mardi 24 décembre 2019

Une photo réunissant les leaders du PTB et du Vlaams Belang fait polémique: "Enfin un revirement ?"


La Libre Belgique

Peter Mertens (PTB) et Tom Van Grieken (Vlaams Belang) ont posé conjointement ce dimanche 22 décembre dans le cadre d'une interview accordée au journal De Zondag. Interrogés à tour de rôle sur la situation politique belge, les deux présidents de parti ont affiché leurs différences. Mertens n'a ainsi pas hésité à dénoncer les prises de positions fascistes du parti d'extrême-droite. "J’ai accepté ce débat, car le Vlaams Belang est le deuxième parti en Flandre, a-t-il tenu à préciser. Mais ce n'est pas évident pour moi".

Le ton qui est rapidement monté au cours de l'interview conjointe a poussé le journaliste à indiquer aux deux participants que "Noël arrivait". "Essayons de rester civilisés", a-t-il lancé en rappelant à l'ordre les deux présidents de partis.
Mais si le débat fut loin d'être courtois, il a tout de même fait polémique du côté des autres formations politiques. Plusieurs présidents de partis ont ainsi réagi sur Twitter après la publication de l'article du Zondag. "Cela fait de nombreuses années que le MR tente de faire comprendre que le PTB et le Belang appartiennent au même registre populiste et dangereux pour notre pays, a écrit Georges-Louis Bouchez (MR) sur le réseau social à l'oiseau bleu. Certains leur ont pourtant donné la vice présidence de la RTBF. Enfin un revirement ?". L'informateur a ainsi fait référence à la nomination de Vincent Engel (candidat présenté par le PTB, l'écrivain et professeur à l'UCL dit siéger de son côté en tant qu'indépendant) au conseil d'administration de la RTBF.  Les écologistes ont également vivement dénoncé cette entrevue entre les deux partis extrêmes. "Je ne comprends pas comment le président du PTB, prétendument défenseur des libertés individuelles, peut poser fièrement aux côtés du Président d’un Parti raciste et nationaliste", s'est interrogée la co-présidente d'Ecolo, Rajae Maouane.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
PTB /BELANG : CHOU ROUGE ET BRUN CHOU ?
Roquet Belles Oreilles alias Bouchez fait son caca nerveux et Ducarme pousse une gueulante. C’est ce qui les fait exister les ténors tristes et résiduels du MR. Cela vole bas depuis le départ de Michel qui ne fait pas vraiment belle figure au Conseil européen. 
Tony Blair a évidemment raison de critiquer le virage à gauche de Corbyn qui a fait sortir Labor de la route. C’est une variante du libéralisme social qui avait fait gagner Blair en 97. Le SPD allemand lui aussi vire à gauche et va droit dans le décor. 
N’est ce pas le moment idéal de lancer chez nous le mouvement libéral social ? 
On va tout droit aux élections fédérales anticipées, c’est une question de quelques mois voire de quelques semaines. Bouchez court après la NVA et il se plante royalement, Denis Ducarme court après son ombre. Seule une formation libérale de centre gauche réunissant une majorité de démocrates progressistes devrait faire un tabac aux dépens notamment du PTB qui aimante tous les râleurs et même du Ps où l’on exècre vainement les parvenus du système.  Il n’y a pas une minute à perdre. Dès que Bouchez sera déchargé de sa mission impossible, il conviendrait que les libéraux sociaux  sortent du bois et donnent de la voix…
 Le succès de l’opération  dépendra évidemment de l’intérêt du CDH et surtout de celui Défi pour un tel défi…
MG

DENIS DUCARME SUR LA PHOTO POLEMIQUE: «LE PTB EST AUSSI DANGEREUX QUE LE VLAAMS BELANG»
La rencontre entre le président du PTB, Peter Mertens, et celui du Vlaams Belang, Tom Van Grieken, continue de susciter la polémique côté francophone ce lundi. Denis Ducarme critique lourdement la photographie entre les deux politiciens.
 « Il y a des années, plutôt seul, j’expliquais dans les médias que le Vlaams Belang et le PTB se valaient, que le PTB n’était pas les sympathiques cocos prétendus par d’aucuns, qu’extrême gauche et extrême droit se rejoignaient et étaient dangereux, au point aujourd’hui à poser ensemble », écrit le libéral ce lundi sur Twitter.



Aucun commentaire: