vendredi 14 août 2020

C'est la fin pour le duo Magnette-De Wever: les préformateurs jettent l'épongePolitique belge


Politique belge
M.R. (avec Belga)
Après avoir brièvement rencontré l'Open Vld et le MR ce vendredi 14 août, les préformateurs auraient fait connaître leur volonté de mettre un terme à leur mission. Le duo aurait même souhaité l'annoncer au Roi dans la foulée, mais le souverain n'étant pas disponible, il lui faudra attendre. C'est ce qu'affirment nos confrères de la VRT et de VTM. Bart De Wever (N-VA) et Paul Magnette (PS) devaient rencontrer les écologistes dans l'après-midi. Mais Ecolo a déjà fait savoir que la réunion n'était plus à l'agenda. "La réunion qui était envisagée a été annulée", précise un attaché de presse du parti vert. "Les Verts ne sont pas invités par les missionnaires", affirme Ecolo, dont les coprésidents s'étaient longuement entretenus avec le duo de préformateurs pas plus tard que mercredi dernier.

Le duo De Wever-Magnette avait été chargé par le Roi, le 20 juillet, de trouver une piste en vue de la formation d'un gouvernement. Ils devaient remettre un rapport ce lundi 17 août. Ils étaient parvenus jusqu'à présent à constituer une "bulle de cinq" partis disposés à entamer des discussions en vue de former une coalition (PS, sp.a, N-VA, CD&V et cdH). Cependant, il leur fallait trouver un appoint venant d'un parti supplémentaire pour obtenir une majorité.

La sortie conjointe des libéraux et des écologistes de ce jeudi, manifestant leur inquiétude à l'égard du volet institutionnel, a visiblement changé la donne. La réunion, très courte et "difficile" selon des informations de Belga, entre le duo et les libéraux aurait acté la décision de De Wever et Magnette de jeter l'éponge.
"Lors des rencontres avec les libéraux, ceux-ci n'ont pas accepté de rentrer dans le fond des discussions, de parler de contenu, ils voulaient d'abord savoir quel était l'attellage envisagé". Cette exigence des libéraux de fixer la composition d'équipe avant de commencer à parler de contenu serait à l'origine du constat des préformateurs de l'impossibilité de poursuivre, indique une source proche du dossier à Belga.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
C’EST LA FAUTE A BOUCHEZ

« Cette exigence des libéraux de fixer la composition d'équipe avant de commencer à parler de contenu serait à l'origine du constat des préformateurs de l'impossibilité de poursuivre »
Nous irons donc aux élections par l’immaturité du jeune président du MR.
Imaginons un instant, soyons fous, que ce parti ait proposé la présidence à la très sage Christine Dufraigne plutôt qu’à ce chien fou…Sûr qu’on aurait eu une majorité fédérale pour affronter l’automne de tous les dangers. 
Le MR ne se serait-il pas suicidé en se choisissant un président aussi éruptif et erratique?
A propos qu’est donc devenu le mouvement social libéral qui voulait renverser la table au sein de MR. Disparu des radars ?
MG

Aucun commentaire: