jeudi 31 octobre 2019

Nethys: Stéphane Moreau et Cie se sont rémunérés en cash et en assurances groupe


Le Vif

Stéphane Moreau, Pol Heyse et Bénédicte Bayer se sont partagés un pactole de 12 millions d'euros pour leur départ de Nethys, rapporte L'Echo jeudi citant une source à l'issue du conseil d'administration d'Enodia, tenu la veille.

Dans l'affaire, Stéphane Moreau a ainsi touché entre 8 et 9 millions d'euros, selon cette source. Pol Heyse et Bénédicte Bayer se partagent le solde, avec une part plus importante pour le premier nommé.
La cagnotte se répartit entre deux tiers en cash et un tiers sous forme d'assurance groupe. Une partie des montants a été versée avant l'entrée en vigueur du décret de fin mai 2018, mais la plus grosse part l'a été en ce mois d'octobre.
Jos Donvil et Frederic Vandeschoor n'ont, eux, rien obtenu.
Le conseil d'administration a mandaté un cabinet d'avocats afin de vérifier si un recours était envisageable.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
BIENVENUE EN ABSURDIE

Mais dans quel pays vivons-nous ? Une république bananière ? Un Etat mafieux ? Une république des Camarades ? De 8 à 9 millions d’argent  public c'est-à-dire prélevé sur nos impôts. C’est absolument intolérable et exige une mise au point des présidents de parti, à tout le moins du PS dont Stéphane Moreau est issu.
C’est aussi répugnant que les détournements du Samu social bruxellois par un membre du même PS. Di Rupo a cherché en vain à se débarrasser des parvenus de signature socialiste. Paul Magnette y parviendra-t-il ?  C’est en tout cas ce qu’on lui souhaite. Et le plus vite sera le mieux.
MG

Aucun commentaire: