mardi 5 novembre 2019




COMMENTAIRE DE DIVERCITY
IL COURT, IL COURT, LE FURET

Selon le décompte du « Soir », Bouchez aurait convaincu la grande majorité des députés et ministres libéraux de voter pour lui.

Le 12 novembre, on saura qui les membres du parti ont choisi pour prendre la suite de Charles Michel. Ils sont cinq à s’être présentés : Clémentine Barzin, George-Louis Bouchez, Christine Defraigne, Denis Ducarme et Philippe Goffin. Mais l’un d’entre eux a particulièrement réussi à séduire les ministres et parlementaires libéraux.
Clémentine Barzin et Christine Defraigne sont largement à la peine. 
C’est comme si on lançait à grand coup de campagnes publicitaires un nouveau produit sur le marché médiatique : un film, un smartphone de dernière génération, une bagnole hybride, le beaujolais nouveau. « Le Bouchez nouveau est arrivé. »  Les medias servent de caisse de résonance selon une recette que Van Grieken, le jeune président du Vlaams Belang a brevetée et parfaitement rôdée.  Avec Bouchez, la Wallonie aura son Francken, il l’a promis !
Et dire que Defraigne a toutes les qualités requises pour sortir cette belle région de l’impasse…
MG


THEO FRANCKEN NE TARIT PAS D'ELOGES AU SUJET DE DONALD TRUMP
La Libre

Le président américain qui fait l'objet d'une procédure de destitution a trouvé, en la personne de Theo Francken, un véritable supporter (même si le nationaliste flamand affirme "ne pas être un fan de Trump"). Admiratif des actions du chef d'Etat, l'ancien ministre à la Migration a vanté les mérites du milliardaire, ce dimanche dans une interview à Zondag. " Il est du côté de l'homme modeste, du peuple", a ainsi souligné le nationaliste flamand, estimant que les Américains aimaient ça.
Selon lui, Donald Trump a respecté la plupart de ses engagements. “Juste avant les élections, il a envoyé à chaque Américain une lettre avec un certain nombre de promesses: construire un mur à la frontière mexicaine, ne pas commencer de nouvelles guerres, réduire les impôts pour les entreprises, etc…, a déclaré Francken à Zondag. Si vous regardez cette lettre aujourd’hui, vous verrez qu’il a accompli beaucoup de choses. Trump fait ce qu’il promet”.
Mais l'ancien ministre N-VA ne s'est pas arrêté là. Pour lui, le président américain mène une "politique intelligente". Il a notamment salué l'utilisation spontanée des réseaux sociaux du président américain. "Sa communication est directe, par exemple via les réseaux sociaux. Il envoie des messages simples dans le monde, sans mâcher ses mots", a déclaré Francken qui lui aussi n'hésite pas à s'exprimer sur la Toile. 


Aucun commentaire: