mercredi 25 décembre 2019

Xi Jinping veut réécrire la Bible pour l’adapter à la ligne du Parti communiste


DÉCRYPTAGE - Les autorités chinoises ont exhorté les représentants des principaux cultes à modifier les traductions des textes de référence afin de les mettre en conformité avec «les exigences de la nouvelle époque».
De notre correspondant à Pékin Figaro
Désormais, l’Évangile devra se conformer à la vulgate marxiste-léniniste matinée de «caractéristiques chinoises», et les paraboles de Jésus-Christ, rester dans la ligne du Parti communiste, sous peine d’être expurgées des bibles à disposition des fidèles dans le pays le plus peuplé de la planète. Pékin lance une nouvelle offensive en faveur de la «sinisation» des religions, s’attaquant cette fois à la doctrine même, du Nouveau Testament au Coran en passant par les sutras bouddhistes. Les autorités ont exhorté les représentants des principaux cultes en Chine à modifier les traductions des textes de référence, lors d’une réunion le 6 novembre, afin de les mettre en conformité avec «les exigences de la nouvelle époque». Une formule codée qui fait référence à «l’ère du président Xi Jinping», dont la pensée a été inscrite dans la Constitution en 2018, dans la foulée d’un Congrès à sa gloire.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
XI JINPING PLUS  FORT QUE BIG BROTHER

Le totalitarisme chinois est en train de ridiculiser en le surpassant les totalitarismes hitlérien, stalinien et islamiste réunis. Même Orwell a fait moins fort. Hitler a voulu réécrire l’histoire pour un nouveau cycle de mille ans ; Staline a voulu réécrire les encyclopédies en retouchant les biographies et les photos officielles, Xi Jinping lui s’emploie à rewriter les textes sacrés pour les mettre à la sauce totalitaire chinoise. Athée convaincu, il se prend carrément pour le nègre de Dieu. Il est vraiment très fort ce dictateur qui a l’air d’un père Noël qui aurait rasé sa barbe.
Mais l’ingérence du politique dans le religieux n’est pas un monopole chinois. Erdogan fait de même et le gouvernement marocain et l’Arabie Saoudite également. On s’étonnera encore du succès du wahabisme et du salafisme en Belgique. Joyeux Noël nous dira le roi Philippe dans son style guindé et moralisateur.
MG


ERDOGAN ENVOIE PLUS D'IMAMS QUE JAMAIS EN BELGIQUE
Belga  La Libre Belgique

Le président turc Recep Tayyip Erdogan enverra l'an prochain une quarantaine de nouveaux imams en Belgique, bien plus que les années précédentes. Ceux-ci doivent répondre à la pénurie à laquelle sont confrontées de nombreuses mosquées turques, rapportent mardi Het Laatste Nieuws et De Morgen.
"Certains ne viennent ici que pendant un mois et servent à compenser la pénurie d'imams pendant le Ramadan", explique Hakan Celiköz, membre du conseil d'administration de l'association flamando-turque Union turque (Turkse Unie). "Mais d'autres resteront plus longtemps. 
Soixante pour cent de nos imams doivent être remplacés car leur permis de séjour est limité à trois ans et, dans de nombreux cas, il a déjà expiré." Au siège belge de la Diyanet, l'administration turque responsable de la gestion du culte islamique en Turquie et auprès des diasporas turques du monde entier, personne n'était disponible lundi pour commenter ce phénomène. La Flandre compte cinquante mosquées appartenant à Diyanet. 
Treize d'entre elles ont été reconnues et sont subventionnées. Selon Hakan Celiköz, c'est principalement dans les mosquées non reconnues que l'on rencontre les pénuries les plus importantes


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
LES IMAMS ERDOGAN

« L'envoi d'imams depuis la Turquie est cependant controversé car le gouvernement souhaiterait plutôt que ces leaders religieux soient désignés et formés par l'Exécutif des musulmans de Belgique. Diyanet a en outre la réputation d'être un "bras long" du régime turc, qui se penche sur bien plus que seulement religion. 
Selon la Sûreté de l'État, Diyanet provoque une polarisation au sein de la communauté turque en présentant les opposants au parti d'Erdogan comme des "ennemis de l'État".( La Libre)
On nous le dit, on nous le répète les mosquées de Belgique sont truffées d’imam importés de Turquie, du Maroc et même d’Arabie Saoudite. Ils ne sont pas ou très peu contrôlés. Depuis que Divercity existe, il plaide-en vain- pour la formation d’imams par nos universités belges pour que se développe enfin chez nous un islam de Belgique et non point un islam d’importation.
MG

Aucun commentaire: