voudrait que les CRS dégainent et fassent monter les enchère d'une escalade sans fin. Les gilets jaunes n'attendent que ça pour sortir à leur tour les armes à feu: oeil pour oeil, dent pour dent.
Et c'est le même qui invoquera à tort et à raison l'héritage chrétien de la France.
"On a, je crois, la 4e armée du monde, elle est capable de mettre fin à ces saloperies. Il faut dire les choses comme elles sont."
On a l'impression d'avoir entendu ça quelque part déjà. On café du commerce? Non? Un peu de tenue et de maîtrise de soi monsieur l'ancien ministre agrégé de philosophie.
MG



Aucun commentaire: