vendredi 30 août 2019

Elke Van den Brandt (Groen), ministre bruxelloise de la Mobilité: "Pour la taxation kilométrique, Bruxelles n'a pas le luxe d'attendre"


La Libre Belgique 

Bruxelles n'attendra pas les deux autres Régions pour instaurer une taxation kilométrique intelligente, estime la ministre bruxelloise de la Mobilité, Elke Van den Brandt (Groen). Grâce aux caméras de la zone basse émission, les automobilistes seront taxés à l'usage, selon l'heure et le type de véhicule, annonce-t-elle dans L'Echo et De Tijd mercredi. "Pour l'instant, on paie une taxe fixe par an, peu importe si on utilise beaucoup ou peu sa voiture. On veut modifier cela pour avoir une taxe liée à l'usage du véhicule. Si vous roulez dans les heures de pointe avec telle ou telle voiture, ce sera telle ou telle taxe au lieu d'une taxe annuelle fixe", explique la ministre.
Le système reposera sur les caméras intelligentes déjà mises en place pour contrôler la zone basse émission (LEZ). Le périmètre concerné par la nouvelle taxation pourrait couvrir l'ensemble du territoire régional ou seulement le Pentagone annexé du quartier européen.
Tous les déplacements effectués à Bruxelles seront concernés par ce système de taxation. En revanche, les diminutions des taxes de mise en circulation et de circulation prévues n'interviendront que pour les Bruxellois. Les navetteurs risquent-ils de payer davantage? "Si la Flandre et la Wallonie ne bougent pas et ne participent pas au système, cela aura cet impact. C'est pour ça qu'on préfère avoir un accord avec elles sur un modèle."
Idéalement, la taxation kilométrique devrait donc être mise en place avec les autres Régions, insiste la ministre. "Mais si cela prend encore dix ans pour qu'elles soient convaincues, nous n'avons pas le luxe d'attendre à Bruxelles. Dans tous les cas, nous allons y aller", assure Mme Van den Brandt.
BELGA


Brussel voert stadstol in: wie hoofdstad binnenrijdt, moet betalen
Belga

Wie Brussel met de auto binnenrijdt, moet daar straks voor betalen, ook de Vlaamse pendelaars. Het Brussels Gewest voert nog deze legislatuur een variant in op de omstreden kilometerheffing. De nieuwe Brusselse regering kiest voor een stadstol met variabel tarief, afhankelijk van het tijdstip en het type wagen. Dat schrijft De Tijd vandaag.
Er werd lang gehoopt dat Vlaanderen, Brussel en Wallonië de kilometerheffing samen zouden invoeren. Maar de Brusselaars zijn niet langer bereid te wachten. Ze grijpen daarom naar een bestaand systeem om een eigen stadstol in te voeren.
Lees ook

Wetenschappers leggen ‘superslimme’ kilometerheffing op tafel: “Tot 6,66 euro tol per rit en files verdwijnen”

In het hele grondgebied geldt al een lage-emissiezone. Die wordt gecontroleerd door een cameraschild met nummerplaatherkenning en een database. Die kan dienen om chauffeurs te doen betalen als ze Brussel binnenrijden. Brussel is van plan het netwerk van slimme camera’s de komende legislatuur fors uit te breiden.
SLIM SYSTEEM
“Het wordt een slim systeem dat met zo veel mogelijk factoren rekening houdt”, verklaart Brusselse minister van Mobiliteit Elke Van den Brandt (Groen). “Het systeem is niet fijnmazig genoeg om mensen te laten betalen voor elke kilometer die ze rijden. Maar we kunnen wel variëren in prijzen, afhankelijk van spits- of daluren, de plek van binnenrijden, de uitstootnorm en de grootte of het vermogen van de wagen. Een kleinere wagen betaalt minder dan een SUV, omdat ook het aspect verkeersveiligheid moet meespelen. Het is niet de bedoeling dat het een stadstol met één vast tarief wordt.”
Er moet nog beslist worden in welke zone de heffing geldt, op het hele grondgebied of enkel in grote door file geplaagde delen van Brussel. De tarieven liggen evenmin vast. Bedoeling is wel om de stadstol deze legislatuur nog in te voeren.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
PREMATURÉ 

Tout le monde sait désormais à Bruxelles que Elke Van den Brandt (Groen) est la nouvelle ministre de la mobilité. La mobilité est une patate chaude que Rudy Vervoordt renvoie volontiers à un membre flamand de son gouvernement. Elke Van den Brandt succède au très impopulaire Pascal Smet qui, à l'évidence, ne laissera pas un souvenir fort de son passage au ministère de la mobilité. Elke Van den Brandt a voulu d'emblée annoncer la couleur: le vert! L'accord gouvernemental, beaucoup l'on fait remarquer, annonce certes la mise à l'étude de cette mesure mais en concertation avec les gouvernements flamands et wallons, lesquels n'existent toujours pas. C'est  clair, les verts qui ont le vent en poupe, ne manqueront pas une seule occasion de pourrir la vie des automobilistes: objectif 30 à l'heure partout et 60.000 places de parking en moins. Il en manque déjà tellement.
Les dimanches sans voiture ne sont pas du goût de tout le monde. Ils donnent un avant goût de ce que sera bientôt Bruxelles.
Le piétonnier de la chaussée d'Ixelles est plutôt une réussite et la place Fernand Cocq, il faut l'admettre, a beaucoup gagné en convivialité depuis que la voiture y est bannie.  
Il ne faudra pas une génération pour que la voiture devienne aussi rare à Bruxelles qu'à Gand.
Le débat sur la question est ouvert. Il marquera assurément cette législature en Région bruxelloise.
MG  

 
«CACOPHONIE»: MR, CDH, DÉFI ET PTB RÉPONDENT À GROEN SUR LA TAXE KILOMÉTRIQUE À BRUXELLES
Elke Van den Brandt (Groen) a annoncé ce mercredi que, faute de l’instauration d’une taxation kilométrique, Bruxelles voulait instaurer un prélèvement à tarif variable pour tous les véhicules circulant dans la capitale d’ici la fin de la législature.
Mis en ligne le 28/08/2019 à 16:50
par Antoinette Reyners Le Soir

Les propos de la nouvelle ministre bruxelloise de la Mobilité au sujet de la possibilité de l’instauration d’un péage urbain en cas d’échec de l’instauration d’un modèle de taxation kilométrique intelligente suscitent de vives réactions politiques. Alors que Défi estime que l’impact de cette sortie s’apparente à « une tempête dans un verre d’eau », le CDH juge « ahurissant » le fait « qu’aucune concertation n’a été évoquée au préalable avec les entités régionales et fédérales. »
« C’EST LE FLOU ET LA CACOPHONIE COMPLÈTE », CRITIQUE LE CDH
Le député bruxellois en charge de la mobilité, Christophe De Beukelaer (CDH), critique lourdement la sortie de la nouvelle ministre bruxelloise de la Mobilité : « C’est le flou et la cacophonie complète au gouvernement bruxellois », a-t-il indiqué dans un communiqué. « Un sujet aussi fondamental se passerait bien d’une communication politicienne de rentrée », lance-t-il, tout en pointant le flou sur la position finale de la Ministre : « taxe kilométrique ? Péage urbain via les caméras de la LEZ ? », s’interroge-t-il.
« L’absence de concertation avec les entités régionales et fédérales voue d’emblée les choix du BruGov à l’échec », regrette l’humaniste.

« Avant de foncer directement et aveuglément vers un système taxatoire, il est urgent de développer les alternatives actuelles et d’investir massivement et d’encourager une mobilité positive : RER, parking de dissuasion… Il faut apporter des propositions crédibles pour rendre, outre désirables, simplement possibles d’autres choix que la voiture, et pas seulement pour les Bruxellois ».
Pour le député bruxellois, cette sortie est un premier échec : « Réussir les changements sociétaux passe par davantage de cohésion dans les décisions et une forme d’empathie envers ceux qui verront leurs habitudes modifiées. Le Brugov rate ici une opportunité de montrer qu’il va faire de la politique autrement ».
« PAS DE SURPRISE », SELON DÉFI
L’annonce de la ministre bruxelloise de la Mobilité n’est pas une surprise, a réagi mercredi le chef du groupe Défi eu parlement bruxellois, Emmanuel De Bock. « Elke Van den Brandt n’a fait autre chose que rappeler le contenu de l’accord de gouvernement bruxellois dans le contexte de négociations en cours en Flandre et en Wallonie pour la formation des futurs exécutifs », indique-t-il tout soulignant que « l’enjeu n’est pas que bruxellois. »
Il appelle dès lors « les trois Régions à faire preuve de maturité et régler cela ensemble. »
LE MR SOULIGNE « LE RISQUE D’UNE SURENCHÈRE DE TAXE »
Il faut éviter une surenchère entre Régions en matière de taxation automobile, avertit le MR à la suite des déclarations de la ministre. « Il faut avoir une vision plus large des enjeux bruxellois et réfléchir aux implications d’une telle taxe kilométrique qui serait prise sans un accord avec la Flandre et la Wallonie. Le risque d’une surenchère de taxe, instaurée par les deux autres Régions, pénaliserait l’attractivité économique de Bruxelles et coûterait cher au portefeuille des automobilistes bruxellois… sans résoudre les problèmes de mobilité ! », ont pointé les députés régionaux Françoise Schepmans et Vincent De Wolf.

« UNE TAXE INJUSTE ET PEU EFFICACE »
La taxe kilométrique telle qu’envisagée par le gouvernement bruxellois est peu efficace tant qu’il n’existe pas d’alternatives, et surtout injuste, car elle ne tient pas compte des revenus de l’usager, a estimé mercredi le PTB.
« Voilà donc la première mesure phare que veut mettre en œuvre le « progressiste » gouvernement bruxellois : une taxe injuste et inefficace », a dénoncé Françoise De Smedt, cheffe de groupe PTB au parlement bruxellois.
« Le gouvernement bruxellois nous pousse vers une mobilité à deux vitesses : ceux qui ont les moyens continueront à rouler tranquillement, tandis que les autres seront freinés dans leurs déplacements. Et ceux qui n’auront pas d’autre choix que d’utiliser quand même la voiture le feront au prix de leur fin de mois », a jugé l’élue de la formation d’extrême gauche, se disant loin d’être convaincue du caractère « intelligent » de cette taxe.


SVEN GATZ (OPEN VLD) FLUIT GROEN TERUG: 'VERKLARINGEN OVER BRUSSELSE KILOMETERHEFFING ZIJN VOORBARIG'
Tex Van berlaer
Redacteur Knack.be 

Brussels minister van Mobiliteit Elke Van den Brandt (Groen) breekt een lans voor een Brusselse stadstol voor alle automobilisten. Ze is niet bereid om te wachten op Vlaanderen om die kilometerheffing in te voeren. 'Voorbarig', zegt coalitiepartner Open VLD nu.
Sven Gatz
Kersvers minister Elke Van den Brandt kondigde woensdagochtend in De Tijd en L'Echo aan een soort Brusselse stadstol te zullen invoeren. 'Het wordt een slim systeem dat met zo veel mogelijk factoren rekening houdt. Het systeem is niet fijnmazig genoeg om mensen te laten betalen voor elke kilometer die ze rijden. Maar we kunnen wel variëren in prijzen, afhankelijk van spits- of daluren, de plek van binnenrijden, de uitstootnorm en de grootte of het vermogen van de wagen.'
Het Brusselse regeerakkoord maakt gewag van de piste om een soort kilometerheffing in te voeren. Toch werd er duidelijk gestipuleerd dat er overleg zou plaatsvinden met Vlaanderen en Wallonië. Van den Brandt lijkt die laatste voorwaarde naast zich neer te leggen.
Brussels Open VLD-minister Sven Gatz vraagt nu enig voorbehoud. 'In het regeerakkoord staat dat het Brussels Hoofdstedelijk Gewest in het kader van het Nationaal Klimaatplan overleg zal plegen met het Vlaamse en Waalse gewest over een mobiliteitssturende slimme kilometerheffing', zo laat hij weten. 'Zolang de Vlaamse en Waalse regeringen niet gevormd zijn en zolang dat overleg niet heeft plaatsgevonden, is elke verklaring van leden van de Brusselse regering hierover voorbarig.'
De demarche van Van den Brandt zorgt zo voor het eerste opstootje sinds het aantreden van de nieuwe Brusselse regering. De vorming van die gewestregering, bestaande uit Groen, Open VLD, SP.A, PS, Ecolo en Défi, zorgde voor grote spanningen bij de Vlaamse liberalen. Open VLD-voorzitter Gwendolyn Rutten eiste dat de Franstalige partijen MR mee aan boord zouden hijsen. Het bleek een slag in het water. Dat Sven Gatz en Guy Vanhengel, de Brusselse Open VLD-sterkhouders, ervoor kozen om toch in de regering te stappen, zette kwaad bloed bij de nationale partijtop.

1 commentaire:

nira01 a dit…

Ik wil mijn prachtige getuigenis delen over hoe ik mijn man van mijn leven terug heb gekregen, ik wil de mensen in de wereld vertellen dat er online een echte spell caster is en krachtig en oprecht is, zijn naam is Baba Wale Wiseman, hij hielp Ik heb onlangs mijn relatie herenigd met mijn man die me gedumpt heeft. Toen ik contact opnam met Wiseman, heeft hij een liefdesbetovering voor me uitgesproken en mijn man die zei dat hij niets meer met me te maken had, belde me en begon me te smeken. Voor iedereen die dit artikel leest en hulp nodig heeft, kan Wiseman ook alle soorten hulp bieden, zoals hereniging van huwelijk en relatie, genezing van alle soorten ziekten, rechtszaken, zwangerschapsspreuk, we zijn nu erg blij met onszelf. Wiseman laat hem beseffen hoeveel we van elkaar houden en elkaar nodig hebben. Deze man is echt en goed. Hij kan je ook helpen je gebroken relatie op te lossen. Ik had mijn man terug! Het was als een wonder! Geen huwelijkstherapie en we doen het heel goed in ons liefdesleven. Neem contact op met deze geweldige man als je een probleem hebt met een duurzame oplossing
via e-mail: babaidadawiseman01@gmail.com
WhatsApp: +2348136951551