mercredi 1 janvier 2020

Nouvel an à Bruxelles: plus de 180 arrestations et une dizaine de véhicules incendiés


Le Soir
Il y a également eu 165 interventions pour l’aide médicale d’urgence, dont 50 à domicile et 115 sur la voie publique.

La police a procédé à 154 arrestations administratives ainsi qu’à 27 arrestations judiciaires lors de la nuit du réveillon à Bruxelles, selon le bilan provisoire communiqué à 4h30 par Olivier Slosse, le porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles, qui coordonne les informations pour les six zones de police. Au total, 11 voitures et un scooter ont été incendiés. Un homme a reçu un coup de couteau à la station Beekkant et ses jours sont en danger.
Olivier Slosse estime que la coordination mise en place a bien fonctionné : «Les pompiers ont pu travailler en toute sécurité. Ce sont des chiffres impressionnants, mais la police est intervenue rapidement en des endroits très différents. Les problèmes n’ont pas eu le temps de prendre de l’ampleur en un même lieu. On a l’impression qu’on a réussi à éviter que la situation ne dégénère autant que l’année passée».
En plus de l’homme poignardé à la station Beekkant vers 2h00 du matin, la Stib signale une série d’incidents dont des jets de projectiles, un tram qui s’est fait caillasser et dont toutes les vitres ont été cassées vers 00h22 à l’arrêt Ypres situé rue de la Forêt d’Houthulst.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
BONNE ANNEE ! ELLE COMMENCE MAL POUR LES DIX PROPRIETAIRES DE BAGNOLES INCENDIEES. 

Par qui au juste sinon par des gamins frustrés sommairement élevés par des parents perturbés et sommairement instruits, par un enseignement au rabais dispensé dans des écoles de la relégation, sommairement encadrés par une politique locale à la Moureaux père et fille. La tension monte dangereusement dans les quartiers délaissés.
Mais en revanche on nous fait savoir que 2019 fut la meilleure année boursière depuis dix ans. On nous dira encore que les riches sont de plus en plus prospères et les pauvres de plus en plus démunis et on n’aura pas tort.
Que pouvons-nous espérer pour l’année qui commence ? D’abord et avant tout un gouvernement fédéral, même le roi insiste sur ce point. Ensuite une croissance économique douce pour épargner le climat et renflouer les caisses de l’Etat dont on nous dit qu’elles sont dans un désastreux état. Surtout la paix et la concorde dans un monde de plus en plus perturbé où la démocratie recule au profit de toutes les formes d’illibéralisme, un euphémisme forgé par la presse pour désigner les avancées totalitaires dans les pays dits de Visgrad ( Europe de l’Est) et partout dans le monde. Surtout un non démantèlement de la Belgique voire de l’Europe cette mal aimée qui pourtant est la solution à pas mal de problèmes et de défis qui nous assaillent.  L’Europe est en panne, son moteur toussote et on se demande si le duo qui remplace Juncker-Tusk sera capable de faire mieux que ces deux ternes personnages.  Beaucoup en doutent. On ne saurait les contredire quand on voit dans quel état Charles Michel a mis la Belgique et dans quel désordre Ursula von der Leyen a quitté sa Bundeswehr…
Macron se débat comme un diable face à la chienlit des gilets jaunes et de la grève du rail, Boris Johnson se comporte comme un diable ébouriffé sorti de  sa boite, Trump n’est pas à une diablerie prêt et Poutine est le diable en personne qui règne au Kremlin. Tout cela n’est pas réjouissant.  Heureusement qu’il y a la petite Greta pour tirer la langue aux grands pollueurs de ce monde qui ne sont grands que par le bruit qu’ils font dans les medias. Souhaitons quand même à nos proches, à nos amis et pourquoi pas, tant qu’un y est, aussi à nos adversaires, nos détracteurs et ennemis une bonne et heureuse année et surtout une excellente santé.
MG


Aucun commentaire: