jeudi 30 janvier 2020

"Bart De Wever a tendu un piège aux informateurs"


Marie Rigot La Libre Belgique

Le Roi a choisi ce mardi 28 janvier de prolonger une nouvelle fois la mission de Georges-Louis Bouchez (MR) et de Joachim Coens (CD&V). Les deux informateurs disposent d'une semaine supplémentaire pour "vérifier certains éléments". Il s'agirait d'essayer à nouveau de réunir PS et N-VA. "C'est de l'acharnement", a dénoncé Nicolas Martin (PS) au micro de RTL. Pour le bourgmestre de Mons, l'attitude de la N-VA est actuellement insupportable pour les socialistes. "Nous avons eu de nombreuses réunions avec les nationalistes, a-t-il déclaré. Les bonnes intentions montrées par Bart De Wever lors de ses voeux sont une chose, mais tout est différent une fois qu'il s'installe à la table des négociations, il n'y a aucune ouverture de la N-VA".

Selon le socialiste, le discours du président nationaliste semblant faire de l'oeil au PS n'était pas sincère. "Il s'agissait plutôt d'un piège tendu aux informateurs royaux, argue-t-il. Le PS enterre-t-il donc totalement une coalition avec la N-VA ? Le socialiste semble ne pas totalement fermer la porte au parti de De Wever. "Le discours est clair: on n’ira pas avec la N-VA si elle ne fait pas d’efforts sur le plan social, a répété Nicolas Martin. On ne peut reprocher au PS et à Paul Magnette de ne pas avoir été clairs. On a dit qu'on voulait des avancées sur le plan social. On ne peut pas nous reprocher de ne pas vouloir mener une politique de droite".
Enfin, l'homme a dénoncé le discours tenu par Bouchez dans une interview à Wilfried. "L’unitarisme, c’est un retour en arrière et pire que ça, c’est la loi du plus fort. C’était la Wallonie qui en faisait les frais", a conclu le bourgmestre de Mons. Le président du MR a tout faux en adoptant une telle position. Il caresse l'opinion publique dans le sens du poil". 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
INFORMATEUR OU FARCEUR EMPISTOUILLEUR ? 
. "L’unitarisme, c’est un retour en arrière et pire que ça, c’est la loi du plus fort. C’était la Wallonie qui en faisait les frais", a conclu le bourgmestre de Mons. Le président du MR a tout faux en adoptant une telle position. Il caresse l'opinion publique dans le sens du poil". 
Mais où donc veut-il en venir ? Il faut se sortir de cette stratégie de pourrissement".
On finira par retourner aux urnes et ce sera pire encore !
MG


GEERT BOURGEOIS SUR UNE COALITION FEDERALE: «LA N-VA EST PRETE A PRENDRE SES RESPONSABILITES»
La N-VA veut continuer à collaborer à la formation d’un gouvernement fédéral, a assuré mercredi l’ancien ministre-président flamand Geert Bourgeois dans l’émission De Ochtend sur Radio 1. Selon ce dernier, un retour aux urnes constitue « l’ultime option ».
Mardi, au terme d’une audience de quatre heures, le Roi a prolongé la mission des informateurs d’une semaine, Joachim Coens et George-Louis Bouchez qui doivent désormais rendre leur rapport final le 4 février prochain.
 « L’électeur a distribué les cartes et des formules sont possibles. Nous avons un mandat clair et nous sommes prêts à prendre nos responsabilités », a affirmé Geert Bourgeois en regrettant les propos critiques tenus par Paul Magnette.
 « La N-VA est un parti très responsable » qui fera tout pour réaliser, dans un gouvernement de coalition, la plus grande part possible de son programme, a encore indiqué M. Bourgeois.
« Les informateurs estiment que cela a du sens que leur mission soit prolongée. Laissons-les donc faire leur travail. Aujourd’hui, nous avons un mandat des électeurs : cherchons des solutions jusqu’au bout », a-t-il conclu.


BOURGEOIS: “N-VA WIL VERDER PRATEN ONDANKS ZWARE KRITIEK MAGNETTE”
.NIEUWE VERKIEZINGEN NOEMT BOURGEOIS “DE ULTIEME REMEDIE”.
HLN
N-VA-kopstuk Bourgeois zegt  dat zijn partij nog verder wil praten, ondanks de hevige kritiek van PS-voorzitter Paul Magnette op de Vlaams-nationalisten. “Dat was geen schot voor, maar wel ín de boeg. Ik betreur de uitspraken van Magnette”, zei Bourgeois in De Ochtend op Radio .


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
QUI A PEUR VIRGINIA WOOLF ?

Qui a le plus peur de l’autre Magnette ou De Wever ?
Ce psychodrame interminable se terminera –t-il jamais ?
Lequel des deux à le plus à perdre d’une alliance ? Sans doute l’un comme l’autre redoutent-il les prochaines élections. Il se pourrait bien que leur procrastination systématique ne les précipitent.
MG

Aucun commentaire: