dimanche 28 avril 2019

Les trois conseillers communaux PTB à Bruxelles justifient leur départ

Source : Belga
Le Vif

Les trois conseillers communaux PTB à la Ville de Bruxelles qui ont décidé de quitter le parti de gauche pour "siéger en tant que conseillers indépendants sur les bancs de la majorité" (PS, Ecolo-Groen, DéFi et sp.a, via Change.Brussels), ont justifié dimanche leur choix en déplorant notamment "le manque total de transparence, de consultation et de dialogue interne du PTB".
"Nous avons longuement réfléchi à cette décision qui est collégiale", ont indiqué ces trois conseillers communaux - sur les six que comptait le PTB -, Zahour Loulaji, Abdelmajid Tahiri, Said Talbi, dans un communiqué.
"Nous dénonçons tout d'abord l'absence flagrante de vision, l'incohérence politique et les mensonges du PTB", soulignent-ils.
""Nous déplorons ensuite le manque total de transparence, de consultation et de dialogue interne du PTB. Nous condamnons fermement le manque de considération et le mépris à notre égard. Nous n'étions invités à aucune réunion et préparation du conseil communal, ne pouvions jamais donner notre avis et devions nous taire. Nous avions le sentiment de n'être que 'des pions'", ajoutent-ils.
Ils dénoncent également "des différences de traitement entre les conseillers communaux PTB et des discriminations importantes à notre égard".
"Nous rejetons avec force les accusations mensongères du PTB à notre encontre et condamnons les tentatives d'intimidation dont nous faisons l'objet", poursuivent-ils.
La cheffe de groupe PTB, Mathilde El Bakri, a affirmé au journal 'Le Soir' que les trois élus étaient déçus de ne pas figurer sur la liste régionale mais aussi qu'ils ne respectaient pas leurs engagements à l'égard du parti, notamment celui de reverser le montant des jetons de présence au PTB (300 euros par mois).
"Nous sommes des militants de gauche, profondément engagés. Nous nous battons depuis de nombreuses années pour une société plus juste et nous voulons plus que jamais poursuivre notre combat pour tou.te.s les Bruxellois.es, en tant que conseillers indépendants à la Ville de Bruxelles", conclut le communiqué.
Le départ de ces trois conseillers communaux fait perdre au parti d'extrême gauche la moitié de ses élus à Bruxelles-Ville.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY

Hitler n'est pas mort mais le camarade Staline non plus.
Je ne vais pas pleurer sur leur sort mais au vrai, cela ne m'étonne qu'à moitié. J'imagine qu'au boulevard de l'Empereur on rigole en se frottant les mains.
MG

Aucun commentaire: