mardi 10 septembre 2019



COMMENTAIRE DE DIVERCITY
FRERES ENNEMIS REUNIS DANS LA CONCORDE

Comment appellerons nous cette coalition "contre nature" violette plus écolo: violette à bicyclette? Il a fallu plus de cent jours pour faire avaler la pilule amère  à l'opinion publique francophone.
Ils se détestent cordialement mais ils convolent pour le meilleur et pour le pire. C'est fascinant et complètement surréaliste. Magritte aurait apprécié, Bodson (Fgtb)est plus que réservé!
Fini le décret inscription! Le PTB se frotte les mains et songe aux lendemains qui chantent 2024 sera une année faste. Le CDH se régénère en silence. Elio assurer sa fin de carrière il sera une dois encore locataire de l'Elysette.
En amour disait le Prince de ligne, rien n'est plus beau que les commencements. En politique aussi...
MG 


FORMATION WALLONNE: PS, MR ET ECOLO ONT ...
Le Vif 

Le PS, le MR et Ecolo sont parvenus lundi après-midi à des accords pour des déclarations gouvernementales en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles, a annoncé à Namur le président du PS, Elio Di Rupo.
M. Di Rupo était entouré, pour cette conférence de presse au Parlement de Wallonie, du co-président d'Ecolo Jean-Marc Nollet et du ministre-président wallon sortant, Willy Borsus (MR).
La coalition Arc-en-ciel qui dirigera les deux niveaux de pouvoir marque le retour des écologistes au gouvernement wallon après leur dernière période de pouvoir, entre 2009 et 2014. Pour les réformateurs, elle signifie surtout un retour au pouvoir en Fédération Wallonie-Bruxelles, quinze ans après la fin de leur dernière participation.
Avec la finalisation des accords de gouvernement au sud du pays - les instances des trois partis devront encore confirmer la participation -, seules les formations des gouvernements flamand et fédéral sont toujours en souffrance, même si les pourparlers avancent pour la Flandre.
Au Fédéral, les informateurs royaux ne cachaient plus ces dernières semaines qu'ils attendent l'atterrissage des négociations dans les entités fédérées pour passer à une nouvelle phase des pourparlers. 


WILLY BORSUS SUR LA COALITION EN WALLONIE: «AVEC UNE TOUCHE LIBÉRALE, CET ACCORD EST TRÈS AMBITIEUX»
Le Soir 

Ce lundi, des accords pour des déclarations gouvernementales en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles ont été trouvé par la coalition arc-en-ciel.

Synthèse des priorités politiques de chacun, la déclaration affiche des ambitions à la fois sociales, écologiques et économiques, le tout soutenu par un plan d’investissements de 4 milliards d’euros qui servira à financer divers efforts d’infrastructures, de mobilité, d’énergies renouvelables et de soutien à l’innovation.
UNE TOUCHE LIBÉRALE
A la question de savoir si la touche libérale est suffisamment visible dans les accords, Willy Borsus, ministre-président wallon sortant répond au micro de Bel RTL : « Il y a une touche libérale mais aussi surtout collective à travers aussi bien le développement économique, la cohésion sociale mais aussi transition environnementale. Ce sont des enjeux qui sont très importants chez nous également. Mais nous avions aussi des priorités en ce qui concerne par exemple la fiscalité. Donc il n’y aura aucune nouvelle taxe sous cette législature au niveau wallon, c’est très important. Bien plus, des mesures favorables au pouvoir d’achat. 100 euros de moins sur le précompte immobilier dès 2023 ou bien une réduction des droits d’enregistrement dès lors qu’on achète sa première maison. Tout cela est important pour les gens et pour le quotidien. Mais il y a beaucoup d’autres éléments qui étaient importants pour nous qu’on retrouve dans la déclaration de politique régionale et en Fédération Wallonie-Bruxelles. »
Sur les réductions de gaz à effet de serre et la partie écologie de l’accord, Willy Borsus explique que c’est une partie de l’accord dans laquelle les libéraux se sentent totalement engagés. « Nous allons, dans chacun des secteurs, avoir les concertations nécessaires pour parvenir à ce que cette transition climatique soit une opportunité en termes de création d’emplois, de création d’activités. Soyons très clairs : l’enjeu planète, l’enjeu de préserver notre cadre de vie est un enjeu qui nous concerne toutes et tous. Les hommes et les femmes de l’ensemble du monde et l’ensemble des formations politiques. Je défendrai avec totale énergie les mesures sociales, les mesures économiques, les mesures emploi, les mesures en ce qui concerne l’environnement et d’autres encore de cet accord ».
« Je pense que cet accord est très ambitieux », tient à souligner Willy Borsus.

Aucun commentaire: