samedi 11 mai 2019

Elections : la N-VA sera contournable si Ecolo-Groen devient le premier groupe à la Chambre


Le Vif

"Je ne suis pas candidat Premier ministre, mais cette idée n'est pas la plus mauvaise que (le président de la N-VA) Bart De Wever ait lancée", a commenté jeudi sur La Première (RTBF) la figure de proue des écologistes flamands, Kristof Calvo (Groen).
A la vue des sondages montrant la bonne tenue des partis de gauche au sud pays, M. De Wever avait mis en garde contre l'arrivée de M. Calvo au 16 rue de la Loi.
Pour ce dernier, si les écologistes obtiennent un bon score à l'issue des élections du 26 mai prochain, ils chercheront à construire "une majorité la plus progressiste possible". "La N-VA devient contournable si Ecolo-Groen devient le premier groupe à la Chambre, c'est la raison pour laquelle Bart De Wever devient nerveux, d'autant que son bilan et celui de M. Michel n'est pas excellent", a commenté l'écologiste flamand.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
VOUS AVEZ QUATRE VOIX

Quand vous aurez lu ces trois articles, vous serez toujours aussi perplexe à moins que vous soyez un électeur fidèle vissé au programme  de votre parti et que jamais vous n'en changez. Curieusement l'électeur lambda est devenu volage et terriblement changeant. Mais attention vous aurez quatre voix cette fois: une pour l'Europe, une pour la Région, une pour la Chambre et une pour le Sénat. Vous pouvez donc moduler votre scrutin et par exemple voter Verhofsradt (VLD) ou Magnette (PS) à l'Europe, deux tempéraments forts et experts de la question européenne, voter Clerfayt à la Région bruxelloise (c'est un gestionnaire de haut vol), voter écolo au Sénat (vous êtes ami de la planète) ou PTB (question de dire merdre au PS) et Calvo (groen) à la chambre (ce mec est franchement brillant et allergique à la NVA) ou plutôt Prévost (CDh) pour donner du poids à une possible suédoise. Ceci à titre d'exemple évidemment, n'y voyez surtout pas une consigne de vote. Mais surtout, de grâce ne votez pas blanc et n'allez pas ce jour-là à la pêche même si tout ce mic mac vous exaspère. Voter blanc c'est carrément nul. Vous avez plus de deux semaines pour y réfléchir encore et changer dix fois d'avis. Seuls les imbéciles ne le font jamais.
MG  

MAXIME PRÉVOT ET WOUTER BEKE RETISSENT LES LIENS: "CDH ET CD&V PEUVENT ÊTRE LA COLONNE VERTÉBRALE DU GOUVERNEMENT"

La famille centriste retisse des liens après des années de tensions latentes. Les présidents du CDH, Maxime Prévot, et du CD&V, Wouter Beke, espèrent pouvoir former l’axe du prochain gouvernement fédéral. M. Beke prévient toutefois : on ne reviendra pas sur les réformes adoptées par la suédoise.
On se croirait revenu cinquante ans en arrière, à l’époque du PSC-CVP unitaire. Wouter Beke et Maxime Prévot, les présidents du CD&V et du CDH, ensemble, sous le même toit, au siège du parti flamand, rue de la Loi, à Bruxelles. "Il y a une complicité entre nous et une convergence de vue, mais il n’est évidemment pas question de fusionner nos instances", sourit le Wallon. "La scission de nos deux familles politiques date de 1968, c’est une réalité depuis longtemps , abonde M. Beke, mais nous avons des valeurs communes et nous avons l’intention de les défendre ensemble."
(...)

EN SILENCE, LE PS PRÉPARE SA REMONTADA...
FRÉDÉRIC CHARDON Le vif

Elio Di Rupo nous aura prévenus... C'était le 11 janvier dernier, lors des voeux de nouvelle année du PS. Le président des socialistes francophones avait alors prédit que 2019 " serait  l’année de la reconquista, l’année de la remontada". 
Pour le moment, vous l'aurez certainement remarqué, le PS reste discret dans les médias, sur les réseaux sociaux.
UNE COURSE À L'ÉPUISEMENT
Les socialistes sont au balcon. Ils laissent Ecolo et le MR s'entretuer à coup de vidéos, d'argumentaires virulents, de contre-attaques. Quand les deux formations rivales seront épuisées par ce combat, c'est alors seulement que la machine électorale socialiste se mettra en route.
Et on la sait puissante. Bien souvent, le PS fait mentir les mauvais sondages grâce à son réseau d'élus locaux qui quadrillent les circonscriptions et qui mènent la campagne à l'ancienne, au porte-à-porte, et qui vont rechercher les électeurs déçus au forceps.
LE MANIFESTE DU PS ET MARX
Sur le plan doctrinal, le PS est également gonflé à bloc. Il a remis au goût du jour son programme de base, avec un virage à gauche "écosocialiste" consacré dans le nouveau "Manifeste du Parti socialiste" où l'on trouve même des références directes aux oeuvres de Karl Marx. 
Après cinq ans dans l'opposition au fédéral, les socialistes ont un grand appétit électoral. La bête a été blessée en 2014 par la mise en place de la "suédoise" et par le renversement de majorité en Région wallonne. Le PS veut revenir au pouvoir car il sait qu'une législature de plus sur les bancs de l'opposition affaiblirait durablement ses positions.
La poussée annoncée au PTB par les sondages n'aura peut-être pas lieu. En tout cas, pas dans l'ampleur annoncée. Le PS peut donc souffler.
DU PS-MR OU DU PS-ECOLO ?
Pour de futures négociations, les socialistes sont en position de force dans les entités fédérées. A Bruxelles, il ne devrait pas y avoir de surprise, les socialistes se maintiendront probablement aux commandes.
A la Région wallonne, le PS pourrait se poser en arbitre du match qui oppose le MR et Ecolo. Tranquillement, après le 26 mai, les socialistes pourront faire monter les enchères et choisir soit les libéraux soit les écologistes comme partenaires de majorité (pour peu que ces coalitions à deux partenaires sont arithmétiquement possibles).
Frédéric Chardon

Aucun commentaire: