mercredi 22 janvier 2020

"On doit tout remettre au niveau fédéral": une interview de Georges-Louis Bouchez risque de faire du bruit en Flandre


La Libre Belgique
Le président du MR et informateur royal, Georges-Louis Bouchez, a déclaré dans une interview accordée au magazine "Wilfried" être en faveur d'un retour à une Belgique unitaire, rapportent nos confrères du Laatste Nieuws et du Soir.
"Je suis unitariste. Moi, je suis pour un État unitaire. Je ne parle pas d'efficacité quand je vous dis ça, mais d'attachement sentimental", affirme notamment M. Bouchez, dans cette interview qui sera publiée jeudi mais qui remonte à décembre, alors que le nouveau président du MR avait déjà été nommé informateur avec Joachim Coens (CD&V).
"Des améliorations liées aux réformes de l'Etat ? Je n'en vois aucune en ce qui concerne les grandes compétences. Si jamais on devait procéder à une évaluation des six réformes de l'Etat, je peux déjà vous donner la conclusion. La conclusion, c'est qu'on doit tout remettre au niveau national. Si ça ne tenait qu'à moi - mais je ne suis pas tout seul - on remet tout à un niveau central. Et si véritablement on considère que ce pays n'est plus gérable, alors on peut le diviser", ajoute Georges-Louis Bouchez, selon des propos cités par Le Soir.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
QUI PARLE ? L’INFORMATEUR ? LE PRESIDENT DU MR ? UN EXTRATERRESTRE ?

"Je suis un unitariste. Plus que cela, je pense que nous devrions tout ramener au niveau fédéral. Je suis pour un État unitaire. »
Il fait de la chair à saucisse des réformes de l'État passées.  Commente De Standaard .
« Je peux déjà vous donner la conclusion de l'évaluation : tout doit revenir au niveau national. Nous devons mettre fin à cette folie". Voilà qui est absolument inouï ? Provocation ? Ignorance des réalités politiques belges ? Cet homme est dangereux pour lui-même, pour son parti et pour le pays. Curieux de voir comment le monde politique et la presse vont réagir à ce pavé dans le marigot fédéral.

BOUCHEZ: ‘IK WIL TERUG NAAR HET UNITAIRE BELGIË’
NET WANNEER VOOR ZIJN INFORMATEURSCHAP VOORUITGANG LONKT, PLEIT MR-VOORZITTER GEORGES-LOUIS BOUCHEZ VOOR DE AFSCHAFFING VAN HET FEDERALE BELGIË.
‘Ik ben een unitarist. Meer nog: ik denk dat we alles terug naar het federale niveau moeten brengen. Ik ben voor een eenheidsstaat.’ In het nieuwste nummer van het Franstalige magazine Wilfried, dat vandaag verschijnt, doet MR-voorzitter en federaal informateur Georges-Louis Bouchez een opvallende en politiek erg gevoelige bekentenis.
Hij maakt gehakt van de voorbije staatshervormingen. ‘Ik kan u de conclusie van de evaluatie daarvan al geven: alles moet opnieuw naar het nationale niveau. We moeten stoppen met deze waanzin.’ Het interview vond plaats halfweg december, toen Bouchez al informateur was.
NET OP ERG CRUCIAAL MOMENT
Zijn woorden komen naar buiten op een erg cruciaal moment. Met co-informateur Joachim Coens (CD&V) heeft Bouchez nog vijf dagen vooraleer ze koning Filip vordering in de federale regeringsvorming willen voorleggen. Nu duidelijk is dat paars-groen niet in zicht is - ook niet aangevuld met CD&V - wordt volop geprobeerd om N-VA en PS dichter tot elkaar te brengen.
Dat de PS openstaat voor institutionele gesprekken, is niet nieuw. Maar net als bij de vorige informatiepogingen voelt de partij druk vanuit de MR om de communautaire koelkast op slot te houden.
Dat de voorzitter van de partij voor een afschaffing van het federalisme pleit, is in dat licht bijzonder. In het interview geeft Bouchez wel aan dat hij er zeker van is dat er, ondanks zijn verzet, toch een volgende staatshervorming aankomt. ‘Ik ben geen vragende partij, maar wel realistisch.'

Aucun commentaire: