dimanche 12 mai 2019

La RATP ouvre une procédure disciplinaire contre son chauffeur qui a refusé une femme en jupe

Le figaro.fr

Paris : un chauffeur de la RATP accusé d'avoir refusé à une femme en jupe l'accès à son bus
Selon Le Parisien, le 30 avril, un chauffeur de la RATP aurait refusé à une jeune femme en jupe l'accès à son bus dans le XIXe arrondissement de Paris.
Interrogé samedi soir par la RATP, le conducteur a partiellement reconnu les faits, admettant qu’il n’avait pas ouvert les portes de son bus à la jeune femme et à son amie pourtant postées à un arrêt. La procédure disciplinaire pourrait aller jusqu’à la révocation.
La RATP a annoncé dimanche avoir ouvert une procédure disciplinaire à l’encontre d’un conducteur de bus à la suite d’un incident survenu la semaine dernière sur le parcours de la ligne de bus 60 à Paris, impliquant deux jeunes filles dont une en jupe.
Vendredi,Le Parisien recueillait le témoignage du poète algérien Kamel Bencheikh, qui a assuré que sa fille, âgée de 29 ans, s’est vue refuser l’accès à un bus de la RATP trois jours plus tôt. La raison? Elle portait une jupe que le conducteur jugeait trop courte. L’auteur de l’ouvrage Préludes à l’espoir a raconté au quotidien que sa fille attendait «le bus de la ligne 60 avec une amie, à l’arrêt Botzaris, aux Buttes Chaumont (Paris XIXe). Lorsque le véhicule est arrivé, elles n’étaient que toutes les deux. Le chauffeur les a jaugées, n’a pas ouvert les portières et a redémarré». Et Kamel Bencheikh d’ajouter: «Le véhicule s’arrête quelques mètres plus loin à un feu rouge. Ma fille a couru jusqu’à la vitre du conducteur pour demander au chauffeur pourquoi il n’ouvrait pas les portes. [...] Le machiniste lui a répondu, tu n’as qu’à bien t’habiller en regardant ses jambes».
Dans un communiqué commun publié samedi, la secrétaire d’État Marlène Schiappa et la ministre des Transports Élisabeth Borne, ont dénoncé des faits qui, s’ils étaient confirmés, «seraient d’une grande gravité». 


COMMENTAIRES
TOLÉRANCE ZÉRO 

Cet article a généré plus de 600 réactions de forumeurs en colère. Imaginons une autre situation: un conducteur de De Lijn refusant de s'arrêter pour laisser monter deux femmes dont l'une est voilée et l'autre en burka.  Ou un autre cas de figure: un chauffeur du TEC refusant de laisser monter deux homos qui se tiennent tendrement la main...Chacune et chacun en tirera ses propres conclusions...
MG 

Aucun commentaire: