lundi 4 mars 2019

Le plan de Bruxelles pour réduire drastiquement le nombre de navetteurs


ARNAUD FARR  La Libre Belgique 

Les solutions de mobilité partagée seront mises en avant pour réduire de 15 % la circulation automobile.
Le mercredi 5 juin prochain, à l’occasion de la journée mondiale de l’Environnement, la Région bruxelloise mettra en avant les solutions existantes de mobilité partagée dans la capitale. L’objectif de cette journée "destination partagée" : réduire de 15 % le nombre de voitures entrant et circulant dans la capitale.
Cet objectif devra être poursuivi sans pénaliser ou stigmatiser le comportement individuel des navetteurs, mais bien en valorisant positivement l’ensemble des alternatives de mobilité partagée (co-voiturage, télétravail, transports publics, parkings de transit, etc.).
Il sera ainsi proposé d’associer l’ensemble des partenaires institutionnels et socio-économiques dans une campagne de sensibilisation commune pour promouvoir une manière partagée de se déplacer de/vers Bruxelles. Une campagne qui pourra également être répétée lors de la prochaine semaine de la Mobilité en septembre 2019.
"À l’image d’autres campagnes de communication et de sensibilisation, nous devons mettre en avant les solutions existantes : valorisons la mobilité partagée, des transports en commun au covoiturage, le temps d’une journée ou d’une semaine où les navetteurs autosolistes (les automobilistes qui se rendent au travail en étant seuls dans leur véhicule, NdlR) sont invités à se déplacer autrement ", explique le ministre-Président bruxellois Rudi Vervoort (PS). "Avec l’appui du Conseil économique et social, je demanderai le soutien des organisations patronales et syndicales interprofessionnelles, tant régionales que fédérales, ainsi que le soutien de l’ensemble des pouvoirs publics. Nous devons faire de cette journée un moment de mobilisation et de valorisation du secteur public des transports, mais aussi de la capacité du monde économique à impulser des changements de paradigme sur le long terme", conclut Rudi Vervoort.
"En réduisant l’autosolisme, nous réduirons les embouteillages et augmenterons la qualité de vie en ville. La journée du 5 juin est un premier pas dans la bonne direction. Le partenariat avec le monde de l’entreprise prouve que les mentalités ont changé. L’avenir est au partage. Nous préparons ensemble l’avenir", a déclaré Pascal Smet (SPA), ministre bruxellois de la Mobilité. 
Arnaud Farr 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
L’AVENIR EST AU PARTAGE. NOUS PRÉPARONS ENSEMBLE L’AVENIR", (PASCAL SMET) 

Rien à ajouter, rien à retrancher.
Faisons preuve d'esprit critique, de discernement. Nous en aurons bien besoin. La campagne électorale est ouverte, faisons la chasse aux incongruités car comme dirait Chirac elles risquent de  voler en escadrille.
MG

Aucun commentaire: