mardi 18 février 2020

1,2 milliard d'euros nécessaires pour rénover les écoles


Le Vif
Il faudrait plus d'un milliard d'euros pour remettre à niveau les bâtiments scolaires de la Communauté française et rattraper deux décennies de sous-investissements chroniques, rapporte Le Soir lundi, citant un état des lieux mené par le ministre Frédéric Daerden qui assure la tutelle sur Wallonie-Bruxelles Enseignement.
Chaque année, il faudrait 110 millions d'euros pour garder le parc immobilier que constituent les bâtiments scolaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles (maintenance courante, gros entretiens et rénovation).
Or pour l'heure, il n'y a que 50 millions affectés à ce poste. Cela veut dire qu'il y a un sous-investissement annuel de 60 millions. Le ministre Frédéric Daerden estime que cela fait 20 ans que le phénomène se produit. Dès lors, si on voulait d'un coup rattraper ces deux décennies de sous-investissements chroniques, il faudrait grosso modo débourser la somme de 1,2 milliard.
Frédéric Daerden explique que dans le parc actuel, la grande majorité des bâtiments datent d'avant 1965 et moins de 16 % des bâtiments sont postérieurs à 1985. Après 25 années de sous-investissement, on fait face à une usure accélérée, sans compter les exigences croissantes des organes de prévention et de contrôle en regard de normes plus contraignantes. Le ministre présente le couperet : "sans réaction musclée, il y a risque de fermeture de plus ou moins 40 % du parc dans les cinq à dix ans. Or, 40 %, cela représente 75.000 places, rien que pour le réseau officiel".


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
LA RUINE DE L’ECOLE FRANCOPHONE ?

Le poisson, c’est bien connu pourrit par la tête. Négliger son enseignement c’est sacrifier les cerveaux de demain à l’incurie d’aujourd’hui. Quel mouche pique « le fils de papa » d’emboucher maintenant le clairon qui sonne l’alarme. Elle ira les cherchez où la Communauté française les 1,2 milliards d’euro pour remettre son parc scolaire en bon  Etat de fonctionnement  en sachant que plus de 90% de son budget couvre des charges générée par le traitement des enseignants ?
Pourquoi cette info maintenant au milieu d’une crise politique majeure qui flaire bon la crise de régime ? S’agit-il de la somme que la Wallonie réclamerait, le cas échéant réclamer à la Flandre pour prix de son indépendance ?
Daerden, fils de Papa, est socialiste et donc aux ordres de Magnette, l’homme le plus puissant de la Wallonie malade.
On nous avait promis une législature consacrée prioritairement à une réforme copernicienne de l’enseignement public. La patate chaude fut confiée à Joëlle Milquet qui nous fit miroiter un leurre appelé pacte d’excellence. On se moque de nos élèves et les générations montantes  paieront cela très cher : bien plus que 1,2 milliards.
MG 

Aucun commentaire: