mardi 7 mai 2019

Philippe Close sur les migrants à la gare du Nord: «S’il y avait eu une politique d’expulsion, ça se saurait»

Le Soir

Pour le bourgmestre PS de Bruxelles, la situation à la gare du Nord est inadmissible.
Depuis lundi matin, les chauffeurs de bus De Lijn et de la Stib ne font plus halte aux arrêts situés à proximité de la gare du Nord. Ils craignent d’attraper une des maladies qui, selon certains, se propagent parmi les migrants en transit qui squattent les abords de la gare.
« Ce qu’il se passe à la gare du Nord est inadmissible pour les chauffeurs de De Lijn, pour les chauffeurs de la Stib, pour tous les usagers qui la fréquentent et pour tous les gens qui sont dans la gare », a commenté sur LN24, Philippe Close le bourgmestre de Bruxelles.
Pour le bourgmestre PS de Bruxelles, le gouvernement fédéral est allé chercher les gens dans les centres fermés pour les libérer dans la gare du Nord ou au Parc Maximilien.
« THEO FRANCKEN N’A RIEN FAIT »
« Soit on demande l’asile, soit on est expulsé mais le gouvernement n’a fait ni l’un ni l’autre », déplore Philippe Close qui pointe du doigt la politique de Theo Francken. « Il n’a rien fait. S’il y avait une politique d’expulsion, ça se saurait. Elle n’a pas lieu. Aujourd’hui on n’est dans le slogan et pas dans l’efficacité.»
« Plutôt que de s’exciter sur des personnes qui veulent partir, travaillons sur la criminalité lourde. Notre boulot c’est aussi de travailler sur un accueil humanitaire. Ce qui s’est passé, c'est de l’inefficacité », a répété Philippe Close qui s’est dit prêt à aider Schaerbeek. 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
LES LIMITES DU FEDERALISME A LA BELGE. 

Les bourgmestres  Close et Clerfayt (niveau communal) montent au créneau en venant en aide au bus de de Lijn et de la STIB (niveau régional) tandis que les seuls qui soient en mesure de résoudre le problème sont  Francken hier et De Block désormais (niveau fédéral).
Bel exercice de com à trois semaines des élections. De Block ne bougera pas. La patate chaude sera refilée au prochain gouvernement fédéral. C'est ça le fédéralisme d'union (ou de désunion) version belge. 
MG

Aucun commentaire: