vendredi 17 mai 2019

Tract polémique : Zoé Genot (Ecolo) se dit désolée et charge "des socialistes inquiets"


BELGA La Libre


La cheffe de groupe Ecolo Zoé Genot a affiché sa désolation mercredi sur Facebook après les répercussions d'un tract polémique jugé communautariste, retiré et condamné par son propre parti.
Elle dit aussi avoir agi de la sorte pour rassurer des personnes sur les marchés "désinformées par des socialistes inquiets". La candidate écologiste leur reproche d'avoir appelé des citoyens à ne pas voter Ecolo car "ils sont contre le foulard, contre le halal". C'est cet état de fait qui a motivé l'élue à distribuer une information en provenance des sites internet de la Libre et de la RTBF, comparant les programmes. "Le communautarisme, c'est adapter son discours en fonction du public", dénonce-t-elle a contrario. Elle dit assumer ses positions partout, que ce soit la reconnaissance du génocide arménien, l'adoption homosexuelle.
"Hallucinant", "scandaleux", "racolage communautaire": un tract distribué par Ecolo au marché de Laeken enflamme la campagne

• "Le burkini doit être autorisé dans les piscines publiques": qu'en pensent les partis ?
Un tract, distribué par Ecolo sur le marché de Laeken ce mercredi matin, enflamme la campagne. Bien qu'Ecolo y détaille des points de son programme, le parti est taxé par ses rivaux de faire du "prosélytisme" et du "racolage communautaire".
La campagne bat son plein et le tract politique y reste un outil très précieux dans l'arsenal des partis. Notamment pour démarcher le citoyen indécis. Et le moins qu'on puisse écrire, c'est que celui distribué par Ecolo sur le marché de Laeken (nord de Bruxelles) ce mercredi matin fait polémique...
Epinglé sur Twitter par le polémiste Michel Henrion (RTL-TVi), on peut y lire le parti vert communiquer sur un seul et unique thème : "les positions des partis concernant les libertés de culte à Bruxelles". Le tract se veut didactique et comparatif, sourcé à partir d'articles journalistiques et de tests électoraux notamment organisés sur les sites de La Libre Belgique et La Dernière Heure. Il précise si "Oui" ou "Non" Ecolo, PTB, PS, MR, CDH et Défi se prononcent en faveur de thématiques comme le "port du foulard islamique aux guichets des administrations", "le libre choix des jours de congé par les parents d'élèves en fonction de leurs convictions", "le maintien de l'heure de cours de religion ou de morale", ainsi que "le port du foulard à l'école par les élèves".
Voir l'image sur Twitter
michel henrion@michelhenrion
A toutes ces questions brûlantes, Ecolo répond "Oui". Les écologistes ajoutent, encore, être "pour l'abattage sans étourdissement dans le cadre des rites religieux à Bruxelles".
On notera l'absence totale de communication sur le climat, la mobilité où le pouvoir d'achat, thèmes pourtant martelés à foison depuis plusieurs semaines par le parti coprésidé par Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet.
"Insensé de draguer ainsi la communauté musulmane"
Georges Dallemagne, tête de liste CDH à la Chambre pour Bruxelles, en est tombé de sa chaise. "Ce tract est hallucinant, c’est franchement scandaleux et insensé de draguer ainsi la communauté musulmane en favorisant le repli sur soi et le communautarisme. Ce tract ne vient pas d’un candidat néophyte, mais de Zoé Genot qui a de l’expérience et qu’on nous présente comme une future négociatrice dans la formation du prochain gouvernement régional. Maintenant, tout le monde sait qu’Ecolo fait la course à l’échalote avec le PTB et que le parti est contre le bien-être animal... alors qu’il est possible de concilier les rites religieux avec le bien-être animal. Autoriser le foulard dans les écoles, c’est l’inverse du message constructif que nous devons tous promouvoir et partager pour un vivre ensemble."
Emmanuel de Bock (5e sur la liste Défi), sur Facebook, n'en pense pas moins : "J’hallucine. Les pratiques incroyables de racolage communautaire d'Ecolo qui écume certains quartiers avec ce tract? Dites-moi que je rêve !"
Alain Destexhe s'est lui aussi engouffré dans la brèche.
Alain Destexhe
✔@Destexhe
Je dénonce depuis 10 ans le #communautarisme de @ecolo que certains semblent découvrir aujourd’hui à travers un tract qui fait grand bruit. Tout cela était connu depuis longtemps.
"LES MASQUES D'ECOLO TOMBENT!"
Pour le ministre Denis Ducarme ,"Ecolo affiche sans le moindre scrupule son communautarisme qui est totalement opposé aux principes de neutralité de l'État. C'est un moment central de la campagne, car ce tract fait tomber les masques d'Ecolo."
Georges-Louis Bouchez, porte-parole du MR pour cette campagne, tire au même calibre : "On voit le communautarisme dans lequel sombre Ecolo. Aux dépens de leurs valeurs fortes ! On voit clairement qu'Ecolo est favorable à l'abattage sans étourdissement. La protection animale ne résiste pas à l'envie de gagner quelques voix supplémentaires... Flagrant délit de double discours. Bizarrement, c'est un discours qu'Ecolo ne soutient pas à Uccle ou dans le Brabant wallon. Mais à Laeken, bien. Il faut alors porter ce discours partout et pas, comme par hasard, dans des quartiers à forte densité de personnes étrangères. On ne peut pas me soupçonner d'être un ami du PS mais je n'ose imaginer ce qu'on aurait dit si le PS avait fait cela. C'est scandaleux de procéder ainsi. Proposer un jour de congé selon les fêtes religieuses, vous imaginez l'organisation dans les écoles ? Au lieu de rassembler, on exalte les différences. On voit qu'Ecolo et PTB sur ces questions, sont sur la même ligne..."
Voir l'image sur Twitter
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
ECOLO DÉNONCE DES PRATIQUES QUI NE SONT "PAS ACCEPTABLES"
Alain Maron, candidat Ecolo à Bruxelles, a réagi sur Twitter à la polémique qui enfle :
Ce tract n'a en effet pas été avalisé par Ecolo BXL avant sa diffusion et ne l'aurait pas été. Ce n'est clairement pas notre façon de faire campagne. Nous misons sur la nuance et le dialogue, par sur les clichés ni le communautarisme.
L’intéressé affirme par ailleurs que ce tract n’avait pas été avalisé par la régionale bruxelloise du parti. C’est exact. “Zoé Genot a fait une erreur d’appréciation importante et sur le fond et sur la forme.
En fin d'après-midi, c'est Zakia Khattabi, co-présidente d'Ecolo, qui est à son tour sortie du bois :
Zakia Khattabi@ZakiaKhattabi
Nous avons toujours critiqué et dénoncé ce genre de pratique électorale chez les autres. Elles ne sont pas plus acceptables quand elles viennent des nôtres, même une seule fois c'est une de trop.
Précisons enfin que la distribution du tract, signé par Zoé Genot et Ahmed Mouhssin, candidats tennoodois pour Ecolo aux régionales bruxelloises, a été stoppée.
Zoé Genot s'est dit "vraiment désolée pour les personnes qui ont été choquée par le tract d'invitation au débat". "Le communautarisme, c'est adapter son discours en fonction du public", dénonce-t-elle a contrario. Elle dit assumer ses positions partout, que ce soit la reconnaissance du génocide arménien, l'adoption homosexuelle.
A.Ca., N.Ben., D.D.M.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
QUI EST ZOÉ GENOT?

On l'ignorait tous ou presque. Maintenant on sait. Qui sont les écolos au juste? Se poser la question c'est forcément y répondre. Drôles de démocrates...
MG

Aucun commentaire: