vendredi 19 avril 2019

Le visage de Greta Thunberg orne désormais un mur bruxellois


Le Vif 

Une nouvelle fresque murale a fait son apparition sur une façade, à Bruxelles: il s'agit d'une représentation du visage de l'activiste suédoise pour le climat Greta Thunberg;
La Ville de Bruxelles a soutenu le projet.

Greta Thunberg y est représentée avec ses deux longues nattes. Pour l'artiste, le choix de l'illustration était évident. "Elle symbolise les marches pour le climat. Lorsque je vois passer ces jeunes, je suis fier, même si j'ai honte aussi", déclare-t-il. "Lorsque j'avais son âge, ma seule préoccupation était d'être amoureux ou de me remettre d'un chagrin d'amour. Je ne m'inquiétais pas de telles choses."
Le propriétaire de la maison et Encq espèrent ainsi donner une visibilité supplémentaire aux jeunes activistes pour le climat et leur témoigner leur reconnaissance.


PLANÈTE
LA JEUNE MILITANTE SUÉDOISE POUR LE CLIMAT GRETA THUNBERG ET LE PAPE FRANÇOIS se sont brièvement rencontrés mercredi au Vatican, à l'issue de l'audience générale du souverain pontife, a constaté l'AFP.
"Le Saint Père a remercié et encouragé Greta Thunberg pour son engagement en faveur de la défense de l'environnement", a déclaré le porte-parole du Vatican Alessandro Gisotti.
Tous deux se sont serrés la main et la jeune Suédoise de 16 ans a elle aussi remercié le pape "pour ses efforts en faveur de la défense" de la planète avec son encyclique "Laudato si" consacrée à ce thème.
"J'ai rencontré aujourd'hui le pape François. Je l'ai remercié car il parle clairement de la crise climatique. Il m'a dit de poursuivre" mon engagement, a écrit Greta Thunberg sur Facebook.
Traditionnellement après chaque audience générale, le pape rencontre quelques dizaines de personnes avec lesquelles il échange quelques mots, comme il l'a fait mercredi avec Greta Thunberg.
Greta Thunberg a servi d'inspiration à des milliers de jeunes en Europe qui ont battu le pavé ces dernières semaines pour alerter sur l'urgence de lutter contre les dérèglements climatiques.
Les politiciens européens doivent "agir maintenant, car il n'y a pas beaucoup de temps", a ainsi déclaré mardi devant le Parlement européen la lycéenne, instigatrice de la "grève de l'école pour le climat", qu'elle avait commencée seule devant le Parlement suédois.
Belga 


NICOLAS HULOT: «PUISSE NOTRE-DAME ÉLEVER NOTRE REGARD...»
• Par  Nicolas Hulot (Figaro)

FIGAROVOX/TRIBUNE - Si Nicolas Hulot se réjouit de voir l’unité des Français dans la douleur devant l’incendie de Notre-Dame, à laquelle il rend hommage, il porte une espérance: voir cette unité se perpétuer pour défendre «notre maison commune, la Terre».

Nicolas Hulot est président d’honneur de la FNH (Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme).

Comme chacun j’ai regardé, sidéré, Notre-Dame se consumer. Au-delà des croyances, ce spectacle qui n’en finissait pas nous submergeait d’émotions. Un patrimoine commun dont on se sent soudainement dépossédé. Un livre d’Histoire réduit en cendre. Une œuvre d’art sans pareil, fruit de la sueur et du sang d’artisans de l’ombre, défigurée. Un repère rassurant sur un horizon trouble anéantie. Une beauté que l’on pensait éternelle ravagée. Mais au-delà du monument lui-même, il y a une blessure plus profonde que chacun sent intimement. C’est la dimension verticale de la cathédrale ramenée brutalement plus bas que terre. Notre Dame élevait indiciblement le regard de celles et ceux qui l’admiraient. Sa flèche, telle une boussole s’est effondrée et nous voilà désœuvrés.
Le seuil de l’irréversible est au pas suivant et nous tergiversons dans d’inutiles et stériles confrontations au risque de basculer dans l’abîme.
Faut-il voir dans ce moment de tristesse collective un signe ou un symbole sur notre propre perte de verticalité, notre perte de sens et de liens? Le cœur de Paris, Notre Dame, brûle et nous pleurons ensemble. Mais un autre bien commun, une œuvre d’art universelle, la Nature, se délite. La Planète, L’âme du monde s’embrase et nous rajoutons du combustible sur le bûcher. Certes, la fumée est moins visible et les flammes également. Mais d’un côté une cathédrale brûle et les regards convergent, les mains se nouent dans une magnifique unité et, de l’autre, notre maison commune, la Terre, se délite et l’Humanité se disperse et se distraie de cette réalité.
Hier, nous regardions les sapeurs-pompiers, courageux mais presque dépassés face à la puissance du feu, qui ont pu juste à temps empêcher le pire. Mais cette lutte des Hommes contre le feu nous confronte aux limites de notre propre puissance. Cette tragédie nous somme d’exercer notre devoir d’humilité. L’Homme ne peut pas affronter la Nature, il peut juste collaborer. Aujourd’hui, la Science nous rappelle que pour sauver notre avenir, on est plus que juste à temps. Le seuil de l’irréversible est au pas suivant et nous tergiversons dans d’inutiles et stériles confrontations au risque de basculer dans l’abîme.
Puisse le traumatisme de Notre Dame au moins élever notre regard, forcer notre sagesse et notre lucidité. Puisse ce moment d’émotions partagées nous unir pour décider l’avenir. Faire converger nos énergies en cultivant l’esprit de solidarité qu’il a fait naître. L’humanité, comme la France, est capable de prodige pour peu que l’on partage une vision ou un destin.
Nicolas Hulot 



COMMENTAIRE DE  DIVERCITY
QUAND BRÛLENT LA FORÊTS DE NOTRE DAME ET CELLES  DU MONDE ENTIER. 
 
Assange, le "whistleblower" fut baptisé le premier "lanceur d'alerte" Greta Thumber et Nicolas Hulot sont pour leur part des "donneurs d'alarme".
C'est le nom que donne le Coran aux prophètes, tous les prophètes: de Joseph à Mohammed en passant par Abraham,  Moïse et Jésus
Ami, entends-tu le vol lourd des corbeaux sur nos plaines?
Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu'on enchaîne?
Ohé Partisans, Ouvriers et Paysans, c'est l'alarme,

"Le cœur de Paris, Notre Dame, brûle et nous pleurons ensemble. Mais un autre bien commun, une œuvre d’art universelle, la Nature, se délite. La Planète, L’âme du monde s’embrase et nous rajoutons du combustible sur le bûcher. Certes, la fumée est moins visible et les flammes également. Mais d’un côté une cathédrale brûle et les regards convergent, les mains se nouent dans une magnifique unité et, de l’autre, notre maison commune, la Terre, se délite et l’Humanité se disperse et se distrait de cette réalité."

La forêt de NotreDame, c'est ainsi qu'on baptisa l'antique  charpente de la cathédrale des cathédrales car il a fallu pour la construire à mains d'hommes abattre une forêt de chênes. Cette forêt millénaire  s'est consumée en une nuit d'apocalypse. Que de forêts englouties  ne consumons nous pas en une journée sous forme de carburants carbonés qui polluent l'air que nous respirons et doucement mais sûrement  nous empoisonne ?
Quand la jeune Gréta au regard sarcastique tend au pape François avatar autonproclamé  du poverelleo et sosie de don Camillo sa petite pancarte "Join the Climate Strike" on bascule dans le sursaut éthique.
Et que celui qui a des yeux voie, que celui qui a des oreilles entende, disait Jésus qui mourut jeune  sur la croix en ce saint vendredi pour le salut des hommes.
MG



Aucun commentaire: