mercredi 13 novembre 2019

Christine Defraigne: "Le résultat du premier tour prouve qu'il existe un courant social et progressiste fort au MR"



Frédéric Chardon La Libre Belgique

La Liégeoise Christine Defraigne se classe troisième avec 1.899 voix (soit 14,01 % des votes exprimés). Elle est donc éliminée. Place à un second tour Bouchez-Ducarme (les résultats sont attendus pour le 29 novembre).
Contactée ce mardi soir, Christine Defraigne livre son analyse. " Les résultats sont une surprise : je ne m'attendais pas à une si faible participation électorale. Seulement 13.000 votes sur plus de 24.000 membres du parti alors que ces élections ont reçu toute l'attention des médias et que le MR est à la croisée des chemins... Par ailleurs, si l'on additionne mes résultats à ceux de Philippe Goffin et de Clémentine Barzin (également éliminés), cela prouve l'existence d'un réel courant social et progressiste au sein du MR. Ce courant est authentiquement libéral et non composé d'une bande de gauchistes comme certains l'ont affirmé durant la campagne..."
Christine Defraigne refuse d'appeler à voter pour Denis Ducarme ou pour Georges-Louis Bouchez à ce stade. " Je félicite les deux candidats qui passent au second tour et je me tiens à leur disposition s'ils veulent me rencontrer."
A titre personnel, l'ancienne présidente du Sénat se dit satisfaite par son score : " Je visais 15% et la troisième place. J'ai rempli ma mission dans des conditions humaines parfois difficiles... Je remercie du fond du coeur tous ceux qui m'ont soutenue."


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
ET QUID DU TROISIEME TOUR ?

Les jeux sont faits ; rien ne va plus ; Bouchez remportera le deuxième tour haut la main. Et quid du troisième tour ? Quel troisième tour ? 
Si je compte bien il y aurait donc 30% de voix en faveur du courant dit social et progressiste au MR (100% -45% Bouchez-25% Ducarme = 30%).
Autrement dit, de quoi imaginer la création, au troisième tour, celui que personne n’attend, d’un mouvement dissident qui se démarquerait de la présidence à la Francken du probable vainqueur, le sémillant mais très inexpérimenté Bouchez.
Soyons de bon compte, Chistine Dufraigne l’a dit clairement : » le MR est à la croisée des chemins... Par ailleurs, si l'on additionne mes résultats à ceux de Philippe Goffin et de Clémentine Barzin (également éliminés), cela prouve l'existence d'un réel courant social et progressiste au sein du MR. Ce courant est authentiquement libéral et non composé d'une bande de gauchistes comme certains l'ont affirmé durant la campagne..." »
Ces dissidents situés « à la croisée des  chemins »  pourraient en toute hypothèse séduire d’autres centristes à velléités sociales par exemple chez Défi, ou au CDH voire même au PS. Christine Defraigne la téméraire n’a-t-elle pas eu le front de s’unir au PS liégeois dans la cité principautère ? Ce ne serait pas un fin de partie triomphante d’un jeune ambitieux qui veut faire bouger les lignes mais la naissance fr quelque chose de très nouveau à Wallobrux…
Suspense donc. 
MG

Aucun commentaire: