dimanche 21 avril 2019

Attentats au Sri Lanka: plus de cent morts pendant la messe de Pâques


Par   Le figaro.fr  AFP, Reuters Agences 

Une série d’explosions a eu lieu dans trois hôtels et trois églises du Sri Lanka dimanche 21 avril. Des lieux où la messe de Pâques était en train d’être célébrée. Au moins 156 personnes ont été tuées parmi lesquels au moins 35 étrangers.
Au moins 156 personnes ont été tuées dimanche 21 avril dans une série d’explosions dans trois hôtels et trois églises du Sri Lanka où était célébrée la messe de Pâques, a annoncé la police. Au moins 35 étrangers feraient partie des victimes de ces attentats. On dénombre en outre des centaines de blessés (vraisemblablement 400), selon des sources hospitalières.
Le bilan ne cesse de s’alourdir au fil des heures.
La nature exacte de ces déflagrations demeurait inconnue dans l’immédiat et aucune revendication n’a été faite. Mais le chef de la police nationale, Pujuth Jayasundara, avait alerté ses services il y a dix jours en indiquant qu’un mouvement islamiste appelé NTJ (National Thowheeth Jama’ath) projetait «des attentats suicides contre des églises importantes et la Haute commission indienne».
Le président srilankais Maithripala Sirisena s’est dit choqué par les explosions. Le premier ministre sri-lankais Ranil Wickremesinghe a fustigé des «attaques lâches». «Je condamne fortement les attaques lâches sur notre peuple aujourd’hui. J’appelle tous les Sri-Lankais à rester unis et fort en ces temps tragique», a-t-il écrit sur son compte Twitter officiel, ajoutant que le gouvernement prenait des «mesures immédiates pour contenir la situation».
Au total, six lieux ont été attaqués: trois hôtels et trois églises. Deux déflagrations se sont notamment produites dans l’église Saint-Anthony de Colombo, la capitale, où au moins 160 personnes blessées ont été admises à l’Hôpital. Un responsable de la police a indiqué sous couvert de l’anonymat qu’au moins 45 personnes avaient été tuées dans la capitale, où trois hôtels ont été frappés en plus de l’église.
Il y a également eu deux déflagrations à l’église Saint-Sébastien de Negombo, une localité au nord de la capitale où au moins 67 personnes ont péri.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
LE TOTALITARISME  DOMINATEUR DE L'ISLAMISME GLOBALISÉ

Le totalitarisme  intolérant et dominateur de l'islamisme globalisé est un problème majeur qui gangrène l'avenir de l'humanité à même titre que la crise climatique.
Le radicalisme islamiste qui bombarde de églises au Sri Lanka  est de même nature que le suprématisme blanc qui mitraille des mosquées en Nouvelle Zélande.
Les deux se valent largement et se rejoignent dans l'horreur des moyens mis en ouvre pour atteindre leurs sinistres desseins.
Il faut bien voir que les événements qui vont agiter l'Algérie dans les mois et les années qui viennent pourraient être dévastateurs  à cet égard.
Le FIS prépare son retour sur la scène politique algérienne  et une guerre civiles dont les métastases pourraient toucher la France n'est pas à exclure.
Décidément le XXIème siècle n'est pas précisément un fleuve tranquille. Seul un sursaut éthique est de nature à renverser la vapeur. Une lecture éthique du Coran pourrait, si elle est bien conduite enrayer le puissant canon  de l'islamisme.
MG
   

Aucun commentaire: