vendredi 29 novembre 2019

"Nous avons un MR en ordre de marche ».



"Nous avons un MR en ordre de marche ».
Elu à la tête des libéraux francophones avec 62% des suffrages, contre 38% à Denis Ducarme, Georges-Louis Bouchez compte savourer sa victoire quelques heures avant de se mettre au travail, a-t-il expliqué à quelques journalistes.
"Les libéraux seront du côté de la solution" dans le cadre de la formation d'un nouvel exécutif fédéral, a assuré vendredi soir leur président nouvellement élu, Georges-Louis Bouchez. En ce qui concerne ses préférences en matière de coalition, le Montois a rappelé que son parti ne comptait pas être séparé de l'Open Vld dans un éventuel attelage gouvernemental.
Cherles Michel : "Nous avons un MR en ordre de marche. Cette élection était une occasion de se rassembler et d'être tourné vers l'avenir", a-t-il ajouté, avant de féliciter le nouveau président, "un jeune avec du tempérament et du talent" pour affronter les défis à venir. «


COMMENTAIRE DE DIVERCITY 
ALEA JACTA EST

Le MR s’est donc choisi un président jeune et ambitieux. Charles Michel a réussi son double départ en, se faisant remplacer au poste de premier ministre par une jeune femme intelligente mais à ses ordres et en poussant les barons du pari à lui élire un successeur à sa botte. Il y a fort à penser que son élection va engendrer à moyen terme une implosion du parti et une regrettable polarisation des mouvements entre une gauche progressiste, une  droite populiste et un centre populaire.
Politique belge
Quant à la possibilité d'un nouveau gouvernement avec la N-VA, Bouchez s'est dit disposé à travailler avec les nationalistes flamands s'ils souhaitent avancer sur le socio-économique. Par contre, s'ils entendent faire du communautaire, "ce ne sera pas avec le MR", a-t-il réitéré. C’est du Charle Michel pure jus.
MG


Aucun commentaire: