samedi 26 octobre 2019




COMMENTAIRE DE DIVERCITY
CE NE SERA PAS EVIDENT DE « FAIRE LE JOB » DEMAIN

Soyons  clair : ce ne sera pas évident de « faire le job demain », déjà qu’aujourd’hui, c’est mission impossible : demandez à Reynders/Vande Lanotte ou à Bourgeois/Demotte ce qu’ils en pensent. Alors demain…
Le moins qu’on puisse dire c’est que la jeune Elisabeth est taillée pour sa mission comme dans un bloc de précieux  marbre de Carrare. Elle est charmante, intelligente, parfaitement bilingue, linguistiquement asexuée et merveilleusement polyglotte. Un vrai joker pour la monarchie qui avait-à tort-redouté le pire pour le règne de Philippe premier de Belgique.  Bravo Mathilde dont il est dit qu’elle est une mère stricte et exigeante.   Si la Belgique devait s’évaporer, selon le vœu des nationalistes flamands, Elisabeth n’aura aucune peine à se trouver un boulot bien rémunéré dans les PR ou les RU à défaut d’un mariage avantageux. 
Seuls les caricaturistes-ils font leur métier avec talent- y voient à redire. Il est vrai qu’il faudra lui trouver un mari. Un nationaliste flamand ferait l’affaire ou un musulman éclairé de Bruxelles, sûrement pas un politicien wallon ni un aristocrate anglais brexité.
Un nobliau français peut être, comme le fit Léopold le premier en épousant la fille du roi des Français,  voire un grand duc luxembourgeois ou un prince de Hollande. Mais c’est raisonner sans Cupidon qui décoche ses flèches selon d’autres critères. 
La firme Saxe Cobourg Gotha a fait de l’excellent boulot et elle le fait savoir au pays par le biais d’une cérémonie sobre et peu couteuse qui a fait s’écraser des larmes d’émotion dans les chaumières de Wallonie, les homes de Flandre et les HLM bruxellois. 
Longue vie à Elisabeth, notre ravissante duchesse de Brabant (lequel, le flamand ou le wallon ; les deux ?) et qu’elle se souvienne que son arrière grand-mère fut de toutes nos reines la plus délicieusement indigne.
MG

Aucun commentaire: