mardi 17 décembre 2019

Honorer les héros qui ont vécu l’horreur, garder les yeux ouverts pour que jamais la "bête" ne se réveille


LA MEMOIRE EST LA MEILLEURE ALLIEE DE LA PAIX. SE SOUVENIR DU PASSE EST UN ACTE DE RESISTANCE. HONORER LES HEROS QUI ONT VECU L’HORREUR, GARDER LES YEUX OUVERTS POUR QUE JAMAIS LA "BETE" NE SE REVEILLE, C’EST UN DEVOIR QUE NOUS DEVONS CULTIVER ENVERS CEUX QUI SE SONT BATTUS POUR QUE NOUS VIVIONS EN PAIX. Francis Van de Woestyne.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
RESISTER A LA NOUVELLE MONTEE DES PERILS
C’est magnifiquement dit mais ces belles paroles ne seront qu’un « airain sonore et une timbale tonitruante » si des actes forts ne ponctuent pas  ces dires. Remarquons que le Président des Etats Unis «  empêché » n’a pas daigné se déplacer pour honorer la mémoire de près de 100.000 GIs qui gisent dans les cimetières ardennais. Surtout que l’oncle Sam dans sa version actuelle s’est réjoui du Brexit et souhaite le délitement de l’Europe, pas son renforcement démocratique. Il n’y aura donc pas de troisième sauvetage européen face à la montée des périls qui s’annonce. Quels périls ? La résistible ascension de l’AFD nationale populiste ( Alternativ für Deutschland)  en Allemagne, la force tranquille du Rassemblement National de Marine Le Pen en France, Salvini qui se tient en embuscade en Italie, les pays du club de Visgrad pratiquant joyeusement un illibéralisme anti démocratique dans les pays occupés autrefois par le totalitarisme soviétique. Observons qu’au dernier sondage, les nationalistes populistes  flamands (NVA+Belang) peuvent désormais compter sur une majorité d’intentions de votes. On attend un acte fort par rapport à cela. Mais pour toute riposte cinglante nous devons nous nous contenter de la timide déclaration de Rudy Demotte, "PS et N-VA, ce n'est pas possible, les informateurs perdent leur temps" "Le MR doit dire ce qu'il veut. le PS l'a déjà dit clairement. Si le but est de nous faire porter l'échec d'une formule avec la N-VA, le PS ne se laissera pas faire"
Et la démocratie de plus en plus menacée en terre européenne, va-t-elle se laisser faire ?
  Appuyés sur leurs cannes les vétérans yankees sont venus nous dire, les larmes aux yeux, que leurs camarades massacrés et eux même avaient franchi l’Atlantique pour secourir la démocratie écrasée sous la botte totalitaire allemande. Beaucoup ont payé ce geste de leur vie. Et nous les planqués consuméristes, les  forcenés de l’individualisme bobo, sommes-nous prêts à mourir pour défendre la liberté de pensée, de parole et d’opinion ? 
MG



Aucun commentaire: