dimanche 7 avril 2019

"Le démantèlement de la Belgique est irréversible. Le rattachement à la France est le moins mauvais scénario"


La Libre

Pour Jules Gheude, la dislocation de la Belgique est irréversible et la Wallonie ne trouvera son salut qu’avec la France.
Le 26 mai prochain, un parti brillera par son absence lors des élections fédérales et régionales. Il s’agit du mouvement rattachiste wallon dont le dernier avatar, le RWF, a connu une lente agonie après le départ de son président historique Paul-Henri Gendebien.
Ce n’est pas pour autant que le rattachisme est mort en Wallonie. Depuis le décès de François Perin, Jules Gheude est l’intellectuel qui le défend le mieux à travers des livres et des articles publiés dans de nombreux journaux.
Sa conviction est la suivante : la dislocation de l’Etat belge est irréversible ; le confédéralisme qui vient ne sera qu’une étape ; la marche de la Flandre vers son indépendance ne s’arrêtera pas.
Mis au pied du mur, les Wallons auront alors le choix entre trois solutions : continuer un Etat résiduel avec Bruxelles, proclamer leur indépendance ou demander le rattachement à la France.
Cette solution est de loin la plus viable à ses yeux.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
RATTACHISME PLUS QUE JAMAIS

Il est clair que l'échéance du divorce belge si souvent annoncée se rapproche dangereusement.  Mais il n'est pas du tout certain que la France déjà elle même très endettée saute de joie à l'idée d'annexer une Wallonie à problèmes en sachant que Bruxelles, le morceau de choix est enclavée en territoire flamand. Pa vraiment simple...
MG

Aucun commentaire: