lundi 29 juillet 2019

La réunion entre les informateurs royaux et les différents partis s'est achevée sans commentaire


Les informateurs royaux ont organisé ce dimanche une réunion associant différents partis dont la NV-A.
La réunion organisée par les informateurs fédéraux, Didier Reynders (MR) et Johan Vande Lanotte (sp.a), a eu lieu dimanche à partir de 18h à la Caserne Prince Albert à Bruxelles.
Du côté flamand, la N-VA, CD&V, Open Vld, sp.a et Groen étaient présents alors que du côté francophone, seul le PS et le MR se sont présentés.
Les médias présents ont pu constater l'arrivée du président du PS, Elio Di Rupo, qui a été suivi par Paul Magnette, le président du MR, Charles Michel, le président de la N-VA, Bart De Wever accompagnés des députés Jan Jambon et Theo Francken, ainsi que la présidente de l'Open Vld Gwendolyn Rutten, accompagnée du Vice-Premier ministre Alexander de Croo, du président du CD&V Wouter Beeke, du président du sp.a, John Crombez, accompagné de la cheffe de groupe sp.a à la Chambre, Meyriame Kitir, de la présidente de Groen, Meyrem Almaci, accompagnée du chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, Kristof Calvo. La famille politique des Verts est donc fragmentée puisqu'Ecolo ne participe pas à cette réunion.
"Tout nous oppose à la NV-A: vision de société, méthodes, priorités, etc. Nous considérons qu’il n’y a pas la moindre option pouvant associer notre parti à la NV-A. Discuter avec eux autour d’une note pouvant servir de base aux futures discussions de préformation dans la perspective d’une formule majoritaire associant Ecolo et la NV-A n’a dès lors aucun sens", commente Jean-Marc Nollet, coprésident d'Ecolo.
La réunion s'est achevée peu avant 21h. A l'exception des représentants de l'Open Vld, les participants ont quitté les lieux par une sortie où ne les attendaient pas les journalistes. Personne n'a fait de commentaire.
Les informateurs feront rapport au Roi lundi. Une conférence de presse devrait suivre. 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
UN TOUR DE MANÈGE POUR RIEN

J'avais imaginé qu'Elio di Rupo adopterait la position favorite de Joëlle Milquet (Madame Non) en se figeant dans une attitude de grand refus face à la NVA. Mais non;  C'est Zakia Khattabi qui se drape avec superbe dans la défroque abandonnée par madame NON, alias Joëlle. Cette attitude ne conduit nulle part hormis au collapse de la Belgique.
Il n'est pas exclu que Katabi oppose le même refus face à un élargissement en Wallonie de la coalition PS/Ecolo en direction du MR. C'est un jeu extrêmement dangereux, une sorte de roulette russe imposée à la Belgique dont le budget dérape dangereusement faute d'un gouvernement qui gouverne.   Les discussions fédérales entre le PS et la N-VA irritent-elles Ecolo? «Aucun problème», assure Nollet, l'autre coprésident.
Pour Jean-Marc Nollet, ces discussions ne remettront pas en question les négociations en cours du côté wallon avec les socialistes: « Notre choix de société est à l’opposé de ce que la N-VA propose », a-t-il souligné.
Par ailleurs, l’homme fort du parti indique que les discussions entre les nationalistes flamands et les socialistes n’impacteront pas les négociations en cours en Wallonie. La réponse de Jean-Marc Nollet est claire : « Non, pas de problème. »
« Tout nous oppose à la NV-A : vision de société, méthodes, priorités, etc. Nous considérons qu’il n’y a pas la moindre option pouvant associer notre parti à la NV-A. Discuter avec eux autour d’une note pouvant servir de base aux futures discussions de préformation dans la perspective d’une formule majoritaire associant Ecolo et la NV-A n’a dès lors aucun sens », avait commenté dimanche Jean-Marc Nollet, coprésident d’Ecolo.
Les Verts disent toutefois rester « pleinement disponibles » pour répondre à toute autre sollicitation des informateurs royaux.
Bigre que tout cela est compliqué et terriblement agaçant.
Il reste une solution: une coalition NVA/ PS-SPa/MR-VLD et peut être le CDH/CF&V au fédéral; PS/MR à la Région wallonne et NVA/VLD/CD&V/SPa à la Vlaamse Gemeenschap. Mais personne n'en veut, du moins pour le moment.
"Sire, donnez-moi cent jours" avait dit uDehaene. Il en aura fallu 541 la dernière fois. Cette fois-ci cela risque d'être pire mais nous avons un gouvernement fédéral en affaire courantes sans majorité. Dangereux, très dangereux. Déjà que le budget n'est plus du tout contrôlé...
MG

ZAKIA KHATTABI TACLÉE PAR LA N-VA… QUI PLAINT SES DÉTRACTEURS
La Libre Belgique 

S’exprimant sur la difficulté des négociations au fédéral et la réunion politique de ce dimanche, Lorin Parys, vice-président de la N-VA, a taclé Écolo sur les ondes de Radio 1. Selon plusieurs médias flamands, la co-présidente du parti, Zakia Khattabi, aurait indiqué ne pas vouloir être dans la même pièce que Bart De Wever, le président des nationalistes flamands.
Mdme @ZakiaKhattabi, une question honnête:vous ne voulez vraiment pas être dans la même pièce comme Bart De Wever? si c'est vrai, quelle est la raison sous-jacente s'il vous plaît?si ce n'est pas correct, vous feriez mieux de parler à quelqu'un de la presse flamande pour corriger

Karl Vanlouwe@KarlVanlouwe
Ecolo-voorzitter Khattabi wil niet met Bart De Wever in dezelfde ruimte zitten. Wil zij eigenlijk nog in zelfde land leven met N-VA-kiezers ? 

Attaquée sur Twitter où des internautes lui demandaient des comptes, la principale concernée était la première étonnée. Lorin Parys semblait quant à lui convaincu : "C’est une déclaration forte et nous en prenons note. Ça vient d’un parti qui se dit progressif et tolérant. Je pense qu’on ne doit pas vraiment tenir compte d’Écolo et Groen. La question est surtout de savoir si Groen est devenu le pantin d’Écolo ou pas", a-t-il affirmé.
Ces déclarations n’ont pas semblé perturber la co-présidente d’Écolo. Elle en a profité pour annoncer son départ en vacances, en invitant avec humour ses détracteurs à faire de même : "Pensées émues pour la droite, l’extrême-droite, les nationalistes, les sexistes, les misogynes, les trolls et autres haters de tous bords qui vont devoir se trouver une autre occupation que moi pendant quelques jours".
FEDERALE FORMATIE: N-VA EN PS ONTMOETTEN ELKAAR VOOR HET EERST, ECOLO GROTE AFWEZIGE
Knack
De onderhandelaars die werden uitgenodigd door de twee federale informateurs verlieten de rondetafel in het Egmontpaleis in Brussel op zondagavond voor tienen. Groen was erbij, Ecolo niet.
Aan Vlaamse kant  nemen N-VA, CD&V, Open VLD, SP.A en Groen deel. Aan Franstalige kant is dat MR en PS. Open VLD verliet het Brusselse Egmontpaleis na afloop via de voordeur. De andere partijen kozen voor de achteruitgang, om de aanwezige pers te ontwijken.
Over de inhoud van het gesprek komt voorlopig weinig informatie naar buiten. Uit Franstalige bron is te horen dat het nog veel te vroeg is om naar eventuele convergenties te zoeken. Ook van preformatie kan op dit moment geen sprake zijn, dixit dezelfde bron.
'Niet zonder Ecolo'
'Wij stappen niet in een regering zonder Ecolo. Daar is vanavond niets aan veranderd.' Dat zei Groen-voorzitter Meyrem Almaci na de rondetafel van informateurs Johan Vande Lanotte en Didier Reynders.
De twee informateurs hebben zondagavond toelichting gegeven bij de nota die ze de afgelopen weken hebben opgesteld, zegt Almaci. 'Dit was gewoon een gesprek in het kader van de informatie-opdracht. Het was geen voorbode van een volgende coalitie. Wij zijn gewoon gegaan om te luisteren. Ecolo heeft dat anders ingevuld.' Ecolo had eerder op de dag aangegeven niet aan te willen schuiven. Als reden gaf de partij dat 'we de tegenpool zijn van de NV-A (sic): visie op de samenleving, methodes, prioriteiten...'.
Volgens Almaci is geen sprake van wrevel tussen beide partijen. 'Wij zijn twee verschillende partijen die heel nauw samenwerken, maar we zijn geen Siamese tweeling. Desalniettemin is het overduidelijk dat we niet zonder elkaar in een coalitiebespreking zouden stappen.'
De Groen-voorzitter is naar eigen zeggen teleurgesteld in een aantal andere partijen. 'Ik had gehoopt dat ze na twee maanden meer verantwoordelijkheidszin zouden hebben getoond, ook op Vlaams niveau. Het is tijd dat er schot in de zaak komt.'
De uitspraken van N-VA over haar partij van de jongste dagen kan ze niet appreciëren. Ondervoorzitter Lorin Parys noemde Groen het 'tuinhuisje' van Ecolo. 'Sommige partijen mogen wat meer in eigen boezem kijken en uit hun campagnemodus komen in plaats van anderen te beledigen', vindt ze.
Het waren overigens niet enkel de partijvoorzitters die aanschuiven. Zo had Bart De Wever voormalig minister Jan Jambon en voormalig staatssecretaris Theo Francken meegebracht. Meyrem Almaci had Kristof Calvo naast zich en Gwendolyn Rutten haar vicepremier Alexander De Croo. Voor SP.A schuift naast John Crombez ook Meryame Kitir aan.
De deelnemers hadden de instructie gekregen om met de wagen of de taxi te komen, om lastige vragen te vermijden. Enkel Theo Francken (N-VA) had die nota schijnbaar niet gelezen, maar ook hij liet zich niet tot forse uitspraken verleiden.

Aucun commentaire: