mardi 26 novembre 2019

Le courant progressiste se structure au sein du MR

Le courant progressiste se structure au sein du MR
Belga Le Vif

Plusieurs élus locaux, dont Christine Defraigne et Georges Verzin, publient un "manifeste pour un humanisme libéral", charte fondatrice du "Rassemblement des libéraux progressistes", explique Le Soir. Le RLP n'est pas un nouveau parti, précise Mme Defraigne: "notre objectif est d'avoir au sein du MR un courant pour un humanisme libéral et que cette sensibilité soit respectée".
Si l'on additionne les scores de Mme Defraigne, Philippe Goffin et Clémentine Barzin -les deux derniers ne participent pas à l'initiative-, les libéraux progressistes représentent 25 à 30% du MR, estime la première échevine liégeoise.
Le RLP met en avant les valeurs des Lumières, la laïcité politique, l'égalité, la fraternité ou encore l'interculturalité. Il a également un accent environnemental, plaide pour la suppression des cours de religion et de morale dans l'enseignement officiel pour les remplacer par des cours d'histoire des religions et des philosophies, un réinvestissement dans les villes ou encore une politique d'immigration ferme mais humaine qui bannirait notamment les visites domiciliaires.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
LIBERALISME SOCIAL OU ILLIBERALISME, IL FAUT CHOISIR

Bouchez président,  le MR risque de connaître « son moment illibéral » pour reprendre le titre du puissant livre de Ivan Krastev à lire absolument. Qu’est-ce à dire ? Que le MR porrait virer à droite toute et se « franckeniser » dangereusement er rapidement ? Le  "manifeste pour un humanisme libéral" est l’expression intellectuelle d’une dissidence assez affirmée par rapport à cette possible dérive. Ce n’est pas  encore le divorce mais cela pourrait l’annoncer. Le nouveau «Rassemblement des libéraux progressistes» ou RLP au sein du MR s’est fendu  d’un un « Manifeste pour un humanisme libéral », qui  se veut sa « Charte fondatrice ». Fondatrice de quoi ?  C’est beaucoup plus qu’un signal à l’intention du prochain président du MR, cela ressemble à une déclaration de guerre. Les libéraux sociaux du MR se structurent en un « Rassemblement ». Faut il y voir le premier acte visant à la fondation, à gauche du MR d’un « mouvement » progressiste mais libéral en Communauté française ? Sa  plateforme est  ambitieuse : « les valeurs des Lumières, la laïcité politique, l'égalité, la fraternité ou encore l'interculturalité. Il a également un accent environnemental, plaide pour la suppression des cours de religion et de morale dans l'enseignement officiel pour les remplacer par des cours d'histoire des religions et des philosophies, un réinvestissement dans les villes ou encore une politique d'immigration ferme mais humaine » 
Reste la vraie question : le RLP combien de divisions ? Au départ, ils ne représentent que 25 % des membres du MR mais organisés en mouvement indépendant avec une « charte » ambitieuse et téméraire ils sont susceptibles de rallier tous les déçus du CDh, voire du Ps et de quelques écolos. Et ça cela fait du monde. Reste à savoir si la sémillante Christine Dufraigne, très appréciée par les socialistes liégeois,  a les épaules, le caractère et surtout la volonté, l’ambition de porter un tel défi.  
MG


Aucun commentaire: