mardi 21 avril 2020

LES 10 PRINCIPALES STRATEGIES DE LA MANIPULATION DE MASSE


Article révisé par le Comité Psychologue.net

On vous explique les principales techniques par lesquelles les médias et les politiciens mettent en œuvre la manipulation

«Dans un État, qu'il soit démocratique ou totalitaire, les dirigeants doivent s'appuyer sur le consensus. Ils doivent s'assurer que les gouvernés ne comprennent pas qu'ils sont réellement au pouvoir. C'est le principe fondamental du gouvernement », Noam Chomsky.
Depuis plusieurs années, un décalogue circule sur Internet inspiré des textes de Noam Chomsky, le célèbre intellectuel américain, qui concerne la soi-disant "manipulation de masse" et ses stratégies mises en œuvre par les médias et les politiques.
Reprenons ces 10 principes qui peuvent être utiles pour pouvoir passer au travers de l'actualité et des promesses électorales.
1) La distraction
Afin de manipuler les gens, l'une des armes les plus puissantes est la distraction. Déplacer votre attention vers des nouvelles moins importantes ou insignifiantes vous permet en fait de détourner votre intérêt de questions beaucoup plus vitales qui, dans ce cas, passent en arrière-plan.
2) Problème et solution
Montrer un certain thème comme un problème vous permet de créer une solution souvent impopulaire et qui a déjà été décidée a priori. Un exemple ? Aggraver un service public pour pouvoir proposer sa privatisation.
3) Gradualité
Dans certains cas, pour manipuler les masses, il est nécessaire de le faire progressivement. Dans le cas de l'élimination de certains droits fondamentaux, par exemple, il est préférable de les éliminer à petites doses afin de ne pas provoquer de protestations des citoyens.
4) Différer
Dans ce cas, une certaine réforme intervient, garantissant qu'à court terme, bien que négative pour les citoyens, elle sera positive pour tous. De cette façon, les gens sont moins susceptibles de protester, en attendant les avantages. Quand il s'avère que ces avantages étaient faux, il sera déjà trop tard et les gens auront pris l'habitude de changer.
5) Infantiliser le public
Dans les publicités et les discours politiques, les gens ont souvent tendance à parler aux auditeurs comme s'ils étaient des enfants. De cette façon, le sens critique des personnes qui sont plus susceptibles d'accepter le message est éliminé.
6) Utiliser les émotions
Les messages qui tentent de manipuler la masse n'invitent pas à la réflexion mais, au contraire, sont basés sur des émotions. De cette façon, plus que la rationalité, nous nous concentrons sur l'inconscient des destinataires qui pourront percevoir le message général mais pas tous les détails, neutralisant ainsi l'aspect critique.
7) Garder le public ignorant
Un public ignorant est le meilleur allié de la manipulation de masse. Pour cette raison, la détérioration du système éducatif est une arme très puissante pour contrôler les citoyens.
8) Un public consentant
Les médias ont l'habitude de montrer à quel point les modes et les tendances sont superficielles, ignorantes et vulgaires. De cette façon, les citoyens sont poussés à s'habituer à la médiocrité.
9) Renforcer le sentiment de culpabilité
Cette stratégie de manipulation de masse a tendance à faire croire aux gens que tous leurs problèmes viennent d'eux-mêmes. Au lieu de se rebeller contre le système, les citoyens penseront donc qu'ils sont directement responsables de ce qui se passe.
10) Connaître l'être humain
Le système a une vaste connaissance de l'être humain, grâce aux progrès réalisés et, par conséquent, parvient à avoir un plus grand contrôle sur les citoyens.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
SOMMES-NOUS MANIPULES ?

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement.
Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que bien souvent, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes. C’est extrêmement préoccupant.
Si j’ai bien compris, au départ, tout ce barnum de confinement visait un seul but : éviter l’engorgement des hôpitaux afin que les médecins ne doivent pas faire face à des choix cornéliens : choisir par manque de lits et de respirateurs entre sauver un vieillard sain ou un jeune fragile.
Tout tournerait autour de cela. Si on avait eu assez de respirateurs et de personnel médical par l’impéritie de nos gouvernants,  on ne ferait pas autant de cas du confinement.
Cela dit, le bombardement continu et quotidien de l’ensemble des medias  me rappelle tous les jours que je suis à risque majeur. C’est insupportable et je commence à le supporter très mal tout en en étant très conscient.
J’avais jusqu’ici le confinement heureux grâce à mon jardin. Je commence à la trouver mauvaise avec des proches et des amis devenus invisibles dont les couples se disloquent et qui me renvoient leur mal être. En plus j’ai perdu trois amis chers dont deux de mon âge.
Surtout, je ne vois absolument pas de quelle manière cela va se terminer. On a réussi à me persuader que tant qu’il n’y aurait pas de vaccin massivement fabriqué par l’industrie pharma et largement inoculé rien ne  serait résolu. Je ne sache pas que l’industrie pharma soit une entreprise philanthropique.
La cacophonie du déconfinement qui s’opère  chez nous sans aucune coordination européenne et dans un début de confusion ne me convainc absolument pas. Ce qui me rassure encore moins, c’est la propension de plus en plus affirmée des Etats à tout mettre en œuvre pour faciliter la traçabilité des malades et des sujets transmetteurs involontaires.  Je n’y reviens pas mais l’inquiétude demeure. Aussi j’invite chacune et chacun à méditer la liste des six principales stratégies de la manipulation de masse établie par le grand Noam Chomsky. Restons vigilents.
MG

Aucun commentaire: